FLASH
[18/02/2019] A l’instant : en Syrie, deux explosions dans la province d’Idlib détenue par les rebelles ont tué au moins 15 personnes  |  [15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  |  [12/02/2019] Slovaquie : refus total de l’islam, refus de construire même une seule mosquée  |  On le savait mais mieux vaut le signaler : après 2 ans d’enquête, 200 témoins interrogés, 300 000 documents confidentiels analysés, le Sénat confirme : aucune preuve de collusion entre Trump et la Russie  |  Gaza : Israël offre la réhabilitation de la population contre la démilitarisation – le Hamas refuse  |  Un tribunal fédéral américain a jugé le narco trafiquant El Chapo coupable de 10 chefs d’accusation, qui peuvent lui valoir le reste de sa vie en prison  |  [11/02/2019] Londres : pour tenter de subjuguer l’épidémie, les condamnés pour agression au couteau seront tagués avec un GPS à leur sortie de prison  |  [08/02/2019] 3 terroristes musulmans abattus lors d’émeutes violentes le long de la frontière de Gaza  |  Aide humanitaire au Venezuela: Maduro assure qu’il ne laissera rien rentrer – ça c’est un humaniste comme Mélenchon les aime !  |  Pologne, 1982 : quelqu’un lit 1984 de George Orwell, lève les yeux et dit : « pourquoi ça s’appelle une fiction ? »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 3 avril 2013

Douze familles roms, soit 50 personnes dont 25 enfants, ont attaqué aujourd’hui le préfet du Rhône devant le tribunal administratif de Lyon pour le contraindre à les reloger en urgence après leur expulsion le 28 mars de leur campement à Villeurbanne, a constaté une journaliste de l’AFP.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Soutenus par leurs avocates, Me Céline Amar et Me Myriame Matary, les Roms s’étaient rassemblés devant le tribunal pour assister à l’audience.

Les avocates ont déposé en urgence douze « référés liberté hébergement » pour « ordonner au préfet du Rhône » de leur trouver un logement, sous peine d’astreinte financière notamment, a rappelé le juge des référés, Denis Besle, au début de l’audience.

Après leur expulsion de leur campement vendredi, veille du week-end pascal, ces Roms avaient été accueillis en catastrophe par le père Matthieu Thouvenot dans une salle paroissiale de son église, dans le quartier de Gerland à Lyon.

« Je ne comprends pas comment on peut expulser des gens dans la pluie et le froid quand il n’y a aucune urgence », avait déploré le prêtre à l’AFP.

Non représenté à l’audience, le préfet a fait savoir au tribunal qu’il n’y avait pas d’urgence à les reloger, puisque le prêtre s’en était chargé.

« Il ne s’agit pas de personnes en détresse puisqu’elles sont hébergées par la paroisse. J’ai garanti que je ne les expulserai pas de la paroisse », a même dit le préfet Jean-François Carenco, lors d’un petit-déjeuner avec la presse mercredi matin.

« Je ne pense pas qu’une salle paroissiale soit un bien de l’Etat, il y a bien une séparation de l’église et de l’Etat, le préfet ne peut pas disposer de cette salle selon son bon vouloir! » a ironisé Me Amar.
Les deux avocates ont aussi annoncé que les Roms avaient quitté la salle paroissiale ce mercredi, à la demande du prêtre, se retrouvant à nouveau à la rue.

Elles ont aussi évoqué le droit européen et une circulaire d’août 2012 sur le démantèlement des camps, qui impose désormais des dispositions d’accompagnement, en amont et en aval des expulsions, et qui n’ont pas été respectées.

« Il existe des moyens spécifiques mis en oeuvre par l’Union européenne avec des moyens financiers très importants pour procéder à l’intégration de ces personnes dans les Etats membres », a plaidé Me Matary, estimant que ceux-ci étaient sous exploités.

Le délibéré sera rendu jeudi après-midi.

http://http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/04/03/97001-20130403FILWWW00559-des-roms-attaquent-un-prefet-en-justice.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :