FLASH
[15/12/2017] Amsterdam : la situation est sous le contrôle de la police, l’homme armé d’un couteau a été neutralisé  |  Israël : 3 terroristes arabes palestiniens tués lors d’affrontements  |  Amsterdam aéroport : la police a tiré sur un homme armé d’un couteau  |  Allemagne : Mülheim annule les célébrations de Hanukah en raison de la menace antisémite des magnifiques migrants de Merkel  |  Viktor Orban: « En Hongrie, il n’y aura pas de zones de non-droit. Il n’y aura pas de quartiers où nos femmes et nos filles seront poursuivies par des racailles »  |  [14/12/2017] Le Maire de Nazareth annule les célébrations de Noël en raison de la décision de Trump sur Jérusalem  |  A cause de ses propos racistes, le gouvernement demande le départ de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique  |  [13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 5 mai 2013

Dingo_reference

Ce dimanche 5 mai, Jean-Luc Mélenchonade, le guignol populiste de service a appelé ses militants incultes à l’insurrection pour la création d’un gouvernement de salut public en s’exclamant : « La période d’essai est terminée, le compte n’y est pas car il y a longtemps que la France aurait dû être ruinée et nous avons trop attendu. »

Le président du Parti de gauche, dans un discours prononcé place de la Bastille, son rêve étant de remettre en service la guillotine, a déclaré « Si vous ne savez comment faire, nous, nous savons comment mettre la France à genoux et offrir les clefs aux islamistes ».

Trierweiler aurait ordonné à Hollande de répondre : « pour ça, nous n’avons besoin de personne, le Qatar est en train de tout raffler, et après l’immobilier et le foot, l’émirat investit discrètement dans l’islam hexagonal en finançant des mosquées et soutenant l’Union des organisations islamiques de France. »

Mais Melenchonou n’ayant pas dit son dernier mot, il rétorqua du tac au tac : « Nous n’avons pas changé d’avis, nous ne voulons pas de la finance au pouvoir – sauf celle du Golfe bien entendu – et nous n’acceptons pas les politiques d’austérité : nous voulons claquer tout de suite le fric que nous n’avons pas ».

Les 4 millions de manifestants selon le Front de gauche et 5 millions selon la préfecture ont alors répété en cœur : « assez d’austérité, on veut claquer du blé ! »

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Mélanchonnette a ensuite parlé du « petit monarque hors de tout contrôle », et là, un grand et long silence se fit entendre très fort parmi les 4 millions de manifestants selon le Front de gauche et 5 millions selon la préfecture, et tout le monde s’est regardé en se demandant pourquoi Melenchouille parlait de Henri IV et s’il avait bien toute sa tête…

Quand Mélenchoux a continué en dénonçant la « monarchie verticale qui permet à la finance d’étendre ses tentacules » et que « c’est pour en finir avec ce système que nous appelons à une assemblée constituante » pour instaurer une VIe République, les organisateurs ont fait venir l’ambulance.

Hélas, Jean-luc Méchanloup, Méchanlon, Lémanchon, avait toujours son micro dans la main tandis qu’on lui passait la camisole, ce qui lui a permis d’appeler à une « insurrection » pour « mettre un terme à ces politiques » d’austérité.

Il a même parlé de « la souveraineté du peuple français », et là quelqu’un lui a donné un coup de poëlle à frire sur la tête pour l’empêcher de continuer à délirer, mais trop tard, un journaliste au Monde qui cherchait la route de Katmandou a publié le message que les 4 millions de manifestants selon le Front de gauche et 5 millions selon la préfecture cherchent encore à comprendre, médusés.

Petite annonce, on cherche un mur des cons assez grand pour accrocher la photo des manifestants.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz