FLASH
[14/12/2017] Le Maire de Nazareth annule les célébrations de Noël en raison de la décision de Trump sur Jérusalem  |  A cause de ses propos racistes, le gouvernement demande le départ de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique  |  [13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 8 mai 2013

La mère du jihadiste français Gilles Le Guen, arrêté dimanche dernier par les forces françaises dans la région de Tombouctou (nord), a pris la défense de son fils. Selon elle, il a été « en contact avec des gens qui ont fait des choses répréhensibles mais lui il est bon ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La mère de Gilles Le Guen, le jihadiste français récemment arrêté au Mali, a affirmé jeudi à l’AFP que son fils n’ a pas fait selon elle de « choses répréhensibles ». « Je ne crois qu’il ait fait des choses répréhensibles, il a été en contact avec des gens qui ont fait des chose répréhensibles mais lui il est bon », a-t-elle dit jeudi par téléphone à l’AFP.

Des animaux, des chèvres, des chameaux

Cette femme, habitante de Cherbourg, récemment interrogée par Paris Match sur le parcours et la vie en Afrique de son fils, a affirmé que le fait de voir son fils dans une vidéo dans laquelle il mettait en garde la France contre une intervention au Mali a été pour elle « la grosse surprise ». « Il aimait l’Afrique, il voulait élever des animaux, des chèvres, des chameaux », a-t-elle dit. « Je pense qu’il y a du vrai et du faux là-dedans », a-t-elle ajouté au sujet de l’implication de son fils aux côtés de djihadistes en Afrique.

Association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste

« C’est très difficile à vivre », a ajouté la femme avant de mettre fin à la conversation en raison, a-t-elle dit, de la présence de la police chez elle. Gilles Le Guen a été arrêté dimanche dernier par les forces françaises dans la région de Tombouctou (nord). Le parquet de Paris a ouvert mi-février à son encontre une enquête préliminaire pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, a précisé jeudi à l’AFP une source judiciaire. Selon le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, l’islamiste français a « combattu manifestement » avec les groupes jihadistes au nord du Mali.

Il vivait avec son épouse maghrébine

M. Le Drian a précisé qu’il allait « être transféré aux autorités maliennes, comme le veulent les règles internationales, et il sera sans doute expulsé en France ». Installé au Mali avec sa famille après avoir vécu en Mauritanie, il avait été repéré en septembre 2012 dans les rangs d’Aqmi sur un cliché récupéré par les services secrets français. Un membre de la sécurité malienne avait alors expliqué que le dénommé Abdel Jelil vivait avec son épouse maghrébine et leurs cinq enfants de 3 à 10 ans dans le nord du Mali avant l’arrivée des islamistes et qu’il avait « épousé leurs idées ».

http://www.midilibre.fr/2013/05/02/le-jihadiste-francais-du-mali-defendu-par-sa-mere-je-ne-crois-qu-il-ait-fait-des-choses-reprehensibles%2c689838.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz