Publié par Dreuz Info le 7 juin 2013

Il est prêt à en découdre et en appelle à la rébellion. Cyril Meunier, maire sans étiquette de Lattes (Hérault), a été interpellé dimanche après-midi pour «trouble à l’ordre public» rapporte le quotidien Midi-Libre. Furieux de l’arrivée annuelle de 120 familles évangélistes sur un terrain de sa commune, l’élu en colère a voulu les évacuer de force ce week-end en ouvrant des vannes pour inonder le grand champ où 200 véhicules se sont garés sans autorisation.

Il a été «invité fermement» dans une voiture de police et son coup de sang dominical l’a conduit à un tête à tête avec le préfet.

Devant le représentant de l’Etat, le maire de cette commune de 18 000 habitants a réitéré ses menaces de noyer le terrain mardi. Il dit avoir la loi de son côté et ne pas craindre un passage en garde à vue. L’édile refuse de laisser les gens du voyage occuper un terrain communal alors qu’il a fait construire une aire d’accueil pour les gens du voyage comme la loi Besson du 5 juillet 2000 l’oblige pour les communes de plus de 5000 âmes.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le préfet de l’Hérault, Pierre Bousquet de Florian, a répondu aux inquiétudes du maire dans un long entretien au Midi-Libre pour désamorcer une situation rendu explosive par le comportement du maire et l’attitude des évangélistes qui se sont installés de force. Malgré un arrêté préfectoral qui leur demande de déménager vers une aire plus appropriée, les représentants de la communauté ont annoncé leur intention de rester sur place jusqu’à lundi. Cyril Meunier attend leur déplacement mais ne renonce pas à l’idée de forcer leur départ. Le bras de fer continue.

http://www.leparisien.fr/montpellier-34000/herault-un-maire-menace-d-inonder-un-camp-de-gens-du-voyage-04-06-2013-2865347.php

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

7
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz