FLASH
[14/12/2017] Le Maire de Nazareth annule les célébrations de Noël en raison de la décision de Trump sur Jérusalem  |  A cause de ses propos racistes, le gouvernement demande le départ de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique  |  [13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 27 mars 2013

Tsahal-pessah-1

Michel Garroté, réd en chef – Chaque année des centaines de soldats seuls sont invités à célébrer le seder de Pessah avec Benny Gantz, leur chef d’état-major. Ils lisent la Haggadah avec Benny Gantz dans un village près de Hadera. La soirée est un grand événement pour chaque soldat seul de l’armée israélienne.

Cette soirée est financée par l’Association pour le bien-être des soldats qui soutient particulièrement les soldats seuls tout le long de leur service. « Le seder dépasse encore une fois toutes les attentes », déclare Eti Avargel, organisateur de l’événement.

Tsahal-pessah-2

« Pessah est une fête centrale du judaïsme, elle rassemble des familles entières autour de la table pour manger et chanter jusque tard dans la nuit. C’est ce qui rend cette soirée tellement spéciale », selon Eti. « L’idée ici est de reconstituer une atmosphère de famille avec tous les soldats seuls, les rapprocher, être leur famille pour un soir ».

Plus de 400 hommes soldats et femmes soldats seuls sont invités à passer deux jours de rêve dans un village de vacances près de Hadera. Les soldats de trente pays différents y sont gâtés par des surprises et des cadeaux. Des téléphones ont été mis à leur disposition pour appeler leurs familles. Depuis quelques années, Benny Gantz parle lui-même aux parents des soldats, leur souhaite Hag Sameah et n’oublie pas de les saluer pour le service que leurs enfants rendent à Israël.

Tsahal-1

Après le discours d’ouverture du chef d’état-major, l’Association pour le bien être du soldat offre son plus beau des cadeaux : les parents d’un soldat sont présents pour retrouver leur fils. Une coutume qui est célébrée chaque année.

L’année dernière, Shai Bar-Ephraim, un ancien soldat de la Brigade Nahal et immigrant des Pays-bas, a participé à la cérémonie. « Le mieux, finalement, c’est de rencontrer des nouvelles personnes. Nous venons tous des quatre coins du monde et se retrouver ensemble pour Pessah, c’est spécial. Nous avons été constitués en différents groupes accompagnés par des soldats du Corps éducatif. Celle qui était dans mon groupe était une soldate de Mihve Alon. Cela nous a aidés à communiquer entre nous. Etre avec elle à table était très positif », se rappelle Shai Bar-Ephraim.

Tsahal-2

« Le mot +seul+ perd tout son sens dans une salle pleine de jeunes parlant différentes langues, partageant des souvenirs et lisant la Haggadah. C’est extraordinaire », raconte Eti Avargel. Dans les semaines précédant l’événement, le Corps éducatif dispense des cours aux soldats seuls concernant l’histoire, les règles et les coutumes de Pessah.

« De nombreux soldats viennent d’endroits où la culture juive n’est pas vraiment présente. C’est une occasion pour eux d’apprendre et de célébrer une fête juive comme il se doit », raconte Eti Avargel. « C’est quelque chose d’extraordinaire de recevoir des soldats seuls venus d’Angleterre, du Brésil et de Russie, tous assis autour de la même table. C’est un symbole fort pour Israël, la Diaspora, Tsahal et ses soldats ».

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

http://tsahal.fr/2013/03/25/pessah-avec-le-chef-detat-major/

Tsahal-MGA

Hag Sameah !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz