Quantcast
Publié par Abbé Alain Arbez le 8 mai 2013
jerusalem-site
Dans la « Tribune de Genève », ce lundi 6 mai 2013, une photo nous montre une chanteuse israélienne devant son micro, avec comme commentaire : « Ruth Rosenthal traduit en direct son pays, Israël »…

Mais il faut lire le court article explicatif signé Katia Berger qui s’intitule : « Israël, dictature émotionnelle ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Je cite :

Jérusalem plomb durci » qu’accueille en coup de vent le Théâtre de l’Usine est sa première performance théâtrale dictée par « une réalité qui ne mérite plus d’être édulcorée »… Ce « voyage halluciné dans une dictature émotionnelle » adopte les codes de l’agit-prop pour mieux décortiquer ceux du « frisson sioniste » à la base d’une vaste manipulation collective…

Conclusion évidente : les alterjuifs fréquentent les réseaux alternatifs et coalimentent par la branchitude décomplexée la délégitimation de l’Etat hébreu.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Abbé Alain René Arbez, Genève pour www.Dreuz.info

infos : www.theatredelusine.ch

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz