FLASH
[18/10/2018] Le juge rejette la demande de Paul Manafort de porter un costume au tribunal plutôt qu’un uniforme de prison  |  Effet Trump : en raison du rééquilibrage des tarifs douaniers sur l’acier, les métallurgistes américains vont obtenir la plus forte augmentation de salaire depuis des années  |  Elections de mi-mandat américaines : Le Comité national républicain a levé 269 millions de $ : « c’est le meilleur chiffre de tous les temps »  |  Effet Trump : après avoir réduit les réglementations, le président demande au gouvernement de réduire ses dépenses de 5%  |  Corée du Sud : vague de protestations du peuple, le gouvernement recule et refuse l’asile à 400 migrants musulmans  |  Le Havre : Les policiers agressés par une dizaine de racailles cagoulés après la saisie de 200 kg de cocaïne  |  Un crédit d’impôts pour héberger des réfugiés : pourquoi les les SDF français n’ont jamais eu ce privilège ?  |  Clermont-Ferrand : Une étudiante violée en pleine rue a reconnu son agresseur – c’est un Algérien  |  [17/10/2018] Tiens tiens, le candidat brésilien soit-disant « extrême-droite » a refusé le soutien de David Duke, l’ex leader du KKK  |  Israël a détruit un autre tunnel terroriste partant de Gaza  |  Après des tirs de roquette depuis Gaza sur Beersheba, Israël a lancé une attaque aérienne d’envergure sur des sites terroristes du Hamas  |  [16/10/2018] La semaine dernière, une frappe aérienne américaine en Somalie a tué une soixantaine de membres du groupe terroriste Al-Shabaab  |  James Wolfe, directeur pendant 28 ans de la sécurité de la Commission du renseignement du Sénat, a avoué avoir menti au FBI et fuité des informations confidentielles au New York Times  |  Usual Suspect : les autorités allemandes annoncent que le preneur d’otages d’hier à Cologne était un Syrien  |  Les USA lancent une nouvelle vague de sanctions contre des entreprises iraniennes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 3 avril 2013

Trois jeunes femmes appartenant au mouvement féministe des Femen ont déployé le drapeau noir des salafistes barré de la « chahada », la profession de foi des musulmans, sur le parvis de la Grande Mosquée, située en plein centre de Paris.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Trois féministes du mouvement des Femen ont brûlé mercredi le drapeau salafiste devant la Grande Mosquée de Paris pour exprimer leur solidarité avec une militante tunisienne et dénoncer les atteintes aux droits des femmes dans les pays arabo-musulmans.

« Arab women against islamists »

Les trois jeunes femmes, deux Françaises et une Tunisienne, ont déployé le drapeau noir des salafistes barré de la « chahada », la profession de foi des musulmans, sur le parvis de la Grande Mosquée, située en plein centre de Paris. Elles l’ont ensuite enflammé, alors que des membres du service de sécurité de l’édifice tentaient de les chasser à coups de pied.

Solidarité avec la militante tunisienne Amina

Selon leur mode opératoire habituel, les trois Femen ont agi seins nus. « Arab women against islamists », « Freedom for women », « Fuck your morals », avaient-elles écrit sur leur torse. « Nous voulons dénoncer l’extrémisme religieux » musulman, a expliqué à la presse Inna Shevchenko, une des fondatrices ukrainiennes du mouvement, présente pendant l’événement qui n’a duré que quelques minutes.

« Mon corps m’appartient, il ne représente l’honneur de personne »

Pour la jeune femme, la Grande Mosquée de Paris a été prise pour cible car il s’agit d’un « lieu symbolique » de la religion musulmane. « Nous voulons aussi exprimer notre solidarité avec la militante tunisienne Amina que des salafistes ont appelé à lapider », a-t-elle ajouté. Une jeune fille, qui s’est identifiée sous le nom d’Amina Tyler, a fait scandale en Tunisie en publiant mi-mars sur internet des clichés d’elle la poitrine nue barrée des mots « mon corps m’appartient, il ne représente l’honneur de personne », ou encore « Fuck your morals ».

« Pourquoi se mettre nue comme ça? C’est choquant ! « 

En théorie, en agissant de la sorte, elle s’expose à des poursuites pour « atteinte aux bonnes moeurs », un délit passible de 6 mois de prison. « Pourquoi se mettre nue comme ça? C’est choquant! « , a réagi auprès de la presse une fidèle venue prier à la Grande Mosquée. « Pour parler du salafisme, il faut le connaître, et non pas montrer ses fesses », a dénoncé un autre fidèle, qui s’est présenté comme un « musulman pratiquant ».

Les Femen, un groupe de féministes ukrainiennes désormais installé à Paris et qui a fait des émules dans plusieurs pays du monde, est connu depuis 2010 pour ses actions « topless » pour dénoncer le sexisme, l’homophobie, la prostitution et la religion.

http://http://www.midilibre.fr/2013/04/03/des-femen-brulent-le-drapeau-salafiste-devant-la-grande-mosquee-de-paris,671712.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz