FLASH
[18/10/2018] Le juge rejette la demande de Paul Manafort de porter un costume au tribunal plutôt qu’un uniforme de prison  |  Effet Trump : en raison du rééquilibrage des tarifs douaniers sur l’acier, les métallurgistes américains vont obtenir la plus forte augmentation de salaire depuis des années  |  Elections de mi-mandat américaines : Le Comité national républicain a levé 269 millions de $ : « c’est le meilleur chiffre de tous les temps »  |  Effet Trump : après avoir réduit les réglementations, le président demande au gouvernement de réduire ses dépenses de 5%  |  Corée du Sud : vague de protestations du peuple, le gouvernement recule et refuse l’asile à 400 migrants musulmans  |  Le Havre : Les policiers agressés par une dizaine de racailles cagoulés après la saisie de 200 kg de cocaïne  |  Un crédit d’impôts pour héberger des réfugiés : pourquoi les les SDF français n’ont jamais eu ce privilège ?  |  Clermont-Ferrand : Une étudiante violée en pleine rue a reconnu son agresseur – c’est un Algérien  |  [17/10/2018] Tiens tiens, le candidat brésilien soit-disant « extrême-droite » a refusé le soutien de David Duke, l’ex leader du KKK  |  Israël a détruit un autre tunnel terroriste partant de Gaza  |  Après des tirs de roquette depuis Gaza sur Beersheba, Israël a lancé une attaque aérienne d’envergure sur des sites terroristes du Hamas  |  [16/10/2018] La semaine dernière, une frappe aérienne américaine en Somalie a tué une soixantaine de membres du groupe terroriste Al-Shabaab  |  James Wolfe, directeur pendant 28 ans de la sécurité de la Commission du renseignement du Sénat, a avoué avoir menti au FBI et fuité des informations confidentielles au New York Times  |  Usual Suspect : les autorités allemandes annoncent que le preneur d’otages d’hier à Cologne était un Syrien  |  Les USA lancent une nouvelle vague de sanctions contre des entreprises iraniennes  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 6 mai 2013

Beate-Zschäpe-2

Beate Zschäpe : sans doute la N°1 du réseau néonazi NSU

 The réd en chef – A Munich, en Allemagne, le procès de plusieurs néonazis soupçonnés de dix meurtres s’est ouvert, aujourd’hui, lundi 6 mai 2013. Le procès a démarré en présence de la principale suspecte, Beate Zschäpe, 38 ans, mise en cause pour sa participation présumée à dix meurtres à travers l’Allemagne entre 2000 et 2007. Cinq des dix meurtres ont été perpétrés en Bavière. Ce qui explique que le procès se déroule à Munich. Cela dit, Beate Zschäpe et ses complices avaient leur base dans la ville est-allemande de Zwickau.

Quatre autres personnes, soupçonnées de complicité, sont à ses côtés. Cinquante places ont été attribuées à la presse (certains allèguent qu’il n’y aurait pas de médias turcs accrédités au procès ; c’est totalement faux). Dans un premier temps, quelques 80 personnes sont attendues à la barre. Le calendrier des audiences est officiellement fixé jusqu’en janvier 2014. Mais le procès ira sans doute bien au-delà.

Deux complices de Beate Zschäpe, à savoir Uwe Böhnhardt, 34 ans, et, Uwe Mundlos, 38 ans, meurtriers présumés, se sont suicidés le 4 novembre 2011. Ils étaient sur le point d’être identifiés par la police suite un braquage de banque ayant mal tourné.

BKA

Le BKA a participé à la traque de la NSU

GSG9

Le GSG9 a également participé à la traque de la NSU

Beate Zschäpe, Uwe Böhnhardt et Uwe Mundlos – longtemps traqués par la police allemande, notamment par le BKA et le GSG9 – formaient une cellule néonazie du nom de Clandestinité Nationale Socialiste, en allemand Nationalsozialistische Untergrund, NSU en abrégé. Leur stratégie ressemble en divers points à celle des terroristes gauchistes antisionistes allemands de la RAF dans les années 1970.

Pour que les choses soient claires, je ne fais pas confiance aux médias francophones pour couvrir ce procès. Je ne fais pas non plus confiance aux médias allemands de gauche. Si je devais commenter ce procès dans les jours, les semaines et les mois à venir, je consulterais les chroniques judiciaires de la très sérieuse Frankfurter Allgemeine Zeitung (qui a récemment révélé le passé nazi de « Derrick »).

Car ces derniers mois, avant même l’ouverture du procès qui débute aujourd’hui, les médias allemands de gauche et les médias turcs islamiques ont faussé cette terrible affaire. J’écris « faussé », car les médias allemands de gauche et les médias turcs islamistes sont très mal placés pour se substituer à la justice allemande dans ce procès.

Les médias allemands de gauche ont souvent une ligne éditoriale ultragauchiste et israélophobe. Les médias turcs islamistes sont tout simplement antisémites et judéophobes. Pour juger et condamner les crimes racistes présumés du NSU, ils sont donc mal placés.

Même problème avec la gauche allemande. Elle compte dans ses rangs d’anciens membres de l’ex-Parti communiste est-allemand. Or, il est de notoriété publique, en Allemagne, que des nazis sont devenus membres de la Stasi après 1945 dans la zone est. Et que d’anciens membres de la Stasi ont rejoint des partis de gauche allemands dès la réunification en 1989.

Ils sont donc mal placés, dans ces sphères-là, pour manipuler ce procès et pour tenter d’effectuer un amalgame, comme ils le font, entre les néonazis de la NSU et les conservateurs de la CDU et de la CSU. S’il fallait vraiment faire un amalgame, alors ce serait plutôt entre l’extrême-gauche et l’extrême-droite.

Beate-Zschäpe-1

Beate Zschäpe : cheffe et idéologue présumée de la NSU.

A cet égard, il faut encore préciser trois points : primo, Beate Zschäpe est de mère allemande et de père roumain ; elle n’est donc pas ce que les nazis appelaient une aryenne ; son premier acte de violence, un acte christianophobe, a eu pour victime une femme lors de la messe de Noël.

Secundo, Beate Zschäpe, Uwe Böhnhardt et Uwe Mundlos, le noyau de la NSU, avaient leur base dans la ville est-allemande de Zwickau et non pas à Munich, en Bavière ; ils avaient pour habitude de célébrer des rites païens, notamment le solstice d’hiver et le solstice d’été ; rien à voir donc, avec la démocratie chrétienne, la CDU et la CSU. Et s’il y a eu des défaillances administratives, c’est à la justice lors du procès et non aux médias et à la gauche de l’établir.

Tertio, le tueur de masse norvégien Breivik a mentionné à plusieurs reprises Beate Zschäpe et son idéologie nationale-socialiste comme son modèle et son inspiratrice. Autrement dit, ni Zschäpe ni Breivik n’ont tué au nom de « l’occident chrétien », n’en déplaise aux médias ayant effectués sur ce point de grossiers raccourcis.

NSU-1

Beate Zschäpe, Uwe Böhnhardt et Uwe Mundlos

Beate Zschäpe est une nationale-socialiste et une criminelle.

La NSU est une cellule clandestine, nationale-socialiste et criminelle.

C’est cela que le procès qui s’ouvre aujourd’hui doit instruire.

Le reste, notamment la gesticulation politico-médiatique, est à prendre avec des pincettes.

Reproduction autorisée

Avec mention Michel Garroté www.dreuz.info

NSU-2

La capture d’un membre du réseau NSU par le GSG9

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz