FLASH
[26/04/2018] Alors que Mahmoud Abbas paye les terroristes qui tuent des juifs, Israël a condamné un policier à 9 mois de prison pour la mort d’un arabe. Soit vous êtes pour le camp terroriste palestinien, soit pour la démocratie  |  France : 2 hommes interpellés près du domicile d’Emmanuel Macron au Touquet (62), après avoir tenté de renverser des piétons qui traversaient  |  Durant la nuit, Tsahal a arrêté 5 terroristes recherchés en Judée Samarie occupée par les Arabes, dont 2 armés de fusils d’assaut M-16 et de cartouches  |  [25/04/2018] Si Melania Trump était démocrate, elle serait chaque mois en couverture des magazines féminins du monde entier. Et les journalistes se disent neutres et honnêtes ?  |  Harry Reid aux démocrates : « Moins on parle d’impeachment [de Trump], mieux c’est pour nous »  |  Dennis Prager sur Fox : « Attention, la liste des best-sellers du New York Times n’est pas réelle. Elle ne mentionne pas les livres conservateurs et religieux ! »  |  Effet Trump : « le site nucléaire de Corée du Nord a été détruit », affirment des scientifiques  |  Effet Macron : Ricoh licencie 360 personnes en France. Effet Trump : Apple crée 20 000 emplois aux USA. Et c’est Trump le taré ?  |  [24/04/2018] Effet Trump : le PIB des Etats-Unis dépasse les prévisions et atteint son plus haut en 15 ans : de quoi être exciter la haine des médias  |  Allemagne 1930 : un leader juif met en garde de ne pas porter de kippa en public en raison des attaques antisémites. Cette mise en garde vient d’être réitérée en 2018  |  Dans une déclaration, l’Autorité palestinienne refuse tout compromis pour atteindre la paix avec Israël  |  La religion de paix frappe encore : 6 morts, 15 blessés dans 3 attentats suicides à Quetta au Pakistan  |  [23/04/2018] Sky News a vu trois camions de l’armée se rendre sur le banc de Salisbury où l’ancien espion Sergei Skripal et sa fille Yulia ont été retrouvés après avoir été empoisonnés  |  Un juif orthodoxe a été poignardé il y a quelques minutes près de l’Empire State Building à Manhattan  |  Toronto : le conducteur du Van qui a foncé sur la foule a été arrêté (8 blessés, 2 morts)  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 9 mai 2013

jerusalem

Hier, mercredi, était en Israël la journée de Jérusalem, destinée à célébrer la réunification de la ville en 1967. Cette journée est importante à mes yeux parce qu’elle constitue une réaffirmation de la souveraineté israélienne et juive sur la ville. Elle est importante aussi en ce qu’elle rappelle au monde que Jérusalem réunifiée est la capitale d’Israël, et l’est pour des raisons légitimes : Jérusalem est la ville essentielle du judaïsme, celle du Premier, puis du Deuxième temple, dont subsiste le Kotel. Elle est importante enfin parce qu’elle est l’occasion de rappeler l’histoire de Jérusalem. Je la retrace dans mon dernier livre, L’Etat à l’étoile jaune*. Je le fais, car elle n’a cessé d’être falsifiée au fil des siècles.

Les Romains ont prétendu faire table rase de Jérusalem. Les adeptes du Christianisme, cette religion qui doit tout au judaïsme et l’a néanmoins combattu, ont cherché à chasser les Juifs de la ville, et l’ont fait, plusieurs fois, avec la plus extrême violence. Les Musulmans ont conquis la ville et bâti des édifices religieux sur le mont du Temple. Jamais le lien entre les Juifs et Jérusalem n’a été rompu.

Au temps où les Britanniques ont géré le Mandat palestinien après le démantèlement de l’empire ottoman, ceux-ci ont fait accéder à la position de mufti, principale autorité religieuse islamique de la ville, un abject antisémite qui a travaillé ensuite pour Hitler, Amin Al Husseini. Le lien entre les Juifs et Jérusalem n’a pourtant pas été rompu, non.

Lorsqu’il a été décidé par les Nations Unies de partager les terres du Mandat palestinien, déjà amputé du territoire de la Transjordanie devenue Jordanie, la ville a été définie, ignominieusement, comme un « corps séparé » d’Israël : ceux qui se sont battus pour qu’Israël vive face aux troupes exterminationnistes arabes se sont battus aussi pour Jérusalem, et la partie Ouest de la ville a été israélienne. La partie Est a été annexée par la Jordanie qui y a pratiqué l’épuration ethnique et religieuse contre les Juifs et a transformé le Kotel en dépotoir. Le lien entre les Juifs et Jérusalem n’a pas été rompu, et une part de souveraineté juive a été rétablie sur la ville.

Lors de la guerre de 1967, ce qui s’est passé n’a pas été seulement une réunification. Cela a été une libération. La souveraineté juive a été établie sur toute la ville. Et parce qu’Israël est un pays de liberté et de tolérance, le Kotel est redevenu un lieu de prière, mais les Chrétiens ont continué de prier dans leurs lieux saints, les musulmans ont continué de prier dans leurs lieux saints aussi. En un geste d’une magnanimité que je trouve très excessive, les autorités musulmanes se sont même vues accorder le contrôle du mont du Temple, qu’ils appellent Dôme du Rocher. Parce qu’Israël ne pratique pas l’épuration ethnique et religieuse, des Juifs ont pu revenir vivre dans la partie Est de Jérusalem.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La propagande arabe a continué à parler, depuis, d’une « Jérusalem Est » qui serait « occupée » par Israël et ne fait pas mystère de ses intentions de revenir à une politique d’épuration ethnique et religieuse si elle se voyait confier « Jérusalem Est ». Des Européens pusillanimes et contaminés par la propagande arabe se sont mis à parler de « Jérusalem Est » et à entériner une perspective d’épuration ethnique et religieuse.

La journée de Jérusalem constitue une réaffirmation de la souveraineté israélienne et juive sur la ville, disais-je. Elle rappelle au monde que Jérusalem réunifiée est la capitale d’Israël, ajoutais-je. Elle doit être l’occasion de rappeler que Jérusalem est une, qu’aucun nouveau mur de Berlin ne séparera sa partie Ouest de sa partie Est, et qu’aucune épuration ethnique et religieuse ne s’y opèrera.

Elle doit être l’occasion de rappeler ce qui sépare la tolérance de l’intolérance, la démocratie de la tyrannie. Israël est un pays de tolérance et de démocratie. La « cause palestinienne » dont est issue la dictature raciste et corrompue vivant sous perfusion occidentale appelée Autorité palestinienne est une cause imprégnée d’intolérance et d’esprit tyrannique, gorgée du sang des victimes juives d’assassinats terroristes.

Tous ceux qui sont du côté de la tolérance et de la démocratie ne peuvent que célébrer la journée de Jérusalem, et espérer qu’elle préfigure une journée où Israël sera pleinement libéré. Cette journée viendra, j’en suis sûr.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour www.Dreuz.info

* En achetant le livre avec ce lient, vous bénéficiez d’une remise de 5%, et vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz