Publié par Michel Garroté le 16 avril 2013

KKK-1

Michel Garroté, réd en chef – De nombreux médias européens, notamment français, laissent entendre que les auteurs de l’attentat de Boston seraient des activistes d’extrême-droite de race blanche. Or, le mode opératoire de l’attentat de Boston – une explosion initiale qui attire des témoins suivie d’une deuxième explosion qui frappe un maximum de personnes s’étant précipitées pour aider – est typiquement islamiste.

C’est exactement le procédé utilisé par les terroristes en Israël, en Irak, en Afghanistan et ailleurs. A supposer que les auteurs de l’attentat de Boston soient effectivement des activistes d’extrême-droite de race blanche, force est de constater qu’ils ont dû s’entraîner dans des camps d’Al-Qaïda, étant donné le mode opératoire qu’ils ont choisi. A moins qu’il y ait des camps terroristes du Ku Klux Klan dans le désert de l’Arizona ou sur la banquise de l’Alaska.

Plus sérieusement – comme je l’ai écrit dans mon article précédent – il faut envisager toutes les pistes.

Peut-être y a-t-il effectivement une bande de Breivik aux Etats-Unis.

Mais c’est tout de même un peu tôt pour écarter la piste islamique…

Reproduction autorisée avec mention de Michel Garroté www.dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz