FLASH
[15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  |  [12/02/2019] Slovaquie : refus total de l’islam, refus de construire même une seule mosquée  |  On le savait mais mieux vaut le signaler : après 2 ans d’enquête, 200 témoins interrogés, 300 000 documents confidentiels analysés, le Sénat confirme : aucune preuve de collusion entre Trump et la Russie  |  Gaza : Israël offre la réhabilitation de la population contre la démilitarisation – le Hamas refuse  |  Un tribunal fédéral américain a jugé le narco trafiquant El Chapo coupable de 10 chefs d’accusation, qui peuvent lui valoir le reste de sa vie en prison  |  [11/02/2019] Londres : pour tenter de subjuguer l’épidémie, les condamnés pour agression au couteau seront tagués avec un GPS à leur sortie de prison  |  [08/02/2019] 3 terroristes musulmans abattus lors d’émeutes violentes le long de la frontière de Gaza  |  Aide humanitaire au Venezuela: Maduro assure qu’il ne laissera rien rentrer – ça c’est un humaniste comme Mélenchon les aime !  |  Pologne, 1982 : quelqu’un lit 1984 de George Orwell, lève les yeux et dit : « pourquoi ça s’appelle une fiction ? »  |  [07/02/2019] Floride : Le Cabinet reconnaît Jérusalem comme capitale israélienne, met en garde Airbnb au sujet de sa politique En Judée Samarie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Albert Bertold le 2 avril 2013

Un document confidentiel publié par Russia Today (1) et repris par de nombreux sites algériens révèle que l’attaque terroriste contre le site gazier d’in Amenas suivi par une sanglante prise d’otage qui a coûté la vie à 37 otages et 29 terroristes, a été commandité par un des grands « amis » de la France, l’Arabie Saoudite.

L’information est parvenue à Russia Today après que le compte email chez AOL de Sidney Blumenthal, journaliste américain, ancien assistant et conseiller spécial du président Bill Clinton, a été piraté par un hacker du nom de Guccifer (la lettre G sur les documents), et que ce dernier a fait parvenir les emails, après les avoir converti en fichiers images que nous publions ici, au média russe.

Interrogé, Sidney Blumenthal n’a ni confirmé ni démenti le piratage de son compte email, et son fils Max Blumenthal, également journaliste, a affirmé à RT (Russia Today) que son père ne ferait aucun commentaire. Selon RT, AOL a en revanche admis que le compte email de Sidney Blumenthal a été compromis.

Selon ces emails, la DGSE a révélé, dans une note, avoir la certitude que des fonds de « riches saoudiens sunnites » ont financé le groupe terroriste qui a perpétré l’attaque d’In-Amenas, et probablement celle de l’ambassade des Etats Unie de Benghazi qui a coûté la vie à l’ambassadeur Chris Stevens et trois de ses aides.

Ce financement a été rendu possible grâce à l’entremise des groupes terroristes libyens, formellement identifiés dans les documents de la DGSE piratés dans la boîte email de Blumenthal, d’après lesquels les fonds saoudiens ont été fournis à des contacts d’Al Qaïda au Maghreb (AQMI) résidant en Europe du sud. Ces derniers ont ensuite fait transiter ces sommes d’argent aux cellules d’AQMI en Mauritanie. C’est avec ces financements saoudiens qu’un groupe islamiste en Libye a pu organiser l’attaque terroriste contre le consulat américain de Benghazi et que Mokhtar Belmokhtar, le cerveau de l’opération, a financé l’achat du matériel militaire et le recrutement des djihadistes.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Selon les documents, les fonds saoudiens ont été versés à Mokhtar Belmokhtar début 2013, soit quelques jours seulement avant l’attaque d’In Amenas, alors que les autorités algériennes et internationales s’accordent pour penser que l’opération a été préparée de longue date.

1

Dans un autre email également piraté, daté du 18 janvier et adressé à « Hillary », on apprend que le President Abdelaziz Bouteflika « a été surpris et désorienté par l’attaque [d’In-Amenas] », car son gouvernement avait passé « un accord très secret avec Belmokhtar” un an plus tôt. “Selon cet accord, Belmokhtar devait concentrer ses opérations sur le Mali, et occasionnellement, après accord avec la sécurité extérieure algérienne, attaquer des intérêts marocains attack dans le Sahara occidental, où se situent des territoires disputés avec l’Algérie.”

« Selon les informateurs, les services de sécurité algériens craignent que l’attaque du 17 janvier marque le retour de la guerre civile qui a duré 20 ans, et ils ont donné l’ordre de régler la situation [des otages] avec la plus grande force. Le sort des otages était une considération très secondaire dans cette décision. »

Quelques jours après la prise d’otages, Alain Chouet, ancien chef du service de renseignement de sécurité de la DGSE, pointait du doigt, dans une interview à Marianne (3), « l’ambigüité des puissances occidentales vis-à-vis de pays, soutiens financiers de ces groupes islamistes. » Il expliquait que « le Qatar est en concurrence directe avec l’Arabie Saoudite dans ce soutien aux groupes islamistes. C’est à qui donnera le plus d’argent. »

A la lumière des révélation de Russia Today, la conclusion de l’ancien chef de la DGSE résume bien l’incohérence et la rigidité dogmatique de la politique islamique de la France : « Nous nous indignons de l’absence de démocratie en Tunisie ou ailleurs, mais rien sur l’Arabie Saoudite ou sur le Qatar. Le problème est d’abord chez nous, nous nous engageons dans des conflits contre des groupes islamistes en partie financés par des pays que nous traitons comme des alliés … »

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Albert Bertold pour www.Dreuz.info

(1) http://rt.com/usa/guccifer-clinton-emails-second-678/

(2) http://rt.com/usa/complete-emails-guccifer-clinton-554/

(3) http://www.marianne.net/Nous-luttons-contre-des-groupes-islamistes-au-Mali-ou-en-Algerie-que-l-on-soutient-en-Syrie

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :