FLASH
[11/12/2018] Trump a forcé les 2 leaders de l’opposition à débattre devant les caméras du mur de sécurité au nom de la transparence de gouvernance – ils ont tenté de résister, en vain  |  Brésil : tuerie dans une église catholique – nouveau bilan 5 morts (le pays compte près de 65 000 morts par assassinat/an, mais rarement au hasard comme ici)  |  Brésil : 1 homme est entré dans une église catholique et a tué 4 personnes avec un pistolet, puis s’est donné la mort – identité et motif encore inconnus  |  Tsahal découvre un troisième tunnel terroriste du Hezbollah à la frontière libanaise  |  Si Dreuz n’informe pas le Quai d’Orsay de ce qui se passe dans le monde, qui le fera ? Le chef du renseignement israélien indique que l’Iran réduit sa présence en Syrie  |  Lyon: trois interpellations après un incendie et l’agression de policiers  |  Le futur gouvernement brésilien prévoit de se retirer du pacte de Marrakech – bref, tous les gouvernement populistes prennent les bonnes décisions  |  [10/12/2018] Alerte info : des colons arabes ont tiré en direction d’un poste de Tsahal près de Bir Zayit en Judée  |  Après avoir voulu briser les sanctions américaines contre l’Iran, condamné Israël 8 fois à l’ONU, poussé les pays d’Europe centrale à ne pas déplacer leurs ambassades à Jérusalem, le CDU de Merkel refuse de geler des fonds pour le terrorisme palestinien  |  Ils ont signé le pacte mondial pour les migrations de l’ONU – pour le compte des peuples – sans demander leur accord (qui aurait été non)  |  #Giletsjaunes : la moitié des radars du pays auraient été détruits – d’un côté, c’est la réponse à l’acharnement anti-voitures ; de l’autre, il faudra plus d’impôts pour les faire réparer  |  [09/12/2018] Judée Samarie : 2 colons arabes palestiniens en voiture ont ouvert le feu sur des passants juifs – 6 blessés, dont 1 femme enceinte, grièvement  |  38% des juifs d’Europe envisagent de quitter leur pays en raison de l’hostilité grandissante envers leur communauté (i24NEWS)  |  #LeDrian invite Trump à ne pas se mêler de politique intérieure française – qu’il donne l’exemple et ne se mêle pas de la politique israélienne  |  Frontière israélo-libanaise : l’armée libanaise a placé des centaines de chars à la frontière, en infraction avec les résolutions de l’ONU, présent sur place, et qui regarde ailleurs  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 10 avril 2013

DGSE-6

Michel Garroté, réd en chef – Bernard Bajolet, a été nommé ce mercredi directeur général de la sécurité extérieure, la DGSE (voir le lien vers la source en bas de page). Ce diplomate est un ami du monde arabo-musulman. Après l’ENA et son entrée au Quai d’Orsay en 1975, il a accumulé les postes suivants : Alger, Damas, Amman, Sarajevo, Bagdad, Alger et Kaboul dès février 2011…

Il entame à Alger sa carrière diplomatique comme deuxième secrétaire d’ambassade en 1975. Il développe son amitié pour le Moyen-Orient arabo-musulman comme conseiller à Damas de 1986 à 1990, puis comme ambassadeur à Amman de 1994 à 1998. Il est ensuite envoyé comme ambassadeur à Sarajevo en 1999 pour quatre ans.

Nommé à Bagdad en 2003, il a la tâche de représenter la France, considérée comme un soutien du dictateur déchu Saddam Hussein. La France qui s’est opposée à la guerre engagée par les Américains en 2003 en Irak et qui a néanmoins fait la même chose en 2012 au Mali.

Nommé à Alger en septembre 2006, il multiplie les gestes de soumission dans un pays toujours très revanchard après la guerre d’indépendance. Il sera le premier ambassadeur français à avoir fait chanter les hymnes algérien et français à la villa des Pins, résidence de l’ambassadeur au-dessus d’Alger, à l’occasion de la fête nationale du 14 Juillet. Oui, il a osé cela.

Il déclare par ailleurs que le « temps de la dénégation » des massacres perpétrés par la colonisation en Algérie « est terminé » et évoque les « épouvantables massacres » perpétrés par l’armée française. En revanche, pas un mot sur les épouvantables massacres perpétrés par le FLN algérien.

En août 2008, Bernard Bajolet s’installe pendant deux ans et demi rue de l’Elysée comme premier coordonnateur national du renseignement, un caprice voulu par le versatile Sarkozy dans le cadre de sa « réforme » du renseignement. Bernard Bajolet a donc entamé une autre « mission délicate » à l’Elysée : tenter de coordonner sous Sarkozy les moyens et les activités de la communauté française du renseignement, composée de 11.000 hommes et femmes, civils et militaires. Désormais, à la tête de la DGSE, il devra gérer 5.000 personnes.

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

http://www.la-croix.com/Actualite/France/La-DGSE-et-la-Gendarmerie-ont-deux-nouveaux-patrons-2013-04-10-939457

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz