Publié par Michel Garroté le 4 mars 2013

Kenya-élections-2

Election présidentielle et purification ethnique

Michel Garroté, réd en chef –- Des crimes racistes au Kenya ont déjà fait dix-sept tués au cours de la nuit de dimanche à lundi dans le cadre de l’élection présidentielle de ce lundi. Les premiers crimes racistes se sont produits dans la localité de Kilifi lorsque des jeunes armés de machettes ont attaqué un bureau de vote dans le quartier de Chumani.

Les seconds crimes racistes ont eu lieu près du port de Mombasa, où quatre policiers, chargés de veiller au bon déroulement du scrutin, ont été tués par des jeunes armés de machettes, avant l’ouverture des bureaux de vote. Ces crimes racistes ont un lien direct avec les affrontements ethniques qui ont déjà fait 1’200 morts lors de la précédente élection, en 2007.

En effet, à chaque élection, les ethnies Kikuyu et Luo règlent leurs comptes à coups de machettes. Au Kenya, on peut embaucher un tueur pour 500 Shilling, soit l’équivalent de cinq euros. Hier soir dimanche, la chaine de télévision allemande ARD a diffusé un excellent documentaire sur les rivalités sanglantes entre Kikuyu et Luo notamment en période électorale (cf. lien en bas de page).

En France, en revanche, les médias ont tendance à ignorer ou falsifier les faits. Car il est assez mal vu, dans l’Hexagone, de démontrer que des noirs exterminent d’autres noirs pour des motifs racistes.

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

http://www.daserste.de/information/politik-weltgeschehen/weltspiegel/sendung/swr/2013/kenia-wahl-100.html

Kenya-élections

Avec son bras droit coupé à la machette en 2007,

Erick Kioko, dit DJ Talanata, milite contre le « racisme noir anti-noir ».

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

12
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz