FLASH
[20/09/2018] Un avion militaire israélien a frappé des terroristes qui ont lancé des cocktails Molotov  |  Un avion de chasse Israélien a détruit un avant poste du Hamas  |  Joie chez les antisémites: Des centaines de terroristes musulmans se livrent ce soir à des émeutes à plusieurs endroits le long de la clôture de sécurité avec Gaza et tentent de la saboter pour s’infiltrer en Israël et assassiner des Juifs  |  3 feux de forêt dans le Negev israélien provoqués par des ballons incendiaires palestiniens – et toujours aucune condamnation des écologistes  |  2 Marocains se faisant passer pour réfugiés mineurs d’origine libyenne et arrêtés à Rotterdam planifiaient des attentats à Paris (source NLTimes.nl)  |  L’armée israélienne va démolir le bâtiment où le terroriste qui a assassiné le soldat Ronen Lubarsky a vécu. Le ministre de la Défense a déclaré : « Pas de compromis avec la terreur »  |  [19/09/2018] Un « mineur » étranger, logé en foyer, mis en examen & placé en détention à Marseille. Il est suspecté d’avoir violé 3 femmes depuis avril  |  Plusieurs personnes atteintes par balles y compris des policiers près d’un bâtiment du gouvernement de Pennsylvanie  |  Mauvaise nouvelle : un sondage montre que les électeurs Républicains sont certains de gagner les élections de mi-mandat  |  USA : les Républicains remportent l’élection sénatoriale du Texas dans 1 district tenu par les Démocrates depuis 10 ans  |  [18/09/2018] Val-d’Oise : Le terroriste qui a percuté délibérément et blessé gravement 2 policiers est mineur, déjà connu de la police  |  Syrie : un avion russe a été abattu par la DCA syrienne  |  [17/09/2018] « La Hongrie est le seul pays d’Europe à avoir demandé l’avis du peuple sur l’immigration illégale », déclare le ministre des Affaires étrangères  |  [16/09/2018] L’Ambassadeur palestinien aux États-Unis Hossam Zamal confirme que Washington a demandé à sa famille de quitter Washington immédiatement  |  Les médias jurent qu’ils sont neutres. Alors pourquoi les gros titres quand une palestinienne, interdite de sortir d’Israël, ne peut assister à la fête de l’huma, et pas une ligne quand un terroriste palestinien tue un père de famille israélien ?  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 mars 2013

url

5.760 actes de violence et agressions dans les hôpitaux en 2011

La violence des rues est entrée à l’hôpital : 5.760 actes de violence et agressions dans les hôpitaux en 2011, selon les derniers chiffres de Observatoire national des violences en milieu de santé, cités par l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille. Dans la moitié des cas, il s’agit de violences physiques.

Violence des patients, agressivité des proches, les médecins et infirmiers de l’hôpital Nord de Marseille qui témoignent ici pour Libération (1) sont exaspérés par l’explosion de la violence au service des urgences.

Il menace de revenir avec un kalachnikov

Dimanche 3 mars 2013, un homme mécontent a menacé de revenir «avec une kalachnikov», s’il n’obtenait pas le nombre de jours d’arrêt de travail qu’il souhaitait.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Lundi 4 mars, un homme et son frère, tous les deux blessés dans un accident de voiture, et ne supportant pas d’attendre, ont cassé une porte à coups de poing et blessé deux vigiles, a déclaré le Dr Philippe Jean, chef du service des urgences.

Il voulait une semaine d’arrêt de travail en plus, alors il a essayé de me frapper

Maéva Delaveau, médecin urgentiste à Marseille, témoigne de ce climat «complètement délirants» : « il y a quelques semaines, un patient n’était pas satisfait de son certificat médical, alors il m’a craché dessus. Il voulait une semaine de plus et a essayé de me frapper».

« Une autre fois, il y avait un patient qui voulait que je le soigne mais pas que je l’examine. Donc quand j’ai commencé à vouloir regarder son pansement, il m’a frappée !».

Virginie Louviaux, infirmière aux urgences est encore plus explicite : « Il faudrait une sécurité plus soutenue, par exemple des renforts de police de temps en temps, parce que face à nous on a des gens armés ».

De nombreuses infirmières qui font les gardes de nuit affirment «avoir la boule au ventre au moment de prendre leur service», dit l’une d’elles.

Pour le Dr Jean, «la violence urbaine est désormais importée à l’hôpital. Il n’y a plus de respect de l’institution.»

Et cette violence urbaine est presque totalement le fait de la minorité visible, quelle chance non ?!

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

(1) http://www.liberation.fr/violences-aux-urgences-exasperation-a-l-hopital-nord-de-marseille

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz