Quantcast
FLASH
[18/03/2019] Attentat islamique #Utrecht : La police a identifié le suspect dans la fusillade du train: Gökman Tanis, 37 ans, turc  |  La menace terroriste a atteint son plus haut niveau à #Utrecht à la suite de la fusillade (1 mort, 9 blessés). Toutes les mosquées ont été évacuées et les écoles fermées  |  Dans un tweet, la police #Utrecht qui enquête sur la fusillade sur la place 24oktoberplein ce matin évoque maintenant un « motif terroriste possible »  |  Attentat aux Pays-Bas à #Utrecht : L’unité anti-terroriste est sur place  |  Marseille : une étudiante de 21 ans poignardée à mort par un homme qui tentait de voler son smartphone  |  Le paradoxe de Gaza : les Palestiniens n’en peuvent plus du Hamas, mais Israël a besoin d’un ennemi qu’il connaît bien  |  Israël : attentat islamique évité au tombeau des Patriarches : le terroriste armé d’un couteau a été neutralisé  |  Pays Bas : 1 mort et 9 blessés dans ce qui ressemble à un attentat islamique à Utrecht – le suspect s’est enfui  |  [17/03/2019] Grande-Bretagne : une attaque au couteau à Stanwell où un jeune de 19 ans a été poignardé hier soir, a été classée « attentat terroriste »  |  Israël attentat terroriste islamiste : 2 morts  |  [16/03/2019] Les #GiletsJaunes attaquent : à Paris, les policiers dans 2 voitures de police ont dû rebrousser chemin pour éviter d’être attaqués  |  #GiletsJaunes : des violences signalées à Paris. Les GJ ont vu que le gouvernement ne comprend que la violence, alors ils recommencent pour être vraiment entendus  |  [15/03/2019] Attentat en Nouvelle-Zélande : 1/ Dreuz 1er média francophone à révéler que l’auteur est un néo-nazi. 2/ 1er à dire que ce n’est pas un attentat islamophobe mais raciste  |  Sur @CNN, Mehdi Hasan, chroniqueur de Intercept, fait le lien entre la fusillade dans une mosquée néo-zélandaise et le président #Trump  |  Attentat néo-nazi en Nouvelle Zélande : le nouveau bilan est de 49 morts, 50 blessés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 15 mars 2013

Un bijoutier a succombé à ses blessures par balle après un braquage jeudi soir à Albertville, provoquant une vive émotion au sein de la profession.

Le commerçant de 54 ans, blessé au thorax par l’un des quatre malfaiteurs, est décédé à l’hôpital dans la nuit de jeudi à vendredi.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Jeudi, peu avant la fermeture de la bijouterie vers 19H00, trois hommes armés et cagoulés ont fait irruption dans le magasin où se trouvait le bijoutier et deux vendeuses, tandis que le quatrième les attendait à l’extérieur dans une voiture, selon le procureur de la République de Chambéry, Jean-Pierre Valensi.

« Dans la panique, semble-t-il, l’un d’eux, armé d’un fusil au canon scié, a tiré un coup de feu en direction du commerçant qui a priori n’opposait pas de résistance », a précisé le magistrat.

Les quatre hommes ont pris la fuite à bord d’un véhicule volé dans la Drôme, qui a été retrouvé entièrement calciné quelques kilomètres plus loin.

« Ils ont sans doute pris la fuite à bord d’un autre véhicule, le premier faisant office de relais », a expliqué le procureur.

Les malfaiteurs, qui ont brisé les vitrines à l’aide d’une masse, se sont emparés de bijoux, mais on ignore pour l’instant le montant du butin dérobé.

L’enquête a été confiée à l’antenne de la police judiciaire de Chambéry et à la Sûreté départementale.

Les deux vendeuses, « très choquées », ont été prises en charge par une association d’aide aux victimes.

A l’annonce du décès de leur confrère, les représentants des bijoutiers interrogés par l’AFP ont confié leur émoi.

Les bijoutiers ne sont pas des mercenaires

« Les bijoutiers ne sont pas des mercenaires et je ne veux pas que mes vendeuses prennent ce genre de responsabilité. On doit être là pour les bons moments, les mariages, les fiançailles pas les décès », a réagi Jean-Pierre Frety, PDG du groupe Delatour, qui compte plusieurs dizaines de bijouteries en France.

Le 26 novembre dernier à Cannes, un bijoutier de 42 ans avait été tué d’une balle dans la tête juste après l’irruption dans sa boutique de trois voleurs cagoulés et munis de casques moto, un quatrième complice restant à l’extérieur de la bijouterie. Le drame avait suscité une immense émotion.

Les quatre voleurs interpellés, âgés de 22 à 37 ans, étaient tous connus des services de police, dont le tireur présumé, un père de famille habitant Cannes, pour des antécédents de vol aggravé.

« Je suis assommé, je n’arrive pas à trouver les mots. On est dans un autre monde, on a l’impression de ne plus être dans un Etat de droit », a ajouté Jean-Pierre Frety.

« Je suis écœuré. On va travailler la peur au ventre, bientôt on fermera tous », a déclaré de son côté Roland Bernard, président du syndicat des fabricants de bijoux en Rhône-Alpes qui comme M. Frety reproche à la justice son « laxisme » avec les multirécidivistes.

« Ils sont condamnés à des peines qu’ils ne font pas entièrement, puis recommencent », a déploré le président du syndicat, bien qu’on ignore pour l’instant s’il s’agit dans le hold-up d’Alberville de malfaiteurs récidivistes.

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/p-1911-Un-bijoutier-succombe-a-ses-blessures-par-balle-apres-un-braquage-a-Albertville.htm?&rub=1&xml=newsmlmmd.37040f87cea6cff1ab1bd100e8a1f4dc.351.xml

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :