FLASH
[19:31] Louisville va exploser ce soir. Le Grand Jury a inculpé le policier de 3 chefs d’accusation mineur. Aucune autre inculpation dans la mort de Breonna Taylor  |  La sénatrice Murkowski fait marche arrière et votera pour le siège vacant à la Cour suprême, tuant les espoirs des Démocrates de bloquer le candidat de Trump  |  la ministre des Armées reconnait que les militaires de Creil qui avaient rapatrié les Français de Wuhan le 31 janvier n’ont jamais été testés à leur arrivée en France  |  La sénatrice Kelly Loeffler publie une publicité se qualifiant de « plus conservatrice qu’Attila le Hun ». Son adversaire souligne qu’Attila était polygame et a tué des milliers de chrétiens  |  Une femme poursuit Instagram (propriété de Facebook) pour avoir espionné des utilisateurs par le biais de la caméra iPhone  |  Gucci met en vente des salopettes en denim avec un effet « tache d’herbe » pour 1 400 dollars  |  Libéralisme: Bolsonaro poursuit sa campagne de privatisation au Brésil  |  Fâchée par les liens arabo-israéliens, les Paleostiniens quittent la présidence des sessions de la Ligue arabe  |  La crise en Méditerranée orientale et les liens avec la Turquie domineront les élections présidentielles du mois prochain en Chypre du Nord  |  Pourparlers de réconciliation inter-palestiniens entre le Hamas et le Fatah en Turquie (indice : c’est la 20e fois)  |  Assange pourrait faire une tentative de suicide dans une prison britannique s’il est extradé vers les États-Unis  |  Six blessés par armes à feu à New York malgré l’affirmation selon laquelle la violence armée est en baisse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 21 mars 2013

Une centaine de chrétiens d’Indonésie ont manifesté jeudi en vain contre la démolition de leur église près de Jakarta, qu’ils estiment être liée à une intolérance grandissante dans le pays musulman le plus peuplé de la planète.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les fidèles, de la congrégation protestante Filadelfia Batak de la ville de Bekasi, ont la plupart éclaté en sanglots devant l’effondrement de leur lieu de culte sous les coups de boutoir d’une pelleteuse.

« Le gouvernement vient de criminaliser une religion », a lancé le révérend Advent Nababan, chef de la congrégation chrétienne, avant d’appeler les croyants à « ne pas se laisser aller à la violence ».

Vêtus de noir, comme pour porter le deuil, les manifestants chantaient des hymnes religieux tandis que les enfants portaient des pancartes où l’on pouvait lire: « S’il vous plaît, ne démolissez pas notre église ».

« Nous ne faisons que prier ici. Nous ne commettons aucun crime », criait une femme en pleurs. Les yeux fermés, une petite fille priait: « Oh Seigneur, protégez notre église ».

A un demi-kilomètre de là, tenus à distance par un important dispositif policier, environ 200 musulmans scandaient : « Détruisez cette église tout de suite ».

« Ce sont des infidèles et ils ont construit leur église sans autorisation », criait un manifestant à travers un haut-parleur.

L’établissement est accusé par les autorités d’être « illégal » car construit sans permis. Bonar Tigor Naipospos, directeur adjoint de l’Institut Setara pour la paix et la démocratie, une ONG, y voit plutôt un « prétexte ».

« Le problème est que le gouvernement n’a montré aucune volonté politique pour faire cesser ces actes d’intolérance », a-t-il déclaré.

La Constitution indonésienne garantit la liberté de culte pour les 240 millions d’habitants, dont 90% de musulmans, mais le nombre d’incidents interconfessionnels s’est multiplié ces dernières années contre des églises et des minorités musulmanes non reconnues par le courant majoritaire.

Selon l’Institut Setara, 543 incidents ont éclaté en 2011, contre 491 en 2009. Sur le seul premier semestre 2012, plus de 300 cas ont été répertoriés.

Egalement à Bekasi, des fidèles prient depuis des années en plein air, après le refus des autorités locales d’appliquer un jugement national qui autorise la construction d’une église.

Ils sont régulièrement bombardés d’oeufs pourris ou de sacs d’urine lors de leurs prières.

Selon M. Naipospos, d’autres églises de Bekasi pourraient bientôt être appelées à disparaître car seules dix des 39 que compte la ville ont réussi à obtenir un permis.

Mi-février, trois églises dans le centre de l’Indonésie ont été attaquées à coups de cocktails Molotov.

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/info/p-1911-Indonesie-une-eglise-demolie-sous-le-regard-impuissant-des-fideles.htm?&rub=2&xml=newsmlmmd.43186c2e95e44cf0718a5cfec899b383.3e1.xml

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz