FLASH
[24/09/2018] Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  |  [23/09/2018] La région suisse de Saint-Gall vote massivement en faveur de l’interdiction de la burqa  |  La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  |  Après avoir accusé les policiers de -chier dans leur froc- et de ne pas -avoir les couilles- d’aller dans les quartiers difficiles, #YannMoix est invité par un syndicat policier à un reportage en zone sensible. « On verra s’il a les couilles »  |  Affaire Kavanaugh : Un 3e témoin cité par Christine Ford comme ayant été présent rejette ses allégations  |  [22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 3 mars 2013

url

Des Marocaines pauvres font « commerce de leur utérus », révèle le quotidien marocain Al Akhbar le 26 février.

600 femmes de nationalité marocaines auraient loué leurs utérus ces dernières années au profit de parents ne pouvant pas avoir d’enfants, une aubaine pour les couples homoparentaux et les autres.

Le constat a été fait par Rachida El Uriagli, une ex-MRE, ancienne parlementaire du Land Hessen, en Allemagne, et membre du Centre marocain des droits humains (CMDH). Pour arriver à ce chiffre, cette dernière a mené une enquête dans différents villes du nord du Maroc, explique l’agence de presse espagnole EFE.

Selon le président du CMDH, Khalid Cherkaoui, cité par la même source, toutes les étapes de l’opération, allant de la fécondation jusqu’à l’accouchement étaient pratiquées au Luxembourg.

« Plusieurs parties sont impliquées dans cette affaire, outre les parents biologiques de l’enfant et de la mère porteuse », a-t-il fait savoir.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les dossiers médicaux des candidates à la Gestation pour autrui (GPA), leur permettant de sortir du royaume, auraient été élaborés par des médecins marocains au Maroc. D’autres « intermédiaires », qui tirent profit de ces opérations, seraient également impliqués dans cette affaire.

Les mères porteuses seraient pour la plupart des « employées de maison, des filles vivants dans la rue ou issues de familles pauvres ». En contrepartie de leurs services, ces femmes percevaient une somme d’argent comprise entre 150 000 et 200 000 dirhams (13 000 à 18 000 euros). Pour le CMDH, il s’agit d’une « violation flagrante des droits de la femme et de l’enfant ». Les femmes sont utilisées « comme machines de production », regrette Khalid Cherkaoui. Ce dernier a, par ailleurs, annoncé la mise en place d’un comité spécial chargé d’enquêter sur le développement de ce phénomène au Maroc.

Aujourd’hui, au Luxembourg, la Gestation Pour Autrui (GPA) n’est pas régie par une loi. Cette pratique n’est donc ni légale, ni illégale.

La GPA est légale dans sept pays européens : la Belgique, les Pays-Bas, l’Irlande, la Roumanie, la Slovaquie, le Royaume-Uni et la Pologne.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.yabiladi.com/articles/details/15737/luxembourg-marocaines-louent-leur-ventre.html

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz