Publié par Albert Bertold le 22 avril 2013

SUD-OUEST-2013-04-22

Du verre cassé, des jerricans, des restes de mobilier et des détritus jonchaient la place Saint Michel devant la basilique, à Bordeaux, samedi 20 avril, jour de manifestation contre les révisionnistes de la famille.

Dans la manifestation des extrémistes gay à Lyon le 16 avril, un homme (où est-ce une hommasse) tient un panneau d’appel au meurtre que les grands médias se sont bien gardés de vous montrer : « tuez Frigide Bardot ». Pas la peine de déposer plainte, les tribunaux diront que c’est de l’art.

6a00d83451619c69e2017c38a67a70970b-800wi

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Et puis cette agression par trois brésiliens – et l’on ne peut s’empêcher de penser aux travestis du bois de Boulogne – de Samuel Lafont, actif défenseur de la famille comme elle doit être.

Première étape : incitation :

BHucUhBCYAAFCKo-500x120

Seconde étape : passage à l’acte :

Samuel-Lafont-poignardé

 

Et les médias parlent d’homophobie comme des perroquets. Quelqu’un pour leur greffer un cerveau avant que le public ne leur retire tout reste de crédibilité ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Albert Bertold pour www.Dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz