FLASH
[18/07/2018] Pour faire face à l’afflux de touristes, Lufthansa annonce deux nouvelles routes vers Eilat cet hiver  |  [15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  |  #Bastille night was very quite in #Paris area: 237 jailed, 183 arrests for questioning, 134 vehicles burned. 5 police officers, 4 firemen injured. 1 supermarket looted. Immigration brings a lot of good things  |  La nuit du 13 juillet a été normalement calme en région parisienne: 237 interpellations, 183 GAV, 134 véhicules incendiés. 4 policiers, 4 pompiers et 1 gendarme blessés. 1 Franprix pillé  |  « Après ma nuit blanche à cause des tirs de roquettes des islamistes de Gaza superbement occultés par les médias, l’alerte rouge continue chez moi au sud d’Israël. C’est ça, une religion de paix et d’amour ? »  |  Purge de #Twitter: Les journalistes et gauchistes s’attendaient à ce que Trump perde des millions de followers, il en a perdu 340 000. Obama en a perdu 3 millions, mais là les gauchistes ont regardé ailleurs  |  Pour la 1ère fois depuis 2014, 1 missile antichar guidé a été tiré sur les forces israéliennes à l’est de Khan Younis. Des chars israéliens ont tiré sur 1 maison d’où le missile a été lancé. Plusieurs victimes parmi les terroristes  |  Fin du suspens: Le Sénat confirmera la nomination du juge Kavanaugh à la Cour suprême le 1er octobre – prudemment avant les élections de mi-mandat  |  Les Arabes rapportent que des avions de combat israéliens bombardent des cibles terroristes du Hamas dans le centre de Gaza en réponse aux attaques terroristes d’aujourd’hui le long de la clôture de la frontière de sécurité. Des alertes rouge retentissent dans le sud d’Israël  |  [13/07/2018] De plus en plus à gauche, les Démocrates ont demandé que les fonds du Congrès soient utilisés pour fournir gratuitement des tampons d’hygiène féminine. Ils en ont reçu 500 par la poste !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 mars 2013

tamar

Les premiers litres de gaz naturel produits en Israël depuis le champ gazier de Tamar ont commencé à couler par le tuyau sous-marin connecté à Ashdod, où il est attendu dans 30 heures. Israël avance ainsi vers son indépendance énergétique.

Le moment que tout le monde attendait est arrivé : après plus de quatre ans de forage et de pose de tuyaux, le gaz naturel provenant du champ gazier de Tamar, situé à environ 90 km à l’ouest de Haïfa, a commencé a affluer.

Le gaz circule au moment d’écrire ces lignes dans des centaines de kilomètres de tuyaux vers le sud vers Yam Tatis, et de là vers Ashdod, où il devrait arriver dans environ 30 heures.

C’est un tournant majeur à la fois pour l’économie d’Israël et pour la société israélienne , car ce gisement fournira l’indépendance énergétique au moins jusqu’en 2035.

Dès son arrivée sur le sol israélien, le gaz soutiendra la production d’électricité des centrales électriques appartenant à la fois à Israel Electric Corporation (IEC), à des entreprises privées, ainsi qu’à de petites usines – ce qui permettra de faire baisser progressivement les prix de l’électricité qui aujourd’hui est fournie par un diesel et un mazout coûteux, polluants et dépendants des importations.

Ce changement permettra également d’augmenter la compétitivité d’Israël par rapport aux industries étrangères, et d’améliorer les recettes de l’Etat, au fur et à mesure que les redevances sur le gaz commenceront à être encaissées.

Selon une constante tradition de baisse des impôts quand l’économie le permet, ce sont les citoyens israéliens qui seront les bénéficiaires de cette manne financière.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La recherche de gaz naturel de Tamar, qui porte le nom de la petite-fille de Joseph Langotsky, le géologue qui a le premier reconnu son potentiel, a débuté en 2010.

Depuis 2007, la société américaine Noble Energy détient une participation de 36% dans l’exploitation, le reste étant partagé entre trois sociétés israéliennes – Delek Drilling (31%), Isramco (29%) et Dor Alon (4%), et le potentiel est de 270 milliards de mètres cubes de gaz naturel.

En 2011, les livraisons de gaz d’Egypte ont été brusquement interrompues après un certain nombre d’explosions qui ont endommagé le gazoduc du Sinaï à Israël. Puis, dans le sillage de la révolution égyptienne, le Caire a annulé son contrat avec le gouvernement israélien.

Le champ gazier de Tamar va donc aussi commencer à remplir les coffres de l’État, mais modestement. Selon les estimations, la valeur du champ gazier de Tamar est de 10 milliards de dollars, dont 125 millions qui seront versés à l’Etat au titre de redevances, plus les impôts sur les bénéfices payés par les producteurs sur la vente du gaz.

Par conséquent, pour l’instant, Tamar ne devrait pas rendre l’état très riche, et il faudra attendre que le gisement de gaz de Léviathan, beaucoup plus important (450 milliards de mètres cubes) soit lui aussi activé.

Le ministre de l’Energie et de l’Eau, Silvan Shalom, a déclaré : « C’est le jour de l’indépendance d’Israël sur le plan énergétique. C’est vraiment un événement historique. Israël a reçu la liberté énergique, et le gaz de Tamar va conduire à une diminution drastique des coûts de production d’électricité, donc une réduction future des coûts de l’électricité pour le consommateur israélienne. »

Yitzhak Tshuva, le propriétaire de Delek Group, qui détient Delek Drilling, a commenté la nouvelle ainsi : « Aujourd’hui devrait inspirer la fierté. Une vision est devenue réalité. Aujourd’hui, une fois de plus, nous quittons l’esclavage pour la liberté. De la dépendance sur les sources d’énergie étrangères à l’indépendance – grâce au gaz naturel. »

« C’est une réussite capitale pour l’économie israélienne » a ajouté Tshuva, qui a poursuivi, lyrique : « une nouvelle ère a commencé, qui va changer la face du marché israélien » et « ouvre de nouvelles opportunités pour l’économie d’Israël, lui permettant de profiter du gaz naturel dans le domaine environnemental, géo-politique, social et économique, et va transformer Israël en un acteur international important ».

Et l’extraction du pétrole de schiste, dont la réserve dépasse celle de l’Arabie Saoudite, et dont la configuration permet une extraction propre sans forage et sans toucher au paysage, n’a pas encore commencé…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz