FLASH
[18/07/2018] Pour faire face à l’afflux de touristes, Lufthansa annonce deux nouvelles routes vers Eilat cet hiver  |  [15/07/2018] Depuis samedi matin, les terroristes ont tiré plus de 200 roquettes sur les citoyens israéliens. Et aucun gros titre pour dénoncer ça ?  |  [14/07/2018] Tsahal a frappé des douzaines de cibles du #Hamas à la suite des attaques terroristes de roquette contre non pas l’armée mais des civils en #Israël  |  Eric Ciotti a qualifié Emmanuel Macron d' »adolescent immature » atteint d’un « sentiment de surpuissance ». Ça dit quoi sur les français qui ont choisi d’élire un ado immature ?  |  #Syrie L’État islamique affirme que des engins explosifs ont explosé à la base de Hay’at Tahrir Al-Sham à Sarmada- #Idlib  |  #Tsahal vient de cibler 1 zone derrière l’Université Al Quds au nord de #Gaza avec un missile en réponse à une agression du Hamas  |  #Gaza: 2 Palestiniens modérément blessés par 1 roquette artisanale tirée depuis Gaza et retombée sur Gaza dans le quartier d’Al-Nasser à Rafah. Boom!!!  |  #Bastille night was very quite in #Paris area: 237 jailed, 183 arrests for questioning, 134 vehicles burned. 5 police officers, 4 firemen injured. 1 supermarket looted. Immigration brings a lot of good things  |  La nuit du 13 juillet a été normalement calme en région parisienne: 237 interpellations, 183 GAV, 134 véhicules incendiés. 4 policiers, 4 pompiers et 1 gendarme blessés. 1 Franprix pillé  |  « Après ma nuit blanche à cause des tirs de roquettes des islamistes de Gaza superbement occultés par les médias, l’alerte rouge continue chez moi au sud d’Israël. C’est ça, une religion de paix et d’amour ? »  |  Purge de #Twitter: Les journalistes et gauchistes s’attendaient à ce que Trump perde des millions de followers, il en a perdu 340 000. Obama en a perdu 3 millions, mais là les gauchistes ont regardé ailleurs  |  Pour la 1ère fois depuis 2014, 1 missile antichar guidé a été tiré sur les forces israéliennes à l’est de Khan Younis. Des chars israéliens ont tiré sur 1 maison d’où le missile a été lancé. Plusieurs victimes parmi les terroristes  |  Fin du suspens: Le Sénat confirmera la nomination du juge Kavanaugh à la Cour suprême le 1er octobre – prudemment avant les élections de mi-mandat  |  Les Arabes rapportent que des avions de combat israéliens bombardent des cibles terroristes du Hamas dans le centre de Gaza en réponse aux attaques terroristes d’aujourd’hui le long de la clôture de la frontière de sécurité. Des alertes rouge retentissent dans le sud d’Israël  |  [13/07/2018] De plus en plus à gauche, les Démocrates ont demandé que les fonds du Congrès soient utilisés pour fournir gratuitement des tampons d’hygiène féminine. Ils en ont reçu 500 par la poste !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 31 mai 2013

imgres

Publié par UnWatch – le 29 mai 2013, en Syrie.

Aujourd’hui, le Conseil des droits de l’homme de l’ONU s’est réuni pour discuter des récentes atrocités en Syrie.

Le « Débat d’urgence sur les droits de l’homme dans la République arabe syrienne » est l’une des premières fois que le Hezbollah est condamné pour les effusions de sang en Syrie. En fait, les États-Unis ont spécifiquement condamné le rôle du Hezbollah dans le massacre, tandis que l’Australie a exprimé sa préoccupation pour l’implication récente du Hezbollah, et que le Canada a déclaré que le Hezbollah joue un rôle destructeur dans sa campagne de violence. Dans leur très grande majorité, de nombreux Etats, y compris l’Union européenne, ont exhorté le Conseil de sécurité de renvoyer l’affaire devant la Cour pénale internationale, tandis que pour ainsi dire tous les pays ont souhaité une solution politique plutôt que militaire.

Cependant, tous les pays n’ont pas été aussi catégoriques pour attribuer la violence en Syrie au Hezbollah, ou au régime d’Assad. La Syrie elle-même a porté des accusations et nié toute responsabilité lors d’une tentative destinées à faire porter le blâme par d’autres, tandis que la Russie, Cuba, l’Équateur, la Chine, l’Iran et la Corée du Nord, entre autres, ont dénoncé la nature des débats.

Au début du débat, la Syrie a eu la possibilité de réagir aux allégations portées contre elle. Au lieu de cela, elle a condamné le « comportement irresponsable du bureau du Haut Commissaire [des nations Unies] », puis elle a déclaré que «le Qatar a dépensé trois milliards de dollars dans la guerre en Syrie », affirmant que l’argent a été utilisé pour recruter des djihadistes dans plus de 40 pays, formés par « sous le contrôle des turcs et des israéliens. » Ils conclurent en considérant les conditions en Syrie comme rien d’autre que « des larmes de crocodile. »

La Russie a parlé la première, au nom de l’Algérie, de Cuba, de la Chine, de l’Inde, de la Birmanie et du Venezuela, qui ont tous eu plus tard l’occasion d’exprimer leur propre désapprobation. La Russie a commencé par exprimé des doutes sur la pertinence et l’urgence du débat.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Extrait des déclarations :
Russie : La résolution favorise nettement une partie en présence, et ignore « les crimes de sang, y compris le cannibalisme », de la rébellion. Le projet de résolution a un objectif caché derrière la préoccupation des Droits de l’homme. C’est une menace pour la Syrie et d’autres régions, y compris le Golfe Persique.
L’Equateur évoqua la « politisation du Conseil des Droits de l’homme », affirmant qu’ils étaient «inquiets du double standard [où le] Conseil est utilisé pour avancer les objectifs politiques de certains pays. »

Cuba qualifia le débat d’un « piratage sélectif de la situation » pour répondre à des intérêts politiques.

L’Inde : «les déclarations du Haut Commissaire reconnaissent que des violations ont été commises par les deux parties [mais la] résolution ne reflète pas ces conclusions. »

• Le Venezuela compara la situation avec la Libye, jugeant que les deux [résolutions] sont une « violation flagrante de la Charte des Nations Unies. »

A la fin du débat, la résolution fût adoptée par le vote, demandé par la délégation du Venezuela.

Le résultat a été : 36 voix pour, 1 voix contre (Venezuela) 8 abstentions (Angola, Congo, Ethiopie, Equateur, Inde, Indonésie, Philippines, Ouganda), et 2 absents (Kazakhstan et au Kenya).

La France a salué l’intégrité de toutes les parties en baptisant le Conseil de l’ONU des droits de l’homme la « boussole morale de l’humanité ».

Bien que le Conseil a fait des progrès moraux en autorisant ce débat, la position de certains pays montre que la politique et les alliances empêcheront le Conseil des droits de l’homme d’être un jour l’expression véritable de la morale de l’humanité.

Rapport de Kayla Green,
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://blog.unwatch.org/index.php/2013/05/29/urgent-debate-on-syria-at-the-human-rights-council/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz