Publié par Michel Garroté le 13 mai 2013

DSK-Film-1

Le réalisateur Abel Ferra pendant le tournage : hystérique ?

 The réd en chef – Le tournage du film « Welcome to New York » – film qui prétend s’inspirer de l’affaire DSK – est achevé. Dans le rôle de DSK : Gérard Depardieu. Dans le rôle d’Anne Sinclair : l’actrice britannique Jacqueline Bisset.

Isabelle Adjani avait annoncé au début du mois de mars qu’elle renonçait à participer au projet, dans le rôle d’Anne Sinclair, malgré son « enthousiasme de départ de jouer aux côtés de Gérard Depardieu » (ce que je peux comprendre) et « l’intérêt artistique d’entrer dans l’univers d’Abel Ferrara » (là en revanche je me tape les cuisses de rire).

Isabelle Adjani avait même philosophé : « Dans un contexte actuel qui ne relève que de l’intrusion destructrice dans la sphère privée de ces deux personnalités, le parti pris d’interpréter ce film ne peut plus me correspondre aujourd’hui ».

Le film n’a pas encore été présenté par son producteur. Mais le producteur sera, paraît-il, au Festival de Cannes, à la recherche d’un acheteur. Je ne suis pas certain d’avoir tout compris sur ce dernier point. Si le film ne trouvait pas d’acheteur, j’en serais très heureux.

Cela me gêne, en effet, qu’on tente de se faire du fric avec une histoire dont on ne connaît pas les aspects les plus obscurs. Selon des journalistes et politiciens français, qui ont révélé cela après la victoire de Hollande, l’affaire DSK a été soigneusement orchestrée pour éliminer le candidat qui faisait 60% dans les sondages.

Le réalisateur Abel Ferra a-t-il la prétention, avec son film, de faire la lumière sur la dimension politico-électorale de cette affaire ? Ou veut-il simplement se vautrer et nous vautrer dans un coït expéditif qui a fait le tour du globe en moins de vingt-quatre heures ?

Reproduction autorisée

Avec mention Michel Garroté www.dreuz.info

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

15
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz