FLASH
[24/09/2018] Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  |  [23/09/2018] La région suisse de Saint-Gall vote massivement en faveur de l’interdiction de la burqa  |  La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  |  Après avoir accusé les policiers de -chier dans leur froc- et de ne pas -avoir les couilles- d’aller dans les quartiers difficiles, #YannMoix est invité par un syndicat policier à un reportage en zone sensible. « On verra s’il a les couilles »  |  Affaire Kavanaugh : Un 3e témoin cité par Christine Ford comme ayant été présent rejette ses allégations  |  [22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  |  Le « tsunami » de #fakenews pendant la présidentielle était une Fake news. Seulement 1% des contenus circulant sur Twitter étaient des fake news selon le CNRS. Pour « Le Monde », sur 60 millions de tweets politiques, 5.000 contenaient des « fausses informations »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Albert Bertold le 18 mars 2013

calb303IdiaAmin_jpg

Beaucoup en ont rêvé et en rêvent encore. De Gaulle aux assises…

Clin d’œil : cet article, parmi de nombreux autres, évoque la mise en accusation de Sidiki Camara dit de Gaulle pour détention et consommation de drogue, alors qu’il lui est en fait reproché d’avoir participé à l’attaque du domicile présidentiel le 19 juillet 2011.

Le journal de Guinée : « Jeudi 14 mars, le Commandant Aboubacar Sidiki De Gaulle Camara, ex-Aide de camp de l’ancien président de la transition le Général Sékouba Konaté, a comparu pour la 2e fois à la barre de la Cour d’assises de Conakry. Avec les questions des avocats de la défense.

Dans la journée du 19 juillet 2011, l’information d’une deuxième attaque (après celle de la veille nuit) accomplie par De Gaulle, avait circulé à travers Conakry. C’est en ce moment qu’il aurait été arrêté alors qu’il était caché dans le quartier. Même le Président de la République avait déclaré les jours suivants à la presse étrangère, que la première attaque est l’œuvre du Cdt AOB (Alpha Oumar Boffa Diallo) et la seconde de Cdt Aboubacar Sidiki Camara alias de Gaulle, a rappelé Me Mohamed Traoré.

De Gaulle : « J’ai 20 ans de service. J’ai été à tous les fronts. J’ai eu la chance et le malheur d’être parmi tous les renforts. Je n’ai jamais failli à ma mission. Si aujourd’hui on me traduit devant une cour d’assises où on juge des criminelles, je m’en remets à Dieu ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Certaines informations estiment que les armes qui ont servi à l’attaque du domicile présidentiel étaient les mêmes qui servaient à sécuriser le domicile de l’ancien président de la transition. De Gaulle dément : « Les armes qui servaient à sécuriser le domicile du Général Sékouba Konaté ont été réintégrées trois mois avant l’attaque. C’est Général Boundouka Condé qui connait la situation de ces armes. C’est qui est sûr, les armes exhibées ici comme scellées sont celles de l’armée guinéenne ».

Le procureur général a affirmé que « De Gaulle est dangereux ». Me Macky Touré de conclure que si son client n’était poursuivi que pour détention et consommation de chanvre indien, son audition n’aurait pas duré deux jours. « Il ne s’agit pas du chanvre indien, mais guinéen » a-t-il ironisé.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Albert Bertold pour www.Dreuz.info

Source : www.lejourguinee.com/1026-cour-d-assises-deuxieme-jour-de-comparution-de-de-gaulle

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz