Publié par Jean-Patrick Grumberg le 5 mars 2013

 

L’association la libre-pensée a fait annuler le bail par le tribunal administratif de Rennes emphytéotique signé à l’Association culturelle des musulmans de Vannes par la Ville.

Ce bail portait sur la location d’un terrain de 1500 m2 appartenant à la municipalité sur lequel l’association musulmane prévoyait d’édifier un « bâtiment » de 831 m².

« Nous ne nous opposons pas à ce que la mairie vende le terrain à l’association dans le cadre d’une opération privée, explique son président, Pierrick Le Guennec. Nous ne voulons pas que la collectivité prenne en charge indirectement un terrain destiné à édifier un lieu de culte. La laïcité, c’est la liberté de conscience garantie par la République, c’est le refus de reconnaître, donc de salarier ou de subventionner, un culte quel qu’il soit. L’islam n’est pas la question. C’est le respect pur et simple de la loi de 1905 qui nous importe. »

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le bail avait été signé pour la sommes symbolique de 4000 euros par an pour 50 ans.

La mairie, condamnée aux dépens, n’a pas fait appel. En 2010, il avait déclaré : «le recours ne donnera rien, sauf s’il y a un revirement de situation nationale. Dans ces cas-là, ce sont toutes les mosquées françaises qui sont visées».

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info et source citée.

http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/deux-projets-de-mosquee-contestes-a-locmine-et-vannes-03-03-2013-2023348.php

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

8
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz