FLASH
[24/11/2017] Egypte : nouveau bilan de l’attentat contre la mosquée Al-Rawda du Sinaï : 235 morts  |  L’auteur des tags Juif à Marseille est un juif. Taré ! Cela ne réduit hélas pas la haine anti juive ds militants islamistes  |  Egypte: attentat mosquée du Sinaï nouveau bilan 184 morts , 180 blessés – belle opération de paix et tolérance  |  La manifestation de Génération Identitaire interdite samedi à Paris, mais celles des islamistes qui hurlent mort aux juifs sont autorisées  |  Religion d’amour : Egypte – au moins 50 morts, des dizaines de blessés dans une attaque contre une mosquée dans le nord du Sinaï  |  Un policier a été condamné à 6 mois ferme pour avoir donné une gifle à un migrant  |  L’Iran interdit les lunettes de soleil et le vernis à ongle aux femmes, considérés comme ‘érotique’  |  [23/11/2017] Ce n’est pas un gag (hélas) : le groupe EELV à la mairie de paris veut rebaptiser la journée du patrimoine en journée du matrimoine  |  Les forces irakiennes lancent l’opération finale pour nettoyer les dernières bases d’Isis dans le désert  |  [22/11/2017] Haute-Savoie : un individu tué par balle par un policier lors d’échanges de tirs contre un véhicule qui fonçait sur plusieurs policiers. 1 homme interpellé, 2 en fuite  |  Rennes – vols et agressions par 6 migrants illégaux dont un de « 11 ans »: arrêtés 3 fois en 3 jours, libérés, ils recommencent immédiatement  |  Débarquement massif d’Algériens sur les côtes espagnoles : une ‘attaque coordonnée’, selon un responsable espagnol  |  Et hop: le journaliste Frédéric Haziza accusé d’agression sexuelle – mais n’oublions pas Tariq Ramadan !  |  Multiculturalisme chéri : dans l’Essonne, un policier et sa femme ont été roués de coups devant leurs enfants  |  Les dirigeants allemands font pression pour la reprise des négociations de coalition par Merkel et éviter la paralysie du gouvernement  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Bat Ye’or le 16 avril 2013

moyen orient copy

Une seule occupation sur la planète !

Ce mot que se renvoient inlassablement télévisions, radios, journaux— même les plus humbles feuilles de choux—ce mot qui, de par sa répétition unanime expose et accuse l’asservissement des médias, est le plus révélateur d’Eurabia et de la déroute de la culture. Car de quelle occupation parle-t-on ? Devinez … c’est facile puisqu’il n’y a qu’une seule occupation sur la planète. Celle d’Israël… non pas celle de la Turquie, de l’Angleterre, de la France… non… c’est le minuscule Israël qui occupe… quoi ? Il occupe Israël. Et figurez-vous que c’est précisément CETTE occupation qui provoque tous les conflits de la planète.

La science de l’histoire ne vaut pas plus qu’un narratif politiquement correct

Non seulement il occupe l’espace géographique de la Judée et de l’antique royaume d’Israël, mais de surcroît il confisque le narratif palestinien. Pour ceux qui n’ont pas encore été multiculturalisés, narratif signifie histoire. A l’ère de la multiculturalité, le narratif, contrairement à l’histoire, ne s’appuie sur aucun document, aucune preuve, aucune date, mais il est aussi crédible que l’histoire laborieusement écrite, conservée dans des archives et confirmée par de multiples sources épigraphiques, artistiques et archéologiques. Toute cette science européenne à laquelle se sont consacrés tant de génies et de chercheurs, balisés par des travaux méticuleux, ne vaut pas plus qu’un narratif inventé par l’opportunité du politiquement correct.

Les termes Israël, Judée ou Hébreux des textes anciens, signifient désormais Palestine

Ne cherchez pas à discuter, à prouver, car tous vos efforts seront inutiles. Sur l’autorité infaillible, suprême, incontestable, irréfutable et planétaire de l’Union européenne, de la Fondation Anna Lindh, de l’Alliance des Civilisations, des Sages Universels nobelisés, le narratif palestinien se surimpose sur celui d’Israël et l’efface. Ces augustes personnages, incarnation de la parole impératoire de l’Organisation de la Coopération Islamique décrètent que les termes Israël, Judée ou Hébreux des textes anciens, signifient désormais Palestine. Aussi le mot « occupation », justifié pleinement par le narratif palestinien, efface avec la gomme européenne l’histoire d’Israël, véritable Shoah culturelle où s’ensevelit du même coup les origines du christianisme.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le génocide c’est la Nakba, pas la Shoah turpitude mensongère juive

La palestinisation de l’archéologie et de l’histoire complète celle de la géographie. Les camps d’extermination sont ceux des Palestiniens, non ceux visités et approuvés par le mufti de Jérusalem, représentant des Frères musulmans dans la Palestine sous mandat britannique. Les nazis sont les Israéliens, et non des Allemands aidés et secondés par des auxiliaires européens et des collaborateurs musulmans. Ceux-ci, placés sous la guidance morale du Mufti sont des Arabes, Slaves, Asiatiques, Turkmènes provenant des provinces soviétiques musulmanes, enrôlés dans les troupes SS et dans le personnel des camps. Le génocide c’est la Nakba, ce n’est pas la Shoah turpitude mensongère juive. Une de plus…

Le narratif palestinien explique et justifie le mot « occupation » fort en vogue. Car les écoliers venus de la galaxie islamique n’ont que faire de ces histoires européennes inexistantes dans le Coran et contestées par leurs parents qui ne parlent ni ne lisent les langues des pays d’accueil, et se méfient de l’enseignement mensonger de leurs écoles. Car eux aussi ont leur narratif et qui vaut bien, et même mieux, que celui des infidèles.

Et voulez-vous que je vous le révèle… sous le manteau bien sûr : aujourd’hui ce sont les Européens qui occupent l’Europe. Mais rassurez-vous, ce ne sera pas pour bien longtemps encore.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Bat Ye’Or pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz