FLASH
[17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  |  Israël ferme ses missions diplomatiques de Biélorussie, République dominicaine, Érythrée, Irlande et Lettonie pour en ouvrir d’autres en Afrique  |  En Autriche, 20 000 manifestants qui rejettent le principe démocratique contre la coalition gouvernementale incluant l’extrême droite – mais l’extrême gauche criminelle, pas de problème  |  Laurent Wauquiez : « Avec Emmanuel Macron, les clandestins resteront sur notre sol »  |  Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-Ocha a installé un découpage en carton de sa photo pour que les journalistes posent leurs questions, puis il a quitté la conférence de presse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 30 avril 2013

Jonathan-SImon Sellem

La démocratie n’a pas les mêmes lois pour tout le monde, et si l’adage affirmant qu’il vaut mieux être puissant que misérable s’applique à un large champ de possibilités, il se confirme avec acuité quand un citoyen courageux, mais ne faisant pas partie de l’establishment, entend se présenter à la députation.

Jonathan-Simon Sellem est cet homme, jeune, compétent, ambitieux pour ses idées. Il croit pouvoir contribuer à la bonne marche de la société en se mettant à sa disposition en devenant député de la 8ème circonscription des Français de l’étranger.

Jonathan-Simon est sioniste. Là commence pour lui un parcours qu’il faut bien qualifier de combattant.

En tant que Français attaché à sa terre natale, il pense avec ardeur que le sionisme véhicule des valeurs très éloignées des poncifs communs martelés en France par des médias à la solde de politiciens démagogues, de journaleux branchouillards, et d’une opinion publique manipulée.

Alors il faut le museler, le faire taire, le décrédibiliser, le déstabiliser… et pour cela tous les moyens sont bons.

Premier round: Véronique Genest

Actrice populaire aimée et respectée des Français, elle prit une position d’un courage extraordinaire – que bien des hommes politiques se vantant d’avoir une envergure nationale n’auront jamais – elle osa dire, elle la vedette de télévision, au mépris des risques pour sa carrière, et portée par son enthousiasme et sa générosité : « j’aime Israël et les Français qui vivent la bas !!! »

Et Véronique ne tarda pas à constater l’incongruité de tels propos dans une France soumise à de basses collaborations et compromissions avec les nazillons qui du brun passèrent en 70 ans au vert moisi.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Car il est de bon ton d’haïr Israël, comme Brasillach trouvait de bon ton d’haïr les juifs, et chaque misérable gratte papier entend trouver son heure de gloire dans l’abjection de l’antisionisme.

Véronique préféra, devant le déferlement de haine qui s’ensuivit, se retirer de ce jeu de barbares et de pervers, et démissionna de son poste de suppléante. Mais fidèle à ses principes, elle demeure et demeurera jusqu’à la fin de la campagne l’un des plus fidèles soutiens à Jonathan-Simon.

Second round : Alex Jordanov

Jonathan-Simon trouva alors en la personne d’Alex Jordanov, journaliste internationalement réputé, rompu aux joutes verbales, à la compétence incontestable, un nouveau suppléant partageant l’essentiel de ses convictions.

Mais Alex est issu d’un monde de certitudes, le journalisme, où la flagornerie rend les places chères et où le travail ne coule pas à flot.

Le torrent de boue qui se déversa sur lui, les menaces sur son avenir professionnel, les sous-entendus à vomir sur certaines de ses actions passées, créèrent en l’espace de 48 heures une pression proche du délit pénal de harcèlement moral !!!

Et s’il est vrai que Jonathan-Simon, qui n’est pas un politicien professionnel mais un homme de conviction, commet sans doute quelques erreurs, c’est bel et bien ce harcèlement qui poussa Alex Jordanov à démissionner.

Epilogue : soutenir Israël fait-il de vous un délinquant ?

La question se pose alors de savoir si un candidat prenant fermement position pour un rééquilibrage des relations au proche-Orient a sa place dans une élection française, quand bien même celui-ci est Français et dispose de tous ses droits.

Doit-on, à l’avenir, classer dans la rubrique « délinquant » tout acte de soutien à Israël sous la pression de la nouvelle morale cacadoie ?

Jonathan-Simon Sellem serait-il le candidat à abattre pour avoir rompu le pacte sale qui unit les tenants de la pensée unique ?

Le résultat des élections fait-il si peur à certains qu’il vaudrait mieux que Jonathan-Simon ne puisse y participer ?

A toutes ces questions les électeurs de la 8ème circonscription opposeront bientôt une fin de non-recevoir marquant pour certains la fin de l’âge d’or de la désinformation.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Serge Salfati pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz