FLASH
[15/12/2018] Gilets jaunes : une chaîne humaine prévue dans les Alpes-de-Haute-Provence samedi  |  [14/12/2018] Le Weekly Standard, un magazine conservateur psycho-rigide et anti-Trump, ferme après 23 ans d’existence  |  Effet trump : La Chine annonce que sa croissance économique est beaucoup + lente que prévu : elle perd la guerre commerciale contre les USA et a suspendu ses hausses de tarifaires contre les USA. Les États-Unis, en revanche, se portent très bien  |  Israël : un colon musulman palestinien s’est infiltré par la clôture de protection de Gaza et a attaqué un soldat, qui a été légèrement blessé à la tête  |  [13/12/2018] Chérif Chekatt a été abattu par la police à Strasbourg  |  Pollution : le tribunal de l’Union européenne juge – trop élevées – les limites d’émissions des diesels  |  2 heures avant l’attentat de Strasbourg, la garde des sceaux annonçait qu’elle ne prendrait pas de sanction contre le juge ayant libéré par erreur un djihadiste dangereux  |  La fécondité baisse pour toutes les femmes en France, sauf les immigrées, selon l’INSEE  |  Hassan Nasrallah, le leader du Hezbollah, aurait déclaré dans un discours que la création d’Israël a épargné au groupe terroriste la peine de traquer les Juifs jusqu’au bout du monde  |  [12/12/2018] Saleh Omar Al-Barghouti, le terroriste de l’attentat d’Ofra et fils du fondateur de #BDS Omar Barghouti a été abattu lors d’une intervention de Tsahal à Ramallah  |  Le premier ministre britannique Theresa May joue son poste après un vote de défiance  |  La bénédiction d’Abraham se vérifie: « Je bénirai ceux qui te bénissent Je maudirai ceux qui te maudissent ». La #France s’est mise en travers d’#Israël. Elle en subit les conséquences. Ce n’est que le début  |  Non mais allo ! On peut même pas compter sur #Israël pour faire correctement de l’#Apartheid ! Une femme arabe #palestinienne va être maire adjointe de Haïfa  |  [11/12/2018] L’antisémitisme était la solution respectable pour se débarrasser des juifs d’Europe. L’antisionisme est la façon respectable de se débarrasser des juifs de Palestine  |  100 chrétiens enlevés lors de raids nocturnes dans une église chinoise clandestine  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 10 avril 2013

DGSE-6

Michel Garroté, réd en chef – Bernard Bajolet, a été nommé ce mercredi directeur général de la sécurité extérieure, la DGSE (voir le lien vers la source en bas de page). Ce diplomate est un ami du monde arabo-musulman. Après l’ENA et son entrée au Quai d’Orsay en 1975, il a accumulé les postes suivants : Alger, Damas, Amman, Sarajevo, Bagdad, Alger et Kaboul dès février 2011…

Il entame à Alger sa carrière diplomatique comme deuxième secrétaire d’ambassade en 1975. Il développe son amitié pour le Moyen-Orient arabo-musulman comme conseiller à Damas de 1986 à 1990, puis comme ambassadeur à Amman de 1994 à 1998. Il est ensuite envoyé comme ambassadeur à Sarajevo en 1999 pour quatre ans.

Nommé à Bagdad en 2003, il a la tâche de représenter la France, considérée comme un soutien du dictateur déchu Saddam Hussein. La France qui s’est opposée à la guerre engagée par les Américains en 2003 en Irak et qui a néanmoins fait la même chose en 2012 au Mali.

Nommé à Alger en septembre 2006, il multiplie les gestes de soumission dans un pays toujours très revanchard après la guerre d’indépendance. Il sera le premier ambassadeur français à avoir fait chanter les hymnes algérien et français à la villa des Pins, résidence de l’ambassadeur au-dessus d’Alger, à l’occasion de la fête nationale du 14 Juillet. Oui, il a osé cela.

Il déclare par ailleurs que le « temps de la dénégation » des massacres perpétrés par la colonisation en Algérie « est terminé » et évoque les « épouvantables massacres » perpétrés par l’armée française. En revanche, pas un mot sur les épouvantables massacres perpétrés par le FLN algérien.

En août 2008, Bernard Bajolet s’installe pendant deux ans et demi rue de l’Elysée comme premier coordonnateur national du renseignement, un caprice voulu par le versatile Sarkozy dans le cadre de sa « réforme » du renseignement. Bernard Bajolet a donc entamé une autre « mission délicate » à l’Elysée : tenter de coordonner sous Sarkozy les moyens et les activités de la communauté française du renseignement, composée de 11.000 hommes et femmes, civils et militaires. Désormais, à la tête de la DGSE, il devra gérer 5.000 personnes.

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

http://www.la-croix.com/Actualite/France/La-DGSE-et-la-Gendarmerie-ont-deux-nouveaux-patrons-2013-04-10-939457

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz