FLASH
[21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  |  Pendant la nuit, 2 roquettes tirées depuis la Syrie ont atteint le Golan – pas de blessé  |  [20/10/2017] #Pologne : 8 blessés dans une attaque au couteau dans le centre commercial VIVO à Stalowa Wola  |  Une ex-assistante parlementaire porte plainte contre le député LREM Christophe Arend pour harcèlement et agression sexuelle  |  Une ex-salafiste porte plainte contre Tariq Ramadan pour “viol, agression sexuelle et harcèlement”  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 5 avril 2013

Jamais avare de provocations, le mufti Zukorlić vient de s’en prendre brutalement à Slađana Novosel, journaliste d’investigation, correspondante de Danas à Novi Pazar et collaboratrice du Courrier des Balkans. Le service de presse de la Communauté islamique en Serbie, qu’il dirige, a transmis à la rédaction de Danas un communiqué d’une violence rare. Les associations de journalistes dénoncent ces menaces.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

L’article de la journaliste de Danas Slađana Novosel titré « Révolte de l’imam contre le mufti Zukorlić » a provoqué de nombreux commentaires et réactions, en particulier de la part du Service de presse du Mešihat de la Communauté islamique en Serbie dirigée par le mufti dissident Muamer Zukorlić.

Le communiqué adressé à la rédaction de Danas est truffé de propos diffamatoires à l’encontre de notre journaliste. En raison de ces incitations à la haine, et pour protéger le bon goût de nos lecteurs, nous avons décider de ne pas le publier.

La police de Novi Pazar, les associations nationales de journalistes NUNS et UNS, l’Association internationale des journalistes ainsi que la mission de l’OSCE en Serbie ont été informées de ces violentes menaces, qui menacent la sécurité de Slađana Novosel.

L’association indépendante des journalistes de Serbie (NUNS) a sévèrement condamné le comportement du Mešihat qui, une fois de plus, a réagi « d’une façon inappropriée, par des attaques personnelles » au reportage de notre journaliste, dont le professionnalisme est reconnu.

« Ce communiqué met la pression non seulement sur notre collègue, mais sur tous les journalistes du Sandžak, ce qui ne contribue absolument pas à « la tolérance citoyenne et religieuse » pour laquelle le Mesihat s’engage. Au contraire il menace objectivement la liberté d’expression », rappelle NUNS.

De son côté, l’Union des journalistes de Serbie (UNS) souligne que « ce communiqué est non seulement un exemple classique de diffamations qui, dans les pays démocratiques, relèvent de sanctions et de condamnations par la société, mais aussi un exemple d’insolence et d’irrespect des normes et principes de décence de la communication publique ».

Journaliste d’investigation installée à Novi Pazar, Slađana Novosel est régulièrement l’objet de menaces émanant de la CI en Serbie.

Jamais avare de provocations, le mufti Zukorlić vient de s’en prendre brutalement à Slađana Novosel, journaliste d’investigation, correspondante de Danas à Novi Pazar et collaboratrice du Courrier des Balkans. Le service de presse de la Communauté islamique en Serbie, qu’il dirige, a transmis à la rédaction de Danas un communiqué d’une violence rare. Les associations de journalistes dénoncent ces menaces.

<p style= »text-align: justify; »><em><strong> <a href= »http://feedburner.google.com/fb/a/mailverify?uri=drzz/Pxvu&amp;loc=fr_FR » target= »_blank »>Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.</a></strong></em></p>

L’article de la journaliste de Danas Slađana Novosel titré « Révolte de l’imam contre le mufti Zukorlić » a provoqué de nombreux commentaires et réactions, en particulier de la part du Service de presse du Mešihat de la Communauté islamique en Serbie dirigée par le mufti dissident Muamer Zukorlić.

Le communiqué adressé à la rédaction de Danas est truffé de propos diffamatoires à l’encontre de notre journaliste. En raison de ces incitations à la haine, et pour protéger le bon goût de nos lecteurs, nous avons décider de ne pas le publier.

La police de Novi Pazar, les associations nationales de journalistes NUNS et UNS, l’Association internationale des journalistes ainsi que la mission de l’OSCE en Serbie ont été informées de ces violentes menaces, qui menacent la sécurité de Slađana Novosel.

L’association indépendante des journalistes de Serbie (NUNS) a sévèrement condamné le comportement du Mešihat qui, une fois de plus, a réagi « d’une façon inappropriée, par des attaques personnelles » au reportage de notre journaliste, dont le professionnalisme est reconnu.

« Ce communiqué met la pression non seulement sur notre collègue, mais sur tous les journalistes du Sandžak, ce qui ne contribue absolument pas à « la tolérance citoyenne et religieuse » pour laquelle le Mesihat s’engage. Au contraire il menace objectivement la liberté d’expression », rappelle NUNS.

De son côté, l’Union des journalistes de Serbie (UNS) souligne que « ce communiqué est non seulement un exemple classique de diffamations qui, dans les pays démocratiques, relèvent de sanctions et de condamnations par la société, mais aussi un exemple d’insolence et d’irrespect des normes et principes de décence de la communication publique ».

Journaliste d’investigation installée à Novi Pazar, Slađana Novosel est régulièrement l’objet de menaces émanant de la CI en Serbie.

http://balkans.courriers.info/article22144.html

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz