Publié par Michel Garroté le 22 mars 2013

MPT-Filles-Marianne

Michel Garroté, réd en chef – Dimanche 24 mars à Paris, le rassemblement de la Manif pour Tous aura finalement lieu à 14h00 avenue de la Grande armée. Le tribunal administratif de Paris a confirmé l’interdiction faite aux opposants au mariage homosexuel avec adoptions d’enfants de manifester sur les Champs-Elysées. Frigide Barjot dénonce cette atteinte à la liberté de réunion et porte l’affaire devant le Conseil d’Etat (cf. lien en bas de page).

Les opposants au mariage homosexuel avec adoptions d’enfants ne défileront pas dimanche 24 mars sur les Champs-Elysées. Le tribunal administratif de Paris a confirmé hier mercredi l’interdiction du parcours déposé par la Manif pour Tous.

Cette décision anti-démocratique et liberticide s’appuie notamment sur l’hypocrite allégation que voici : « Ce n’est pas un événement festif comme la Coupe du monde en 1998, mais à tendance politique, a justifié la préfecture, nous sommes donc en droit de poser cette interdiction ».

Contactée par l’hebdomadaire parisien de gauche L’Express, Frigide Barjot – l’une des chefs de file du mouvement contre le mariage homosexuel avec adoptions d’enfants – confirme que le mouvement Manif pour Tous respectera cette interdiction. Toutefois, elle estime que cette interdiction est une atteinte à la liberté de réunion des Français.

La préfecture de Paris n’a pas apporté la preuve que la manifestation prévue était de nature à troubler l’ordre public. « S’ils craignent des attaques des Femen, nous les contrôlerons comme nous l’avons déjà fait », ironise-t-elle. Frigide Barjot compte porter l’affaire devant le Conseil d’Etat.

L’arrêté de la préfecture de police interdit également aux manifestants l’accès à la place de la Concorde, à la place de l’Etoile et aux Invalides. « Le rassemblement aura finalement lieu à 14h00, avenue de la Grande armée », précise Frigide Barjot, qui maintient la pression avant l’examen du projet de loi par le Sénat.

Elle est prête à aller devant le Sénat le 4 avril afin de faire prendre conscience aux Sénateurs de ce qui se joue. Ce que nous voulons, c’est un sursaut de conscience, un référendum sur la question », précise-t-elle. La manifestation nationale organisée par La Manif pour Tous le 13 janvier dernier à Paris avait rassemblé un million de personnes.

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/interdits-de-champs-elysees-les-anti-mariage-gay-veulent-maintenir-la-pression_1233426.html

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz