FLASH
[25/09/2018] La France refuse l’Aquarius bourré d’étrangers illégaux et suggère qu’il accoste à Malte  |  Comme l’a expliqué Trump, la Chine ne peut pas gagner son bras de fer tarifaire contre les Etats-Unis. La guerre commerciale de Trump prend une dimension militaire avec la vente d’armes de chasse à réaction à Taiwan  |  [24/09/2018] Allo tonton, pourquoi tu tousses ? A Grenoble un musulman fiché S a tenté de mettre le feu à une chapelle, car l’islam est une religion d’amour  |  Comme promis lors de l’élection, le gouvernement italien serre la vis sécuritaire et anti-étrangers illégaux  |  La Belgique est scandalisée par la libération de Noureddine C., condamné en 2007 à 30 ans de prison pour le meurtre d’une policière  |  Pendant la présidentielle, Benalla posait avec son arme pour un selfie… sans port d’armes, mais la justice n’est pas égale pour tous  |  L’Aquarius demande l’autorisation de débarquer 58 « migrants » (le vrai terme est étrangers illégaux) à Marseille  |  Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 25 mai 2013
Image d'archive
Image d’archive

Communiqué de l’English Defense League :

Les terribles événements de Woolwich étaient un rappel de quelque chose que très peu sont prêts à accepter: nous sommes en guerre.

Malgré ce que les extrémistes islamiques peuvent prétendre, cette guerre n’est pas menée contre tous les musulmans.

Malgré ce qu’ils peuvent ressentir à propos de la politique étrangère britannique, ou de ce qu’ils perçoivent comme une injustice contre les peuples musulmans à travers le monde, la plupart des musulmans britanniques acceptent cette réalité.

Mais pas tous. Ils voient l’oppression là où il n’y en a pas, et ils ne répondent pas avec la raison ou des arguments, mais avec violence.

« Pourquoi » est une question dangereuse, mais c’est celle que nous devons poser.

Et là où nous trouverons une faute, nous devrons émettre des critiques.

Nous devons critiquer l’incapacité de la communauté musulmane à faire face aux extrémistes en son sein.

Nous devons critiquer le communautarisme et l’isolationnisme de certains membres de la communauté musulmane.

Et nous devons continuer à faire campagne en faveur de réformes et contre la propagation de l’extrémisme.

C’est autant une guerre contre les musulmans qu’une critique de la politique du gouvernement qui attaque la démocratie.

Il n’est pas toujours facile de désigner «l’ennemi», mais quel que soit celui contre qui nous nous battons, une chose est certaine : on ne peut pas y échapper.

Le soldat qui a été si sauvagement tué n’a pas demandé à être impliqué dans cette guerre.

Comme la grande majorité des hommes et des femmes qui composent nos courageuses forces armées, il était motivé par un sens du devoir et la nécessité d’aider à défendre son pays et son peuple.

Les actions de son meurtrier ne sont pas comparables.

Il n’a pas agi dans la défense de l’islam, parce que ce n’est pas l’islam qui est attaqué.

George Bush a fait la guerre contre le terrorisme, David Cameron parle d’ «islamistes extrémismes » et nos journaux font tout leur possible pour éviter d’utiliser le mot qui commence par la lettre i.

Non seulement nous ne sommes pas en guerre contre l’Islam, mais nos politiciens et nos médias font tout ce qu’ils peuvent pour faire comprendre qu’ils ne veulent pas la guerre contre l’islam.

Malheureusement, rien de cela ne change la triste réalité que beaucoup de disciples de l’Islam sont en guerre contre nous.

En fait, l’islam est en guerre contre ses voisins depuis sa création.

Le Coran lui-même nous explique comment Mohammed massacrait ceux qui étaient sur son chemin.

C’est pourquoi ça n’a aucun sens de blâmer la politique du gouvernement, la culture occidentale, ou même des groupes anti-extrémistes comme l’EDL [English Defense League], pour expliquer l’extrémisme islamique.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Pourtant, dans les prochains jours, c’est exactement ce que nous lirons dans les journaux.

Certains aiment à croire que si les « bonnes personnes » étaient au pouvoir, l’extrémisme islamique disparaîtrait.

Certains prétendent que d’être soldat vous met dans la ligne de feu, que vous soyez en uniforme ou non.

Et certains pensent qu’une campagne contre l’extrémisme islamique va aggraver les choses.

Ils ont tout faux.

Les victimes méritent la vérité.

Nous n’avons pas envie de l’admettre, nous ne voulons pas que ce soit vrai – et c’est tout à fait compréhensible.

En fait, c’est ce qui nous distingue des fanatiques : ceux qui pensent que leur religion leur demande de tuer, d’opprimer et de terroriser.

Mais cela ne change rien au fait : nous sommes en guerre.

Nous devons sévir contre les prédicateurs extrémistes et les mosquées qui continuent de les accueillir.

Nous devons expulser les extrémistes de nos rues et de notre pays.

Tout simplement, nous devons arracher le cancer que représente l’extrémisme islamique.

C’est une guerre pour la défense de notre culture, de nos droits, de notre liberté et de notre pays.

Il est temps que notre gouvernement agisse dans ce sens.

Nos pensées et nos prières sont avec la famille [du soldat tué].

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci à North Wrecker

http://englishdefenceleague.org/edl-news-2/1917-woolwich-we-are-at-war

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz