FLASH
[23/09/2017] Dans son discours en Alabama, Trump dit littéralement : « virez moi ces footballeurs fils de putes qui refusent d’honorer notre drapeau »  |  Algérie : le gouvernement interdit le voile intégral à l’école  |  Chelles : un membre du gang des barbares retourne déjà en prison  |  [22/09/2017] Le gouvernement Valls a minoré les dépenses de la Sécu dit la Cour des comptes-mais les politiques ne rendent pas compte de leurs actes  |  Calais (62) : les conflits entre musulmans commencent: combats entre migrants éthiopiens, irakiens et syriens  |  Ile d’Oléron: le maire ne voulait pas d’un McDonald’s mais n’avait aucun problème avec une mosquée  |  Un djihadiste originaire de Toulouse a été livré à la France par la Turquie  |  Val-de-Reuil (27) : le commissariat encerclé et bloqué par 80 musulmans turcs  |  Ville la belle immigration ! Une Allemande violée en plein jour en pleine rue à Munich par des Afghans  |  Enorme victoire diplomatique de Trump : la Chine ordonne à toutes ses banques de cesser toute relation avec Corée du Nord  |  [21/09/2017] Florian Philippot quitte le FN : « Il était temps ! Reste maintenant à changer de ligne » tweet Robert Ménard  |  [20/09/2017] Vicieux, Mélenchon l’homme du peuple voyage en Business quand ses collègues sont en éco  |  Attentat de Londres : 2 nouvelles arrestations, 4 musulmans sont actuellement interrogés  |  Vicieux, quand Obama était président, il a beaucoup critiqué Wall Street. Maintenant il y fait des conférences payées 400 000$  |  Tremblement de terre au Mexique : 160 morts  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 6 juin 2013

C’est une nuit d’enfer que le voisin, Abdelaziz Haddaoui, 57 ans, a fait vivre à cette famille de Profondval (Flémalle), le 4 octobre dernier.

Plusieurs coups de couteau pour la maman qui avait pris la défense de sa fille étranglée et frappée, le tout sous les yeux du petit frère terrorisé…

C’était la première fois depuis des années que Nancy, 39 ans, arrivait enfin à s’endormir en l’absence de son mari qui travaille de nuit. Son répit fut de courte durée. «  J’ai entendu ma fille hurler – des cris comme dans un film d’horreur  », se souvient la maman. Nancy se lève, monte dans la chambre d’Aurélie et voit son visage : horrifié, tuméfié. «  Je croyais qu’elle avait fait un cauchemar, jamais je n’ai imaginé qu’il pouvait y avoir quelqu’un dans sa chambre !  » C’est à ce moment-là qu’Abdelaziz s’est relevé… «  Il était en train de me mordre les cuisses  », intervient Aurélie. «  Il a essayé de m’étrangler, puis j’ai senti la lame de son couteau sur ma joue, sur mon poignet. Il m’a frappée au visage et poignardée dans les cheveux  ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Nancy a à peine le temps de comprendre, qu’elle reçoit un premier coup. «  Je tombe, je me relève alors qu’il fait signe de ne pas bouger. Il me frappe à nouveau, je dégringole dans les escaliers, mais je remonte ». Nancy finit par se réfugier dans sa propre chambre, qu’elle partage avec son fils Xavier : «  Je me suis mise en travers de mon lit, prête à me défendre. Mon fils était terrorisé  ». Abdelaziz attrape Nancy par une clé de bras pour la bloquer. «  Il a sorti un couteau de 20 cm. Il m’a poignardée dans la carotide gauche, le nez, le biceps droit et par deux fois dans le poumon. Ça s’est passé très vite. Puis il s’est mis à me lacérer les mains et les pieds ». Nancy ne crie pas. Elle ne pense qu’à une chose : rester calme pour sauver sa peau.

 

http://www.lameuse.be/738099/article/regions/liege/actualite/2013-06-05/nancy-et-aurelie-poignardees-par-leur-voisin-aziz-a-flemalle-il-a-voulu-nous-t

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz