FLASH
[18/10/2018] Le juge rejette la demande de Paul Manafort de porter un costume au tribunal plutôt qu’un uniforme de prison  |  Effet Trump : en raison du rééquilibrage des tarifs douaniers sur l’acier, les métallurgistes américains vont obtenir la plus forte augmentation de salaire depuis des années  |  Elections de mi-mandat américaines : Le Comité national républicain a levé 269 millions de $ : « c’est le meilleur chiffre de tous les temps »  |  Effet Trump : après avoir réduit les réglementations, le président demande au gouvernement de réduire ses dépenses de 5%  |  Corée du Sud : vague de protestations du peuple, le gouvernement recule et refuse l’asile à 400 migrants musulmans  |  Le Havre : Les policiers agressés par une dizaine de racailles cagoulés après la saisie de 200 kg de cocaïne  |  Un crédit d’impôts pour héberger des réfugiés : pourquoi les les SDF français n’ont jamais eu ce privilège ?  |  Clermont-Ferrand : Une étudiante violée en pleine rue a reconnu son agresseur – c’est un Algérien  |  [17/10/2018] Tiens tiens, le candidat brésilien soit-disant « extrême-droite » a refusé le soutien de David Duke, l’ex leader du KKK  |  Israël a détruit un autre tunnel terroriste partant de Gaza  |  Après des tirs de roquette depuis Gaza sur Beersheba, Israël a lancé une attaque aérienne d’envergure sur des sites terroristes du Hamas  |  [16/10/2018] La semaine dernière, une frappe aérienne américaine en Somalie a tué une soixantaine de membres du groupe terroriste Al-Shabaab  |  James Wolfe, directeur pendant 28 ans de la sécurité de la Commission du renseignement du Sénat, a avoué avoir menti au FBI et fuité des informations confidentielles au New York Times  |  Usual Suspect : les autorités allemandes annoncent que le preneur d’otages d’hier à Cologne était un Syrien  |  Les USA lancent une nouvelle vague de sanctions contre des entreprises iraniennes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 16 avril 2013

WTC-1993-2

L’attentat de 1993 à New York

Michel Garroté, réd en chef – 1993-2013 : il y a vingt ans, un attentat contre le World Trade Center de New York fut perpétré, le 26 février 1993 très exactement, quand une voiture piégée explosa sous la Tour 1 du World Trade Center. Contrairement à une idée reçue, le premier attentat du genre n’est donc pas celui du 11 septembre 2001. L’attentat à Boston hier lundi 15 avril relance la question du terrorisme en général et du terrorisme islamique en particulier. A noter qu’aux Etats-Unis, le terrorisme islamique est sous la loupe des services de renseignement depuis la fin des années 1980. Ce qui n’a pas suffit à empêcher les attentats de 1993 et 2001.

La France a immédiatement réagi à l’attentat de Boston en renforçant les patrouilles de sécurité et en appelant à la vigilance. Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a demandé aux préfets et aux forces de sécurité intérieure de renforcer sans délai la présence des patrouilles dans le cadre du plan Vigipirate, en vigueur au stade rouge renforcé.

Les Etats-Unis envisagent plusieurs ennemis susceptibles d’avoir commandité l’attentat terroriste de Boston hier lundi : 1- Al-Qaïda qui a déjà frappé aux Etats-Unis ou encore Ansar al-Shariah ou Aqpa ; 2- l’Iran et le Hezbollah qui ont déjà tenté d’assassiner l’ambassadeur d’Arabie saoudite aux Etats-Unis et de faire exploser l’ambassade d’Israël à Washington ; 3- le Mufti de Syrie, à la demande du régime de Bachar Al-Assad ; 4- des groupes radicaux domestiques. Les experts américains en contre-terrorisme estiment qu’un attentat comme celui d’hier à Boston nécessite une équipe de quinze personnes connaissant bien le terrain.

WTC – 1993 :

Revenons à l’attentat contre le World Trade Center de New York en 1993. Le 26 février 1993, 680 kg d’engin explosif au nitrate furent placés dans l’intention de faire basculer la Tour nord sur la Tour sud du World Trade Center de New York, détruisant ainsi le complexe et tuant des milliers de civils.

Malgré l’échec de l’opération, la bombe tua néanmoins six personnes et en blessa 1’042. Les attaques étaient planifiées par un groupe islamiste, parmi lesquels figurait Ramzi Yousef, Mahmud Abouhalima, Mohammad Salameh, Nidal A. Ayyad, Abdul Rahman Yasin and Ahmad Ajaj. Le financement fut assuré par l’oncle de Ramzi Youssef, Khalid Cheikh Mohammed.

Ramzi Yousef, de son vrai nom Abdul Basit Mahmoud Abdul Karim, est né au Koweït. Il a reçu une formation dans les camps d’entrainement d’Al-Qaida en Afghanistan avant de planifier les attentats aux États-Unis. L’oncle de Yousef, Khalid Shaikh Mohammed Ali Fadden, lui transmis ses conseils par téléphone portable et l’a financé par virement bancaire.

Yousef est entré sur le territoire américain le 1er septembre 1992 par un vol en provenance du Pakistan. L’avion transportait également Ahmed Ajaj, bien qu’ils firent semblant de ne pas se connaitre. Ajaj essaya d’entrer avec un passeport suédois, mais attira l’attention des services d’immigration à l’aéroport John F. Kennedy.

Quand les fonctionnaires entreprirent des vérifications, ils découvrirent les plans de fabrication d’une bombe ainsi que d’autres preuves. Le nom d’Abu Barra, le nom d’emprunt de Mohammed Jamal Khalifa, apparaissait sur les plans. Yousef entra aux Etats-Unis avec un passeport irakien. L’administration autorisa son entrée sur le territoire américain.

Yousef s’installa sur l’avenue Nicole Pickett à Jersey City, dans le New Jersey, voyagea dans les environs de New York et contacta par téléphone portable le cheikh Omar Abdel Rahman. Après avoir été introduit auprès des autres protagonistes dans la mosquée Al-Farooq à Brooklyn, Yousef commença l’assemblage de la bombe de 680 kg destinée aux attentats.

Ramzi Yousef et son ami jordanien, Eyad Ismoil, conduisirent une camionnette de location dans le quartier de Lower Manhattan et déposèrent le véhicule dans le parking souterrain du World Trade Center vers midi. Yousef déclencha le détonateur et s’enfuit. Douze minutes plus tard, à 12h17m37s, la bombe explosa dans le parking souterrain, produisant une pression estimée à 10’335 bar. L’explosion fit un cratère de 30 mètres de diamètre, sur quatre niveaux de sous-sol.

La vitesse de détonation fut d’environ 45 km/s. La bombe causa immédiatement une coupure générale de courant, déclenchant le système d’éclairage de secours. La fumée de l’explosion atteignit le 93e étage de chacune des deux tours. Cette épaisse fumée ralentit l’évacuation des occupants, dont beaucoup furent intoxiqués par leur inhalation. Des centaines de personnes furent piégées dans les ascenseurs lors de la coupure d’électricité.

Bilan provisoire :

En tout, six personnes ont été tuées et 1’042 autres blessées en 1993.

Vingt ans plus tard, le 15 avril 2013, un attentat est perpétré à Boston provoquant morts et blessés.

La piste islamiste n’est pas la seule à être envisagée.

Affaire à suivre donc.

Reproduction autorisée avec mention de Michel Garroté www.dreuz.info

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz