FLASH
[23/11/2017] Ce n’est pas un gag (hélas) : le groupe EELV à la mairie de paris veut rebaptiser la journée du patrimoine en journée du matrimoine  |  Les forces irakiennes lancent l’opération finale pour nettoyer les dernières bases d’Isis dans le désert  |  [22/11/2017] Haute-Savoie : un individu tué par balle par un policier lors d’échanges de tirs contre un véhicule qui fonçait sur plusieurs policiers. 1 homme interpellé, 2 en fuite  |  Rennes – vols et agressions par 6 migrants illégaux dont un de « 11 ans »: arrêtés 3 fois en 3 jours, libérés, ils recommencent immédiatement  |  Débarquement massif d’Algériens sur les côtes espagnoles : une ‘attaque coordonnée’, selon un responsable espagnol  |  Et hop: le journaliste Frédéric Haziza accusé d’agression sexuelle – mais n’oublions pas Tariq Ramadan !  |  Multiculturalisme chéri : dans l’Essonne, un policier et sa femme ont été roués de coups devant leurs enfants  |  Les dirigeants allemands font pression pour la reprise des négociations de coalition par Merkel et éviter la paralysie du gouvernement  |  Israël détruit les habitations de deux monstres arabes palestiniens ayant commis des attentants  |  Israël dejoue une tentative de faire entrer des tonnes d’explosifs à Gaza. Pourquoi ne construisent ils pas une économie ?  |  A court d’analogies (facho, suprémaciste, Hitler et Mussolini sont très usés), les Trump haters le comparent maintenant à Charles Manson  |  Républicain soupçonné de harcèlement sexuel> Démocrates: « il doit démissionner ». Démocrate accusé> Démocrates disent: « il faut enquêter »  |  Explosion de démissions de politiciens, journalistes, artistes Démocrates américains accusés de harcèlement sexuel (ou pire)  |  Morale socialiste: Hollande savait que Thomas Thévenoud fraudait le fisc quand il l’a nommé secrétaire d’État au Commerce extérieur  |  Les discussions entre le Hamas et le Fatah du Caire tournent mal, *encore*  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 5 mars 2013

Suez-1

Michel Garroté, réd en chef –- Non, l’armée américaine n’occupe pas et ne sécurise pas le canal de Suez. Bien au contraire, l’Administration Obama, malgré le caractère hautement stratégique du canal de Suez, non seulement n’intervient pas, mais au contraire, elle verse allègrement une aide de 250 millions de dollars au pouvoir intégriste égyptien.

Six morts à Port-Saïd, la porte d’entrée méditerranéenne du canal de Suez (extraits adaptés ; cf. lien vers source en bas de page). Plus de 420 blessés dont une soixantaine par balles. À Port-Saïd, les émeutes ont recommencé quand les autorités ont tenté de déplacer des prisonniers accusés dans le cadre du drame de février 2012 – 72 morts dans des affrontements entre supporteurs de football.

La ville de Port-Saïd est chauffée à blanc par un mois de confrontations avec la police, un mouvement massif de désobéissance civile et un puissant sentiment d’injustice depuis le jugement du 26 janvier, où 21 personnes ont été condamnées à mort.

« Les prisonniers sont tous d’ici. Ce transfert est une injustice de plus pour les habitants de Port-Saïd », explique Mohsen Mohammed Mahfouz, le directeur de l’hôpital général de la ville. Un nouveau jugement à haut risque doit intervenir le 9 mars.

C’est dans ce contexte explosif que John Kerry a effectué sa première visite en tant que secrétaire d’État en Égypte. Cela n’a pas été une réussite. Le responsable américain voulait s’imposer en médiateur, demandant aux forces politiques de faire des « compromis significatifs » en vue des prochaines élections législatives égyptiennes, en avril.

Pour toute réponse, Mohamed El Baradei et Hamdeen Sabbahi, les deux principaux opposants au pouvoir actuel, ont refusé de recevoir le représentant de Barack Obama. Les deux hommes sont les figures de proue de la principale coalition d’opposition, le Front du salut national. Ils continuent à appeler au boycott des élections – Mohamed El Baradei invoquant un « acte de tromperie ».

L’unique annonce « significative » de cette visite aura été une aide exceptionnelle de 250 millions de dollars pour « soutenir l’économie égyptienne » (fin des extraits adaptés ; cf. lien vers source en bas de page).

Pour mémoire, rappelons l’expédition de Suez, une guerre qui éclata en 1956 entre d’une part, l’Égypte, et d’autre part, Israël, la France et le Royaume-Uni, suite à la nationalisation du canal de Suez par l’Égypte, à l’époque dirigée par Nasser, un panarabe fanatique allié de l’URSS.

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

http://www.lefigaro.fr/international/2013/03/04/01003-20130304ARTFIG00453-port-said-au-bord-de-l-embrasement.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz