Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 avril 2013

Untitled11

C’est mon moment de détente… cette photo, que je tourne et retourne depuis une semaine sur mon bureau.

François Hollande le 7 mars aux Invalides. Au lieu de s’incliner sur le cercueil de Stéphane Hessel, il s’incline… sur une bouche dégout d’égout.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

S’il l’a fait exprès, je vais commencer à le trouver intéressant, et s’il ne l’a pas fait exprès, je vais commencer à le trouver passionnant…

Car je ne peux oublier que dans son hommage national à l’indigné sélectif, François Hollande réussit à glisser, et plus encore, que le vieillard était un menteur : « Il pouvait aussi porter une cause légitime comme celle du peuple palestinien, qui suscitait parfois l’incompréhension de ses propres amis. J’en fus. La sincérité n’est pas toujours la vérité, il le savait mais nul ne pouvait lui disputer le courage ».

Ca, et la bouche d’égout….

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous