FLASH
[25/04/2018] Si Melania Trump était démocrate, elle serait chaque mois en couverture des magazines féminins du monde entier. Et les journalistes se disent neutres et honnêtes ?  |  Harry Reid aux démocrates : « Moins on parle d’impeachment [de Trump], mieux c’est pour nous »  |  Dennis Prager sur Fox : « Attention, la liste des best-sellers du New York Times n’est pas réelle. Elle ne mentionne pas les livres conservateurs et religieux ! »  |  Effet Trump : « le site nucléaire de Corée du Nord a été détruit », affirment des scientifiques  |  Effet Macron : Ricoh licencie 360 personnes en France. Effet Trump : Apple crée 20 000 emplois aux USA. Et c’est Trump le taré ?  |  [24/04/2018] Effet Trump : le PIB des Etats-Unis dépasse les prévisions et atteint son plus haut en 15 ans : de quoi être exciter la haine des médias  |  Allemagne 1930 : un leader juif met en garde de ne pas porter de kippa en public en raison des attaques antisémites. Cette mise en garde vient d’être réitérée en 2018  |  Dans une déclaration, l’Autorité palestinienne refuse tout compromis pour atteindre la paix avec Israël  |  La religion de paix frappe encore : 6 morts, 15 blessés dans 3 attentats suicides à Quetta au Pakistan  |  [23/04/2018] Sky News a vu trois camions de l’armée se rendre sur le banc de Salisbury où l’ancien espion Sergei Skripal et sa fille Yulia ont été retrouvés après avoir été empoisonnés  |  Un juif orthodoxe a été poignardé il y a quelques minutes près de l’Empire State Building à Manhattan  |  Toronto : le conducteur du Van qui a foncé sur la foule a été arrêté (8 blessés, 2 morts)  |  Toronto : 10 blessés, 2 morts par un Van qui a foncé dans la foule dans le quartier juif. Accident ou attentat ?  |  Gaza : Un terroriste s’est fait explosé et a blessé trois autres personnes dans un accident du travail « mystérieux » à Beit Lahiya  |  [22/04/2018] Afghanistan : un membre de la religion de paix fait exploser une bombe dans un bureau de vote de Kaboul : 31 morts  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 5 mai 2013

imgres

Dans une supplique parue dans « Le Monde » datée du 25 avril, en particulier à l’adresse de Catherine Ashton, Haut Représentant de l’Union Européenne pour les Affaires Etrangères, un collectif « d’éminentes personnalités européennes » demande la relance du processus de paix israélo-palestinien.

Démarche respectable si elle n’était accompagnée de commentaires douteux et inexacts laissant entendre que le conflit israélo-palestinien serait le conflit central du Proche-Orient. A bien entendre, l’Etat d’Israël serait le principal responsable «d’une situation intenable avec l’expansion de colonies y compris Jérusalem et l’emprise israélienne sur les territoires occupés, en violation du droit international…»

Curieusement, aucune allusion n’est faite aux actions terroristes du Hamas !

Curieusement, sont passés sous silence les nombreux conflits, combien plus dangereux pour la paix du monde : menace iranienne, situation explosive en Tunisie et en Egypte, drame en Syrie avec ses 100.000 morts, chaos en Irak où chiites et sunites continuent de s’entretuer, sans oublier le continent africain avec des centaines de milliers de victimes !

Au comble de l’exagération, ces éminentes personnalités poursuivent leur supplique en affirmant que «les générations à venir ne nous pardonneront pas d’avoir laissé le conflit s’enliser et surtout de n’avoir pris aucune sanction contre le déni du peuple palestinien à l’autodétermination».

Il est important de rappeler que l’autorité palestinienne prend comme référence les frontières de 1967. Or ces frontières de 1967 sont un mythe que les palestiniens tentent de transformer en vérité universelle.

Ces frontières de 1967 n’ont aucune existence, ni juridique, ni politique, ni historique. Le terme de ligne de 1967 fait référence à la ligne à partir de laquelle les forces israéliennes ont évolué au début des hostilités lorsque la guerre des 6 jours a éclaté en juin 1967. Les accords de Rhodes en 1949 entre Israël et les Etats Arabes n’établirent pas de frontières mais des lignes d’armistice.

Tout au long des négociations, la série d’accords signés entre Israël et l’OLP réaffirme l’engagement des parties à négocier des frontières définitives.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Pour mémoire, souvent occultée, de 1948 à 1967, la Judée-Samarie (Cisjordanie) faisait partie de la Jordanie et la bande de Gaza appartenait à l’Egypte. Les habitants de ces territoires n’ont jamais manifesté la moindre velléité d’indépendance et le monde arabe n’a jamais évoqué l’éventualité d’un Etat palestinien.

En revenant à nos éminentes personnalités, parmi lesquelles figurent Lionel Jospin, Michel Rocard et l’inévitable Hubert Védrine, on reste confondu devant leur obsession palestinienne qui contribue, même s’ils s’en défendent, à la tentative de délégitimisation de l’Etat d’Israël. Leur unique préoccupation, c’est les palestiniens, car nous disent-ils, «il serait extrêmement périlleux de rester indifférent à un enjeu aussi explosif».

Décidément, l’aveuglement de certains dirigeants européens n’a plus de limite.

Il ne fait aucun doute que leur attitude partiale et déséquilibrée disqualifie l’Union Européenne pour jouer le moindre rôle dans les négociations futures entre Israël et les palestiniens.

C’est dommage et tant pis pour l’Europe !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Roger Pinto, Président de SIONA, pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz