FLASH
[15/02/2019] Alsace: des #giletsjaunes ont tenté de bloquer le journal ‘DNA’  |  Sur les 10 dernières années, 65% des tests de missile de l’Iran ont échoué : où ils sont terriblement malchanceux, ou quelqu’un les aide à être malchanceux  |  [14/02/2019] Le Sénat approuve la nomination de William Barr au poste de ministre de la Justice (et j’espère que cette fois Trump a fait le bon choix et que des têtes vont tomber)  |  Dernier sondage élection israélienne : Likoud (centre droit, Netanyahu) : 32 points. Resilience (centriste) 20, Yesh Atid (centre gauche) 11, New Right 10  |  Historique et impressionnant : Netanyahou est assis aux côtés du ministre des Affaires étrangères du Yémen au sommet de Varsovie  |  [13/02/2019] Le taux d’approbation du travail de Trump a progressé de 7 points après le shutdown  |  [12/02/2019] Slovaquie : refus total de l’islam, refus de construire même une seule mosquée  |  On le savait mais mieux vaut le signaler : après 2 ans d’enquête, 200 témoins interrogés, 300 000 documents confidentiels analysés, le Sénat confirme : aucune preuve de collusion entre Trump et la Russie  |  Gaza : Israël offre la réhabilitation de la population contre la démilitarisation – le Hamas refuse  |  Un tribunal fédéral américain a jugé le narco trafiquant El Chapo coupable de 10 chefs d’accusation, qui peuvent lui valoir le reste de sa vie en prison  |  [11/02/2019] Londres : pour tenter de subjuguer l’épidémie, les condamnés pour agression au couteau seront tagués avec un GPS à leur sortie de prison  |  [08/02/2019] 3 terroristes musulmans abattus lors d’émeutes violentes le long de la frontière de Gaza  |  Aide humanitaire au Venezuela: Maduro assure qu’il ne laissera rien rentrer – ça c’est un humaniste comme Mélenchon les aime !  |  Pologne, 1982 : quelqu’un lit 1984 de George Orwell, lève les yeux et dit : « pourquoi ça s’appelle une fiction ? »  |  [07/02/2019] Floride : Le Cabinet reconnaît Jérusalem comme capitale israélienne, met en garde Airbnb au sujet de sa politique En Judée Samarie  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 25 mai 2013
Image d'archive
Image d’archive

Communiqué de l’English Defense League :

Les terribles événements de Woolwich étaient un rappel de quelque chose que très peu sont prêts à accepter: nous sommes en guerre.

Malgré ce que les extrémistes islamiques peuvent prétendre, cette guerre n’est pas menée contre tous les musulmans.

Malgré ce qu’ils peuvent ressentir à propos de la politique étrangère britannique, ou de ce qu’ils perçoivent comme une injustice contre les peuples musulmans à travers le monde, la plupart des musulmans britanniques acceptent cette réalité.

Mais pas tous. Ils voient l’oppression là où il n’y en a pas, et ils ne répondent pas avec la raison ou des arguments, mais avec violence.

« Pourquoi » est une question dangereuse, mais c’est celle que nous devons poser.

Et là où nous trouverons une faute, nous devrons émettre des critiques.

Nous devons critiquer l’incapacité de la communauté musulmane à faire face aux extrémistes en son sein.

Nous devons critiquer le communautarisme et l’isolationnisme de certains membres de la communauté musulmane.

Et nous devons continuer à faire campagne en faveur de réformes et contre la propagation de l’extrémisme.

C’est autant une guerre contre les musulmans qu’une critique de la politique du gouvernement qui attaque la démocratie.

Il n’est pas toujours facile de désigner «l’ennemi», mais quel que soit celui contre qui nous nous battons, une chose est certaine : on ne peut pas y échapper.

Le soldat qui a été si sauvagement tué n’a pas demandé à être impliqué dans cette guerre.

Comme la grande majorité des hommes et des femmes qui composent nos courageuses forces armées, il était motivé par un sens du devoir et la nécessité d’aider à défendre son pays et son peuple.

Les actions de son meurtrier ne sont pas comparables.

Il n’a pas agi dans la défense de l’islam, parce que ce n’est pas l’islam qui est attaqué.

George Bush a fait la guerre contre le terrorisme, David Cameron parle d’ «islamistes extrémismes » et nos journaux font tout leur possible pour éviter d’utiliser le mot qui commence par la lettre i.

Non seulement nous ne sommes pas en guerre contre l’Islam, mais nos politiciens et nos médias font tout ce qu’ils peuvent pour faire comprendre qu’ils ne veulent pas la guerre contre l’islam.

Malheureusement, rien de cela ne change la triste réalité que beaucoup de disciples de l’Islam sont en guerre contre nous.

En fait, l’islam est en guerre contre ses voisins depuis sa création.

Le Coran lui-même nous explique comment Mohammed massacrait ceux qui étaient sur son chemin.

C’est pourquoi ça n’a aucun sens de blâmer la politique du gouvernement, la culture occidentale, ou même des groupes anti-extrémistes comme l’EDL [English Defense League], pour expliquer l’extrémisme islamique.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Pourtant, dans les prochains jours, c’est exactement ce que nous lirons dans les journaux.

Certains aiment à croire que si les « bonnes personnes » étaient au pouvoir, l’extrémisme islamique disparaîtrait.

Certains prétendent que d’être soldat vous met dans la ligne de feu, que vous soyez en uniforme ou non.

Et certains pensent qu’une campagne contre l’extrémisme islamique va aggraver les choses.

Ils ont tout faux.

Les victimes méritent la vérité.

Nous n’avons pas envie de l’admettre, nous ne voulons pas que ce soit vrai – et c’est tout à fait compréhensible.

En fait, c’est ce qui nous distingue des fanatiques : ceux qui pensent que leur religion leur demande de tuer, d’opprimer et de terroriser.

Mais cela ne change rien au fait : nous sommes en guerre.

Nous devons sévir contre les prédicateurs extrémistes et les mosquées qui continuent de les accueillir.

Nous devons expulser les extrémistes de nos rues et de notre pays.

Tout simplement, nous devons arracher le cancer que représente l’extrémisme islamique.

C’est une guerre pour la défense de notre culture, de nos droits, de notre liberté et de notre pays.

Il est temps que notre gouvernement agisse dans ce sens.

Nos pensées et nos prières sont avec la famille [du soldat tué].

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci à North Wrecker

http://englishdefenceleague.org/edl-news-2/1917-woolwich-we-are-at-war

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :