FLASH
[23/10/2017] La télévision locale catalane TV3 refuse la mise sous tutelle de Madrid  |  [22/10/2017] Trump aux Européens : « ne nous soutenez pas contre l’Iran, continuez à faire des affaires avec eux, vous avez besoin de cet argent »  |  46% des Américains pensent que les médias fabriquent entièrement des histoires au sujet de Donald Trump. Combien en France le savent?  |  Interrogée au point de passage que la gauche veut supprimer, 1 arabe palestinienne a avoué vouloir commettre un attentat en Israël  |  [21/10/2017] Tchéquie : Libéraux populistes (Babis) 30,7%, Extrême droite SPD 11%, Conservateurs ODS 10,6%  |  Élections tchèques : le milliardaire populiste anti-migrants Babis largement devant  |  Trump va rendre publiques les archives sur la mort de Kennedy – la CIA veut les garder secrètes 20 ans de plus  |  Espagne : le gouvernement prévoit la destitution du président catalan Puigdemont dans les 6 mois  |  Espagne : Le gouvernement suspend l’autonomie de la Catalogne (application article 155)  |  L’Assemblée a voté la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des ménages d’ici 2020 : ça va coûter très cher aux Français  |  Israël a tiré sur les positions de l’artillerie syrienne après 5 roquettes tirées sur le Golan  |  Elus du personnel : leur nombre devrait baisser nettement dans les grandes entreprises (enfin)  |  Egypte : 58 policiers tués lors d’un attentat de l’organisation Hasm à Giza au sud du Caire  |  #Allemagne : plusieurs personnes ont été blessées dans une attaque de couteau à Munich  |  Règlement de compte hier soir à Marseille. 2 individus armés (fusil à pompe) ont tué un homme à la Bricarde  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 11 avril 2013

Un médecin anesthésiste de l’hôpital d’Epinal (Vosges), déjà interrogé il y a un an dans le cadre de l’enquête antiterroriste sur le groupe salafiste dissous Forsane Alizza, se trouvait ce mercredi en garde à vue à Epinal, a-t-on appris de source judiciaire.

Mohamed Lahmar, 42 ans, a été interpellé mardi matin à son domicile par une vingtaine de gendarmes du GIGN, a indiqué son avocat, Me Philippe Missamou.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Il s’est ensuite rendu avec eux à son bureau du centre hospitalier d’Epinal où les gendarmes se sont intéressés à plusieurs ordinateurs et téléphones mobiles.

Mohamed Lahmar avait déjà été interrogé par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) en avril 2012. A l’époque, il n’avait pas été mis en examen. Selon son avocat, le médecin se dit innocent. «Il avait été entendu pour les mêmes faits il y a un an, il n’avait pas été poursuivi. Il n’y a pas davantage d’éléments contre lui aujourd’hui», affirme Me Philippe Missamou.

Ses avoirs gelés quelques mois par Bercy

Il lui était notamment reproché d’avoir rencontré le chef de Forsane Alizza, Mohamed Achamlane, qui devait louer la maison lyonnaise du médecin anesthésiste, projet finalement abandonné. Une mainlevée des scellés dans la villa lyonnaise avait été rapidement obtenue, mais Bercy, qui considérait l’anesthésiste comme un «soutien actif» de Forsane Alizza, avait gelé l’ensemble de ses avoirs. Mohamed Lahmar avait finalement recouvré l’usage de ses comptes bancaires en octobre.

Forsane Alizza (Cavaliers de la fierté) est un groupuscule dissous par décret en février 2012, avant un coup de filet très médiatisé par le précédent gouvernement, au cours duquel 19 personnes ont été arrêtées le 30 mars 2012, dont son chef de file Mohamed Achamlane. Treize ont été mises en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et détention d’armes, et neuf écrouées.

Il consultait le forum des islamistes

Ces interpellations intervenaient après les tueries commises par Mohamed Merah à Toulouse à la mi-mars 2012.

C’est par les médias que Mohamed Lahmar avait appris l’opération contre ce mouvement dont il consultait parfois le forum animé par Mohamed Achamlane. «Je considérais ce site comme un média alternatif, où les échanges portaient sur l’actualité, le halal, le voile, ou encore les thématiques en lien avec l’islamophobie», avait-il expliqué en août.

«J’ai rencontré deux fois M. Achamlane et je ne considère pas que je le connaissais», avait expliqué Mohamed Lahmar. «J’ai tout expliqué au policier (NDLR : en avril 2012), qui m’a dit qu’il n’y avait pas de problème.»

http://http://www.leparisien.fr/faits-divers/groupe-salafiste-forsane-alizza-un-medecin-anesthesiste-d-epinal-en-garde-a-vue-10-04-2013-2714637.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz