FLASH
[19/01/2018] Agression motivée par l’islam- 2 surveillants de la prison de Borgo (Corse) ont été agressés à l’arme blanche ce matin par un détenu. Ils sont blessés, l’un gravement. Selon un délégué syndical, le détenu a hurlé : « Allah Akbar » (Corse-Matin)  |  L’incident de la Yeshiva de Bonneuil-Sur-Marne (94), où deux juifs ont été heurtés par une voiture ne semble pas au premier abord être un acte terroriste. C’est un accident de la circulation. Le chauffeur est en garde à vue (source RSB News)  |  [18/01/2018] Communiqué ministère de la Santé iranien: 36 000 morts par la pollution de l’air en 2017. Téhéran : 4 810 morts par la pollution de mars 2016 à mars 2017  |  Alain Soral a été condamné aujourd’hui en appel à 10.000 euros d’amende, avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement, pour avoir publié sur son site un dessin négationniste  |  Mutinerie à la prison de Fleury-Mérogis : 123 détenus refusent de regagner leur cellule  |  Cette nuit, Tsahal et la police ont localisé les terroristes islamistes palestiniens qui ont assassiné le Rabbin Raziel Shevach le 9 janvier. Repérés, les colons arabes ont ouvert le feu. 1 a été tué et 2 autres ont été appréhendés. 2 policiers ont été blessés  |  [17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 4 juin 2013
2861123_1_640x280
Le maire et sa femme

Magnifique justice française qui malgré son cruel manque de personnel et de moyens, son impossibilité de faire son travail tant les tribunaux sont encombrés, a su remuer les montagnes pour expédier en moins d’une semaine – week-end inclus – un dossier qui impliquait un dangereux individu pour la sécurité des citoyens et l’ordre public.

Jeudi 30 mai, Kamel K. pénétrait au domicile du maire communiste d’Ivry-sur-Seine et de son épouse, les ligotait maladroitement, et repartait avec leur carte bleue. Sans les frapper, comme il est de tradition dans pareils cas, hélas fréquents.

En deux jours, le suspect était retrouvé et interpelé, l’enquête était bouclée, ses aveux étaient obtenus, la date du procès était fixée, le parquet avait étudié le dossier, rédigé ses conclusions, préparé sa plaidoirie, l’avocat du suspect avait été nommé, il avait reçu le dossier, l’avait l’étudié, préparé, et plaidé.

Oui. Le tribunal correctionnel de Créteil a été capable, deux jours après les faits (les tribunaux ne travaillent pas samedi et dimanche), d’être fin près, et il avait – et là on peut saluer admiratif le formidable tour de force de la justice – fixé l’heure de l’audience au lundi 2 juin.

Kamel K. a un casier judiciaire vierge. C’est un employé municipal sans histoire. L’un de ses collègues espère même le voir revenir : « Je souhaite qu’il soit réintégré, car c’est quelqu’un de valeur. Son acte est incompréhensible. Il s’agit selon moi d’une erreur de parcours. On va essayer de l’aider. »

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Mais la justice ne se laisse pas facilement impressionner par ce genre d’arguties.

Pour elle, un délinquant est un délinquant, il n’a aucune excuse, et peu importe son niveau social. Un homme qui pénètre dans un appartement en présence de ses occupants n’a droit à aucune circonstance atténuante. Il doit recevoir une peine exemplaire – et dissuasive.

La justice, en France, se considère et c’est rassurant, comme le protecteur des honnêtes gens. Elle sait que seule une justice sévère peut faire passer aux délinquants l’envie de recommencer, et qu’une lourde peine est porteuse d’un message clair auprès des voyous : si vous commettez un délit, vous aurez affaire aux foudres de la justice et vous le paierez chèrement.

Pour 500€ dérobés et une légère égratignure (des aveux de la femme du maire), le tribunal correctionnel de Créteil – réputé pour avoir la main lourde contre la délinquance d’origine immigrée, a condamné Kamel K a un an de prison ferme, deux ans de détention avec sursis, une mise à l’épreuve, et une obligation de soins psychologiques.

Il est bon de se sentir protégé par la justice.

Par ce jugement, les voyous ont reçu le message : on ne touche pas impunément à un communiste, et il leur est conseillé, avant une agression, de demander à la future victime si elle sa carte du parti.

Quand aux autres… ils n’ont que ce qu’ils méritent. Personne ne les oblige à provoquer des défavorisés victimes de la société en affichant de manière insolente leur patrimoine : une petite voiture achetée à crédit et un F3 modestement meublé en location.

Post-Scriptum :

  • Le substitut du procureur avait réclamé 5 ans d’emprisonnement dont 2 avec sursis.
  • Kamel K. a été envoyé à la prison de Fresnes à l’issue de l’audience.
  • Cet employé du comité des fêtes de la ville était unanimement décrit comme travailleur et réservé.
  • Il était par ailleurs inconnu des services de police.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz