FLASH
[23/08/2017] Rotterdam : le concert d’un groupe US annulé ce soir. Un van contenant des bonbonnes de gaz découvert à proximité  |  Israël : un arabe palestinien neutralisé au moment de commettre un attentat au couteau dans le Tramway de Jérusalem  |  [22/08/2017] France, St Denis : la DGSI arrête un homme qui allait commettre un attentat – combien de morts évités ?  |  [21/08/2017] Houston : un antifa arrêté alors qu’il tentait de poser un explosif sur une statue confédérée  |  #Barcelona Younes Abouyaaqoub a bien été abattu, comme notre 1ere info le disait, en criant Allahu Akbar: 1 crevard islamo-nazi en –  |  Hidris B. l’auteur des deux attaques à la voiture bélier de #Marseilles, a 8 condamnations mais n’est pas fiché S  |  #Barcelona : selon certains médias le terroriste n’a pas été tué mais seulement arrêté (ce serait bien mieux)  |  A l’ouest de #Barcelona, la police a tué Younes Abouyaaqoub qui portait un ceinture d’explosifs  |  Bannon dt la parole est libéré veut que Trump déplac l’ambassade à Jérusalem et dit que c’est Kushner (son gendre Démocrate) qui bloque  |  En 2016, ISIS, et ceux qui s’en revendiquent, a fait plus de 1400 attaques dans le monde, et tué 7000 personnes (Reuters)  |  A Villeurbanne, un musulman étrangle une femme parce qu’elle fumait devant sa mosquée  |  L’ex vice président Joe Biden dit aux Kurdes qu’on verra un Etat Kurde dans cette génération  |  Leçon n°5 : une erreur n’est pas une Fake News. Une Fake News est une info avec *l’intention* de tromper  |  Le LIban vient d’éviter un attentat suicide sur un vol Australie – Abu Dhabi  |  #Barcelona : la police confirme que Younes Abouyaaqoub a tué Pablo Pérez avant de foncer sur 3 policiers  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 5 avril 2013

Jamais avare de provocations, le mufti Zukorlić vient de s’en prendre brutalement à Slađana Novosel, journaliste d’investigation, correspondante de Danas à Novi Pazar et collaboratrice du Courrier des Balkans. Le service de presse de la Communauté islamique en Serbie, qu’il dirige, a transmis à la rédaction de Danas un communiqué d’une violence rare. Les associations de journalistes dénoncent ces menaces.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

L’article de la journaliste de Danas Slađana Novosel titré « Révolte de l’imam contre le mufti Zukorlić » a provoqué de nombreux commentaires et réactions, en particulier de la part du Service de presse du Mešihat de la Communauté islamique en Serbie dirigée par le mufti dissident Muamer Zukorlić.

Le communiqué adressé à la rédaction de Danas est truffé de propos diffamatoires à l’encontre de notre journaliste. En raison de ces incitations à la haine, et pour protéger le bon goût de nos lecteurs, nous avons décider de ne pas le publier.

La police de Novi Pazar, les associations nationales de journalistes NUNS et UNS, l’Association internationale des journalistes ainsi que la mission de l’OSCE en Serbie ont été informées de ces violentes menaces, qui menacent la sécurité de Slađana Novosel.

L’association indépendante des journalistes de Serbie (NUNS) a sévèrement condamné le comportement du Mešihat qui, une fois de plus, a réagi « d’une façon inappropriée, par des attaques personnelles » au reportage de notre journaliste, dont le professionnalisme est reconnu.

« Ce communiqué met la pression non seulement sur notre collègue, mais sur tous les journalistes du Sandžak, ce qui ne contribue absolument pas à « la tolérance citoyenne et religieuse » pour laquelle le Mesihat s’engage. Au contraire il menace objectivement la liberté d’expression », rappelle NUNS.

De son côté, l’Union des journalistes de Serbie (UNS) souligne que « ce communiqué est non seulement un exemple classique de diffamations qui, dans les pays démocratiques, relèvent de sanctions et de condamnations par la société, mais aussi un exemple d’insolence et d’irrespect des normes et principes de décence de la communication publique ».

Journaliste d’investigation installée à Novi Pazar, Slađana Novosel est régulièrement l’objet de menaces émanant de la CI en Serbie.

Jamais avare de provocations, le mufti Zukorlić vient de s’en prendre brutalement à Slađana Novosel, journaliste d’investigation, correspondante de Danas à Novi Pazar et collaboratrice du Courrier des Balkans. Le service de presse de la Communauté islamique en Serbie, qu’il dirige, a transmis à la rédaction de Danas un communiqué d’une violence rare. Les associations de journalistes dénoncent ces menaces.

<p style= »text-align: justify; »><em><strong> <a href= »http://feedburner.google.com/fb/a/mailverify?uri=drzz/Pxvu&amp;loc=fr_FR » target= »_blank »>Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.</a></strong></em></p>

L’article de la journaliste de Danas Slađana Novosel titré « Révolte de l’imam contre le mufti Zukorlić » a provoqué de nombreux commentaires et réactions, en particulier de la part du Service de presse du Mešihat de la Communauté islamique en Serbie dirigée par le mufti dissident Muamer Zukorlić.

Le communiqué adressé à la rédaction de Danas est truffé de propos diffamatoires à l’encontre de notre journaliste. En raison de ces incitations à la haine, et pour protéger le bon goût de nos lecteurs, nous avons décider de ne pas le publier.

La police de Novi Pazar, les associations nationales de journalistes NUNS et UNS, l’Association internationale des journalistes ainsi que la mission de l’OSCE en Serbie ont été informées de ces violentes menaces, qui menacent la sécurité de Slađana Novosel.

L’association indépendante des journalistes de Serbie (NUNS) a sévèrement condamné le comportement du Mešihat qui, une fois de plus, a réagi « d’une façon inappropriée, par des attaques personnelles » au reportage de notre journaliste, dont le professionnalisme est reconnu.

« Ce communiqué met la pression non seulement sur notre collègue, mais sur tous les journalistes du Sandžak, ce qui ne contribue absolument pas à « la tolérance citoyenne et religieuse » pour laquelle le Mesihat s’engage. Au contraire il menace objectivement la liberté d’expression », rappelle NUNS.

De son côté, l’Union des journalistes de Serbie (UNS) souligne que « ce communiqué est non seulement un exemple classique de diffamations qui, dans les pays démocratiques, relèvent de sanctions et de condamnations par la société, mais aussi un exemple d’insolence et d’irrespect des normes et principes de décence de la communication publique ».

Journaliste d’investigation installée à Novi Pazar, Slađana Novosel est régulièrement l’objet de menaces émanant de la CI en Serbie.

http://balkans.courriers.info/article22144.html

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz