FLASH
[20/08/2017] Belgique : une voiture fonce délibérément sur un groupe de jeune – 4 blessés  |  #Barcelona: l’A4 Audi utilisée par les jihadistes se trouvait en région parisienne la semaine dernière  |  Israël envoie des groupes électrogènes à Gaza pour contourner les restrictions électriques imposées par Mahmoud Abbas  |  L’enfant britannique de 7 ans disparu lors de l’attentat de #Barcelona est confirmé décédé. RIP  |  Aulnay, 3 policiers violemment attaqués par une trentaine d’individus – leur taser et flashball dérobé  |  Israël : Hier soir, un résident de Tulkarem est arrivé à Netanya armé d’un couteau pour commettre un autre attentat après Barcelone  |  Pas-de-calais : un jeune homme meurt poignardé lors d’une rixe avec des migrants  |  Barcelone : l’imam de Ripoll soupçonné d’être le chef de la cellule djihadiste impliquée dans les attentats  |  [19/08/2017] Montargis : attentat terroriste. Un homme armé d’un couteau a été éliminé quand il a lancé sa voiture contre la police  |  Fusillade à Nimes – plus dans quelques instants  |  Nathan Bedford Forrest, le fondateur du Ku Klux Klan, était un délégué Démocrate  |  Grèce Corfou: une Belge d’origine marocaine, 22 ans, suspectée de liens avec le terrorisme, arrêtée suite à mandat Europol  |  Steve Bannon, libéré de son devoir de réserve après avoir quitté la Maison-Blanche, veut monter une télévision de droite  |  Une semaine après Charlottesville, les antifa attaquent une manifestation pacifique pour la liberté d’expression  |  Boston: une femme avec un drapeau américain a été battue par des antifa lors d’une manifestation pour la liberté d’expression  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Albert Bertold le 6 avril 2013
BHLN3tJCMAE_TSv.jpg-large
Hollande devant l’hôtel… Royal !

La dépêche AFP brut de fonderie qui relate la visite du président Hollande dans son fief politique de Corrèze est quelque peu différente de ce qu’en ont rapporté certains médias…

Signée de Hervé Asquin et publiée il y a quelques heures, l’ambiance de la visite telle que relatée par l’AFP ne ressemble pas à « une heure et demie de déambulation à Tulle, en homme «libre» », comme l’avance tout mielleux 20 Minutes, mais plutôt au jeu du chat et de la souris avec ses élus.

Cela commence dès sa descente d’avion, où le président « rattrapé samedi par la tourmente de l’affaire Cahuzac, [était] attendu par des dizaines de manifestants, de nombreux journalistes et des administrés tenus à l’écart » dit l’AFP, qui ajoute que « l’entourage du président s’était évertué à dresser un cordon sanitaire autour de cette sixième visite à Tulle depuis son élection, tentant de lui donner un caractère quasi-privé« . (Caractère quasi-privé pour une visite officielle, ça fait désordre)

Ensuite, alors qu’il n’est pas encore sorti de l’aéroport, Hollande était déjà « attendu de pied ferme par quelques dizaines de manifestants contre le gaz de schiste à l’aéroport de Brive-la-Gaillarde » – il ne s’agit donc pas de l’affaire Cahuzac. Le courageux président Hollande va-t-il à la rencontre de ces Français mécontents ? Non, dit Asquin, il se débine et les « a soigneusement évités, [en] passant par une porte dérobée ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Devant la préfecture les Français de la Manif Pour Tous opposés à l’adoption homoparentale, attendent Hollande « au son de vuvuzela, de cloches et « armés » de quelques couvercles de casseroles marqués « Cahuzac » en guise de cymbales, ceux-ci proclamaient sur leurs pancartes: « l’enfant n’est pas un droit », « Touche pas au mariage, occupe-toi du chômage », « On veut du boulot, pas du mariage homo » ou « La priorité c’est Aulnay, pas le mariage gay ».

Là encore, pas de président, car nouvelle esquive, « le cortège est arrivé par les jardins ».

Annulée également, ajoute l’AFP, « la tradition lors de cette visite … réduite à sa plus simple expression », le faisant renoncer « à arpenter le marché à la rencontre de passants qu’il connaît bien souvent par leur prénom ».

« Il vient en catimini, il avait peut-être peur qu’on l’attende et qu’on lui dise ce que l’on pense », dira un habitant…

Annulée encore la pose de « la première pierre d’un centre de formation professionnelle à Brive et [l’inauguration] d’une maison de retraite à Ussel. »

Et le président a même préféré prendre « un déjeuner à huis clos, toujours à la préfecture en compagnie de parlementaires et d’élus locaux » pour éviter tout contact populaire, avant d’« immédiatement regagner Paris ».

Un président normal fait cela ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Albert Bertold pour www.Dreuz.info

http://www.google.com/hostednews/afp/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz