FLASH
[23/11/2017] Ce n’est pas un gag (hélas) : le groupe EELV à la mairie de paris veut rebaptiser la journée du patrimoine en journée du matrimoine  |  Les forces irakiennes lancent l’opération finale pour nettoyer les dernières bases d’Isis dans le désert  |  [22/11/2017] Haute-Savoie : un individu tué par balle par un policier lors d’échanges de tirs contre un véhicule qui fonçait sur plusieurs policiers. 1 homme interpellé, 2 en fuite  |  Rennes – vols et agressions par 6 migrants illégaux dont un de « 11 ans »: arrêtés 3 fois en 3 jours, libérés, ils recommencent immédiatement  |  Débarquement massif d’Algériens sur les côtes espagnoles : une ‘attaque coordonnée’, selon un responsable espagnol  |  Et hop: le journaliste Frédéric Haziza accusé d’agression sexuelle – mais n’oublions pas Tariq Ramadan !  |  Multiculturalisme chéri : dans l’Essonne, un policier et sa femme ont été roués de coups devant leurs enfants  |  Les dirigeants allemands font pression pour la reprise des négociations de coalition par Merkel et éviter la paralysie du gouvernement  |  Israël détruit les habitations de deux monstres arabes palestiniens ayant commis des attentants  |  Israël dejoue une tentative de faire entrer des tonnes d’explosifs à Gaza. Pourquoi ne construisent ils pas une économie ?  |  A court d’analogies (facho, suprémaciste, Hitler et Mussolini sont très usés), les Trump haters le comparent maintenant à Charles Manson  |  Républicain soupçonné de harcèlement sexuel> Démocrates: « il doit démissionner ». Démocrate accusé> Démocrates disent: « il faut enquêter »  |  Explosion de démissions de politiciens, journalistes, artistes Démocrates américains accusés de harcèlement sexuel (ou pire)  |  Morale socialiste: Hollande savait que Thomas Thévenoud fraudait le fisc quand il l’a nommé secrétaire d’État au Commerce extérieur  |  Les discussions entre le Hamas et le Fatah du Caire tournent mal, *encore*  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 15 mars 2013

Une vieille dame a écopé hier de 800€ d’amende avec sursis. Il y a un peu plus d’un an, elle avait traité le maire de Sannois de «salaud».

Avec ses airs de mamie gâteau, on lui donnerait le Bon Dieu sans confession. Cependant, hier, dans la salle des pas perdus du palais de justice de Pontoise, la petite dame aux cheveux gris avait du mal à retenir ses larmes. Françoise, 68 ans, a été condamnée à 800 € d’amende avec sursis et 1 € symbolique de dommages et intérêts par le tribunal correctionnel.
Son tort? Avoir insulté le maire UMP de Sannois, Yanick Paternotte.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

L’histoire se passe le dimanche 4 décembre 2011. Ce jour-là, Françoise est installée dans la galerie marchande du magasin Monoprix de Sannois. Elle y vend des tricots confectionnés par ses soins pour arrondir ses maigres fins de mois, comme elle le fait à Argenteuil devant le magasin Babou. Elle met de la musique et tricote ses pulls et ses écharpes en attendant les clients. Toutefois, ce jour-là, elle voit débouler un homme qui lui ordonne de quitter les lieux.

C’est Yanick Paternotte, le maire de la ville. Il expliquera plus tard avoir simplement voulu faire respecter l’arrêté municipal anti-mendicité. « Je ne le connaissais pas, il ne s’est même pas présenté, assure à la barre la prévenue d’une voix frêle. Il m’a dit Dégage! et m’a tutoyée. Mais je ne suis pas un chien. C’est pour cela que je l’ai insulté. Je n’aurais pas parlé de cette façon si j’avais su qui il était. »

Ce jour-là, Françoise ne se laisse pas faire. « Je t’emmerde, salaud », lancera-t-elle à l’élu, piquée au vif. Des mots qui lui vaudront d’être auditionnée au commissariat d’Argenteuil à la suite d’une plainte du maire, puis placée en garde à vue et déférée devant le procureur deux mois plus tard. « Je suis satisfait, il y en a marre de se laisser insulter impunément, a réagi Yanick Paternotte, absent à l’audience et qui en ignorait la date. On lui avait déjà proposé de régulariser sa situation en intégrant un stand d’une association caritative. Elle avait refusé. »

« On a ici deux personnes qui font ce qu’elles peuvent, chacune dans sa situation. Le maire veut faire respecter les arrêtés municipaux, il fait son travail. Madame tente de gagner sa vie. Mais l’infraction est caractérisée. Outrager un maire, c’est grave », assène le procureur, qui avait requis trois mois d’emprisonnement avec sursis.

« Cette affaire a pris des proportions incroyables, lance Me Béatrice Bonacorsi, avocate de Françoise, qui plaidait la relaxe. Ma cliente touche 500 € de retraite par mois, elle tricote pour s’en sortir, je ne vois pas en quoi cela s’apparente à de la mendicité. Et, à cette époque-là, elle ne savait pas qui il était. Elle n’avait pas encore vu sa tête dans les journaux à cause de ses déboires judiciaires. » En effet, le maire UMP de Sannois n’en est pas à ses premières contrariétés avec une femme âgée. En décembre dernier, il a été condamné à deux ans d’inéligibilité, quinze mois de prison avec sursis et 10000 € d’amende pour abus de faiblesse envers une vieille dame de 91 ans. Il a fait appel du jugement.

http://www.leparisien.fr/argenteuil-95100/condamnee-pour-avoir-insulte-yanick-paternotte-15-03-2013-2642147.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz