FLASH
[19/01/2018] Agression motivée par l’islam- 2 surveillants de la prison de Borgo (Corse) ont été agressés à l’arme blanche ce matin par un détenu. Ils sont blessés, l’un gravement. Selon un délégué syndical, le détenu a hurlé : « Allah Akbar » (Corse-Matin)  |  L’incident de la Yeshiva de Bonneuil-Sur-Marne (94), où deux juifs ont été heurtés par une voiture ne semble pas au premier abord être un acte terroriste. C’est un accident de la circulation. Le chauffeur est en garde à vue (source RSB News)  |  [18/01/2018] Communiqué ministère de la Santé iranien: 36 000 morts par la pollution de l’air en 2017. Téhéran : 4 810 morts par la pollution de mars 2016 à mars 2017  |  Alain Soral a été condamné aujourd’hui en appel à 10.000 euros d’amende, avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement, pour avoir publié sur son site un dessin négationniste  |  Mutinerie à la prison de Fleury-Mérogis : 123 détenus refusent de regagner leur cellule  |  Cette nuit, Tsahal et la police ont localisé les terroristes islamistes palestiniens qui ont assassiné le Rabbin Raziel Shevach le 9 janvier. Repérés, les colons arabes ont ouvert le feu. 1 a été tué et 2 autres ont été appréhendés. 2 policiers ont été blessés  |  [17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Albert Bertold le 20 avril 2013

 1

Des islamistes radicaux ont jeté des pierres et des bouteilles sur des jeunes femmes dans un foyer d’étudiants de Tunis, pour les empêcher de mettre en scène un spectacle de danse et de musique, ont déclaré des témoins jeudi à Reuters, marquant un nouveau coup dur pour les libertés laïques dans le pays qui a donné naissance au printemps arabe.

Depuis la chute du dictateur laïque Zine al-Abidine Ben Ali il ya deux ans, les « islamistes modérés » ont remporté les élections et les musulmans radicaux s’attaquent aux symboles d’une société jusqu’ici majoritairement laïque.

Des étudiantes universitaires qui habitent dans un campus étudiant du quartier Bardo de la capitale venaient de commencer une série de spectacles de danse et de musique, mardi 16 avril au soir, lorsque des dizaines de salafistes extrémistes ont fait irruption dans les locaux après avoir escaladé ses murs, selon des témoins.

«Ils ont cassé des fenêtres de notre bâtiment et ont jeté des pierres et des bouteilles sur les élèves, et ont fait arrêter la performance», a déclaré Rim Nsairi, l’une des étudiantes, qui sont âgées de 19 à 24.

La perturbation a duré près d’une heure, puis les assaillants se sont enfuis. Il n’y a eu aucun blessé grave mais aucune arrestation.

«C’est inacceptable … La police était présente et n’a pas bougé. Cela soulève notre colère et la peur », a déclaré Améni, une autre étudiante qui ne voulait pas que son nom de famille soit mentionné. Le ministère de l’Intérieur n’a fait aucun commentaire.

L’administrateur du lieu, Raja Madyouni, a déclaré que l’université avait maintenant une sécurité renforcée. Les Salafistes avaient déjà menacé les étudiantes en raison de leur tenue vestimentaire occidentale et leur avait reproché de fumer et d’avoir des rapports avec des jeunes hommes, selon Madyouni.

Le lendemain, la direction des trois foyers universitaires de la région ont fait appel aux forces de l’ordre qui ont usé des gaz lacrymogènes pour disperser les assaillants salafistes qui étaient revenus.

C’est la dernière d’une série d’agressions salafistes dans ce pays d’Afrique du Nord longtemps considéré parmi les plus laïques du monde arabe.

La semaine précédente, des islamistes ont fait irruption dans une école secondaire  d’une ville du sud et ils ont agressé le directeur qui avait refusé l’entrée à une adolescente portant un voile islamique couvrant le visage. La police a tiré sur les islamistes, faisant un mort, après que le poste de police ait été attaqué.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La police tunisienne a tenu pour responsables les Salafistes de l’assassinat du politicien d’opposition laïque Chokri Belaid en Février dernier, ce qui a provoqué les plus grandes manifestations de rue de Tunisie depuis le renversement de Ben Ali en Janvier 2011.

Les Salafistes attaquent régulièrement les vendeurs de vin et d’alcool dans plusieurs villes du pays.

Les laïcs leur reprochent maintenant d’avoir formé une police religieuse qui menace l’Etat.

Les Salafistes ont sabordé plusieurs pièces de théâtre et des concerts dans plusieurs villes, en déclarant qu’elles violent les principes islamiques.

En septembre, les islamistes ont saccagé l’ambassade américaine à Tunis lors des manifestations qui se sont déroulées à travers le monde suite à la publication d’une vidéo anti-islam sur Internet.

Dans une autre situation, qui atteste de la croissance de l’influence islamiste, Habib Kozdhogli, doyen de la faculté des arts à l’université de Tunis, passe en procès le 2 mai 2013 pour avoir giflé une élève qui a insisté pour entrer voilée dans une classe.

Les islamistes « modérés » d’Ennahda, qui ont remporté une élection libre, sont à la tête d’un gouvernement de coalition. Mais les salafistes font pression pour que la loi se conforme à l’islam, tandis que les laïcs soutiennent qu’Ennahda fait peu de choses pour protéger la liberté individuelle et le droits des femmes.

Les islamistes ne s’arrêteront jamais…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Albert Bertold pour www.Dreuz.info

Sources : Al Arabiya ,  Tuniscope

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz