FLASH
[20/01/2018] France : Mutinerie en cours à la prison de Maubeuge, des dizaines de détenus regroupés, forces de l’ordre sur place  |  [19/01/2018] Agression motivée par l’islam- 2 surveillants de la prison de Borgo (Corse) ont été agressés à l’arme blanche ce matin par un détenu. Ils sont blessés, l’un gravement. Selon un délégué syndical, le détenu a hurlé : « Allah Akbar » (Corse-Matin)  |  L’incident de la Yeshiva de Bonneuil-Sur-Marne (94), où deux juifs ont été heurtés par une voiture ne semble pas au premier abord être un acte terroriste. C’est un accident de la circulation. Le chauffeur est en garde à vue (source RSB News)  |  [18/01/2018] Communiqué ministère de la Santé iranien: 36 000 morts par la pollution de l’air en 2017. Téhéran : 4 810 morts par la pollution de mars 2016 à mars 2017  |  Alain Soral a été condamné aujourd’hui en appel à 10.000 euros d’amende, avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement, pour avoir publié sur son site un dessin négationniste  |  Mutinerie à la prison de Fleury-Mérogis : 123 détenus refusent de regagner leur cellule  |  Cette nuit, Tsahal et la police ont localisé les terroristes islamistes palestiniens qui ont assassiné le Rabbin Raziel Shevach le 9 janvier. Repérés, les colons arabes ont ouvert le feu. 1 a été tué et 2 autres ont été appréhendés. 2 policiers ont été blessés  |  [17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 mars 2013

url

Après La Gauche et le Sexe, un livre qui n’a pas valu à Anna Alter et Perrine Cherchève, les auteurs, que des sympathies, les deux remettent le couvert et publient L’Amour à gauche*, une édition totalement revue et augmentée – et il y a de quoi…

Anna Alter a bien voulu répondre à nos questions, que voici.

Anna Alter, le moteur des hommes est la recherche du pouvoir, du sexe et de l’argent. La gauche a le pouvoir et l’argent, possède t-elle aussi le sexe ?

Oui, et elle l’a prouvé. Au cours de l’Histoire, les petites histoires à gauche à droite il y en eu des deux côtés, mais les hommes et les femmes de gauche prennent des positions d’avant garde, souvent radicales…Ils ont été à l’origine de la révolution sexuelle de mai 68 dont on ressent encore les effets aujourd’hui dans les partis…

La première édition de votre livre avait été condamnée au silence par les médias parce que vous parliez de la quéquette de DSK avant l’heure. Etes-vous une dangereuse agitatrice ? Qu’en est-il avec cette édition révisée ?

BEmTMv-CEAAHxbx

Non, pas une dangereuse agitatrice. Je pose juste un regard amusé sur « la chose » et, en toute innocence, avec ma consoeur Perrine Cherchève, nous avions visiblement posé les yeux là où il ne fallait pas. Une jeune socialiste libérée qui avouait avoir elle-même besoin, à la sortie d’un meeting chaud, de se détendre dans les bras d’un personne du sexe opposé, nous avait confié de façon crue que DSK, pendant les réunions, avait toujours un « plan cul » dans la tête ». La militante qui n’avait pas la langue dans sa poche avait conclu, et nous avions pris cela pour un compliment d’une admiratrice : « Il n’a pas la bite à la place du cerveau, mais les deux surdimensionnés et toujours tendus vers un objectif qui bouge ». On nous a fait comprendre que nous avions franchi la ligne jaune …

Que vous ont appris de nouveaux vos travaux pour cette seconde édition sur le sexe à gauche ?

Les temps ont changé.. Après les affaires du Sofitel de New York et du Carlton de Lille, nous avons compris que nous avions en réalité involontairement franchi le périmètre de sécurité qui entourait la sexualité détonnante de DSK et nous avons repris l’enquête à zéro. Et puis la gauche est revenue au pouvoir. Dès l’annonce des résultats, les Français ont eu droit à une scène à la Bastille: sur l’estrade, deux femmes se disputaient le nouveau Président de la République et Valérie a volé un baiser…

Pensez-vous que dévoiler cette partie de la vie privée des élus aux électeurs apporte une nécessaire et meilleure transparence à la vie publique ? Est-ce un pas vers un meilleur processus démocratique ?

On n’a pas besoin dévoiler, les élus se mettent à nu facilement. Ce n’est pas pour autant que la démocratie est renforcée, ils racontent leurs petites histoires à leur façon, déclarent leur flamme dans Gala, posent dans Paris Match. Ils se veulent transparents en se faisant photographier en train de faire des courses dans les supermarchés…

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Concernant la vie privée, et d’un point de vue non pas juridique mais moral, pensez-vous que les personnalités politiques ont droit au même respect que les simples citoyens, où doivent-elles accepter d’être plus exposées, puisque leur vie privée peut avoir des conséquences sur la vie politique de tous les français, comme on a pu le voir avec le couple présidentiel, le candidat DSK, ou encore avec la scandaleuse prise en charge financière par la collectivité de la fille illégitime de Mitterrand ?

Personne n’a violé leur intimité, ce sont les femmes et les hommes politiques qui, pour montrer qu’ils étaient comme Madame et Monsieur tout le monde et proches des gens, ont fait rentrer les caméras chez eux et ils ont été pris à leur propre jeu. On ne peut pas s’exhiber et exiger que l’on ne parle que de ce qu’on veut bien qu’on parle…. Dans une démocratie, on ne dicte pas aux journalistes ce qu’ils doivent écrire. Quand Mitterrand emmène sa fille « cachée » en voyage de presse et que les journalistes au nom du respect de la vie privée ferment les yeux, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. Pendant de longues années, ils se sont tus et ils ont eu tord. Ce silence complice a confirmé le soupçon qu’il y a une grande connivence entre politiques et journaliste, ce qui est préjudiciables à tous…

Qu’est ce que distingue vos travaux et vos enquêtes des pages des magazines people ?

Nous n’essayons pas de surprendre, ni de déclencher de scandale, mais de faire réfléchir à l’histoire des moeurs…Il n’y a pas si longtemps, les communistes français étaient contre la contraception, contre l’avortement et ne voulaient que « des vrais hommes » dans leur rang. Nous mettons en évidences ces va-et-viens qui semblent naturels pour le sexe. Aujourd’hui la gauche réconciliée sur l’oreiller applaudit le mariage pour tous tandis que la droite dénonce une reforme cache-sexe pour ne pas aborder des problèmes plus graves.

Les élites au pouvoir étant les anciens soixante huitards, trouvez-vous qu’ils sont restés fidèles aux promesses de libération sexuelle qu’ils ont favorisées ?

Après la révolution sexuelle, il y a eu la terreur du SIDA et les amours couvertes. L’empire des sens affaibli par le port obligatoire du préservatif, tout le monde rentre chez soi, le couple traditionnel reprend du poil de la bête et les bourgeois reviennent au pouvoir…

Le mariage pour tous s’inscrit-il dans une démarche destinée à cacher que les femmes et les hommes de gauche sont devenus des pantouflards du sexe, des bourgeois de la gaudriole ?

C’est surtout une reforme qui ne coûte pas cher et peut rapporter des voix..

Vous parlez de féminisme car il est en France intimement lié à la révolution sexuelle de mai 68. Ne pensez-vous pas que d’avoir lutté pour pénaliser le harcèlement sexuel est en contradiction totale avec la libération sexuelle ?

Etre libre est une chose, se faire passer la main au fesses de force une autre. « Soumise quand je veux, pute si je veux » scandent dans leur soutiens gorges pigeonnants les filles et les petites filles des féministe qui dans les années 70 envoyaient promener leur lingeries aux orties pour laisser leurs seins ballotter sous leur chemises indiennes en criant « Mon ventre m’appartient », « Un enfant quand je veux, si je veux ». Une différence de dessous, mais comme leur mères et leur grand-mère, les femmes veulent être libre de disposer de leur corps…

Merci Anna Alter d’avoir répondu à nos questions.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

url

 

* En achetant le livre avec ce lien, vous bénéficiez d’une remise de 5%, et vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz