FLASH
[25/09/2017] Vive le multiculturel ! 6 voitures brûlées, 2 écoles incendiées par une vingtaine de « jeunes » à Aulnay-sous-Bois  |  ⁠⁠⁠⁠⁠La pression israélienne a échoué, les terroristes entrent à Interpol: la candidature de l’Autorité palestinienne sera examinée  |  Avec la victoire de Merkel, l’euro s’est écroulé  |  Grande-Bretagne : Muhammad, prénom le plus donné aux bébés en 2016 selon le site Qz.com  |  Belgique : 8 perquisitions anti-terroristes lundi matin à Bruxelles et dans les environs  |  [24/09/2017] #Tennessee #Antioch : la quasi totalité des médias rapportant la conférence de police omettent de rapporter l’origine ethnique de l’assassin  |  Tuerie à l’église du #Tennessee : seul Fox News reprend l’info du shériff que l’assassin est un Afro-Américain  |  #Tennessee #Antioch : l’assassin est un Afro-Américain de 26 ans  |  Tennessee : le tireur serait un homme blanc d’une vingtaine d’années  |  Tennessee : l’assassin a été abattu par un civil armé  |  Tennessee : rectification, 1 mort, 7 blessés. Le tireur, blessé, a été arrêté  |  Fusillade dans une église du Tennessee : 7 morts, attaquant abattu – motif encore inconnu  |  Allemagne : le SPD (2e avec 20%) refuse une nouvelle coalition avec Merkel après la chute qu’elle subit  |  Allemagne estimations sortie des urnes: CDU/CSU 32.5%. SPD 20%. AfD 13.5%. FDP 10.5%. Verts 9.5%. Parti de Gauche 9%  |  Election allemande : Merkel remporte comme prévu, mais recule de 5%  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 22 mars 2013

US-Obama-Mideast-Isra_Horo3-e1363947949327-635x357

Est-ce en représailles au discours d’Obama en Israël, que les terroristes islamistes du hamas ont à nouveau montré leur face hideuse en ciblant la population israélienne ?

Obama, à son arrivée en Israël, a fait un très beau discours, dont ci-dessous quelques extraits, dans lequel il reconnait officiellement et publiquement qu’Israël est la patrie historique du peuple Juif, et réitère le soutien des USA à l’Etat d’Israël :

« Je sais qu’en mettant un pied sur cette terre, je marche avec vous sur la patrie historique du peuple juif.

Il y a plus de 3000 ans, le peuple juif vivait ici, plantait ses tentes ici, priait Dieu ici. Et après des siècles d’exil et de persécutions, sans équivalent dans l’histoire de l’humanité, la fondation de l’Etat Juif d’Israël fut une renaissance, une rédemption sans égale dans l’Histoire.

Aujourd’hui, les enfants d’Abraham et les filles de Sarah réalisent le rêve de générations : être « les maitres de leur propre destin » dans « leur propre état souverain ». Et tout comme nous l’avons été ces 65 dernières années, les Etats-Unis sont fiers de se tenir à vos côtés, comme votre plus grand allié et votre meilleur ami.

Alors que je commence cette visite, permettez-moi de dire aussi clairement que je le peux – Les États-Unis d’Amérique se tiennent aux cotés de l’Etat d’Israël, parce que c’est notre intérêt fondamental de sécurité nationale que de soutenir Israël. Cela nous rend tous les deux plus forts. Cela nous rend tous les deux plus prospères. Et cela fait du monde un endroit meilleur.

C’est pourquoi les Etats-Unis ont été les premiers à reconnaître l’Etat d’Israël il ya 65 ans. C’est pourquoi l’étoile de David et les Stars and Stripes flottent ensemble aujourd’hui. Et c’est pourquoi je suis confiant en déclarant que notre alliance est éternelle, qu’elle durera toujours ”
(source: J Post)

Reste à savoir maintenant si personnellement il croit en ces vérités, en ces belles paroles, si elles correspondent à ses convictions intimes ou si ce texte lui a été dicté dans le seul but de séduire les Israéliens ?

Sincérité ou hypocrisie diplomatique ?

Une chose est toutefois certaine : ce discours n’a pas dû plaire aux ennemis d’Israël, à tous ceux qui s’acharnent à effacer l’histoire plurimillénaire du peuple Juif afin de délégitimer sa présence sur cette terre d’Israël, à commencer par le Hamas, l’AP et l’UNESCO leur complice, et rendre légitime les revendications territoriales des Palestiniens sur toute la terre d’Israël.

La réponse du Hamas, qui aurait soi disant renoncé au jihad violent, et devrait dès lors être retiré de la liste noire des organisations terroristes, ne s’est pas faite attendre : 4 roquettes ont été tirées sur le sud d’Israël.

J’exprime d’ailleurs ici toute ma sympathie aux habitants du Sud d’Israël, qui, une fois encore, sont les victimes innocentes de ces odieux terroristes du hamas.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Obama a condamné, à juste titre, ce nouvel acte criminel du Hamas, mais comme il veut aussi plaire aux ennemis d’Israël, à peine avait-t-il quitté l’Etat Juif, qu’il critiquait la « colonisation » israélienne, comme un obstacle à la paix. Il estime que les constructions en Judée-Samarie sont contre-productives et ne promeuvent pas la paix, mais il reconnait que la politique israélienne est complexe et que le problème ne peut être résolu en une nuit, et ajoute que l’AP ne doit pas se servir de l’excuse des colonisations pour refuser toute négociation.

En effet, le refus récurrent des Palestiniens de discuter sur les impératifs sécuritaires d’Israël et leurs revendications, qui frisent l’obsession, sur le gel des implantations, prouvent clairement qu’ils ne souhaitent pas négocier avec Israël ; ce sont des prétextes pour ne pas entamer de véritables négociations.

Quant à M. Abbas, lors de la conférence de presse donnée à Ramallah, à l’issue de sa rencontre avec Barack Obama, il a réclamé jeudi le droit du peuple palestinien à « vivre en paix dans un Etat indépendant, au côté d’Israël, au sein des frontières de 1967, avec comme capitale Jérusalem-Est ». Il a qualifié de « fructueuse » sa rencontre avec le président américain et a précisé avoir assuré à son interlocuteur que les Palestiniens étaient prêts « à respecter leurs engagements sur la voie de la paix. »

Les arabes, par contre, ont été déçus par la visite d’Obama. Comparé à l’accueil chaleureux reçu par Obama en Israël, celui qui lui a été réservé par les Palestiniens a été plutôt glacial, ces derniers ayant été fortement courroucés par sa promesse de soutien indéfectible à Israël et à sa sécurité.

Son discours très flatteur pour Israël et sa préoccupation, maintes fois répétée, pour sa sécurité, a désagréablement surpris les Palestiniens, qui se sentent abandonnés par “la politique arrogante pro-israélienne des Américains”. Ces derniers ont aussi été offensés par le fait qu’Obama se soit rendu sur la tombe de Théodor Herz et y ait déposé une gerbe de fleurs, mais non sur celle de Yasser Arafat. De même, la requête palestinienne de rendre visite à la famille d’un Palestinien, emprisonné en Israël, n’a pas été acceptée.

Les Palestiniens reprochent également à Obama de ne pas avoir exercé suffisamment de pressions sur Israël pour l’arrêt des constructions en Cisjordanie, ce qui rend toute perspective de la création d’un état indépendant viable de plus en plus aléatoire.

Dans la bande de Gaza, contrôlée par le groupe islamiste Hamas, soutenu par l’Occident, l’opposition palestinienne à la visite d’Obama a été plus militante et le lancement de roquettes sur le sud Israël est un signal envoyé au monde pour l’avertir que le Hamas ne doit pas être oublié lors des discussions diplomatiques relatives à la Palestine.

A Gaza, des dizaines de manifestants ont frappé les photos d’Obama avec leurs chaussures, brûlé les drapeaux américains et crié leur colère contre le Président en hurlant qu’il devait quitter la Palestine.

Que penser de cette visite d’Obama ?

Difficile d’exprimer une opinion, cet homme est tellement versatile. Au premier abord, on pourrait conclure qu’elle a été réconfortante pour Israël et décevante pour les Palestiniens et leur fan club occidental. Attendons la suite …

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz