FLASH
[15:36] Le gouvernement français lance un groupe de réflexion sur la prostitution des mineures. Ils ont besoin d’un groupe de réflexion pour un sujet pareil ?  |  Le maire communiste de New York annonce une vague de 9 000 chômages techniques dans un contexte de crise budgétaire suite à sa gestion déplorable  |  Gavin Newsom, gouverneur de Californie, interdit les véhicules à essence à partir de 2035  |  Un rapport du Sénat lie Hunter Biden (le fils de Joe) à un « réseau de prostitution et de traite des êtres humains »  |  La Belgique passe au rouge sur la carte européenne du coronavirus  |  Pékin derrière la demande de la Barbade à abandonner la Reine d’Angleterre comme chef d’État  |  Un navire de guerre russe entre en collision avec un navire danois  |  Les États-Unis rejettent Loukachenko comme dirigeant légitimement élu du Belarus  |  Les électeurs de Biden attaquent la maison d’un supporter de Trump du Minnesota  |  Portland refuse l’autorisation de rassemblement des Proud Boys à cause du COVID, et autorise le rassemblement Black Lives Matter en raison de la liberté d’expression  |  Le Venezuela va expédier du pétrole à l’Iran malgré les menaces de sanction américaines  |  Les négociations à Abou Dhabi entre les États-Unis et le Soudan se sont terminées sans avancée sur la reconnaissance d’Israël par le Soudan  |  4 antifa, dont le partenaire d’un homme tué à Kenosha, poursuivent Facebook pour avoir « permis à des milices de droite de recruter »  |  Portland : Des émeutiers antifa et soutiens de Biden ont tiré un mortier sur le bâtiment de la police  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 8 juin 2013

C’est un vol de portable qui aurait pu très mal finir.

Jeudi après-midi, 14 personnes ont été interpellées après une rixe entre des ados du quartier des Graviers, à Villeneuve-Saint-Georges, et un groupe de Tchétchènes qui vivait à proximité. Ces derniers ont essuyé des coups de feu dans la soirée, mais aucun blessé grave n’est à déplorer.

Tout commence aux alentours de 16 heures.

Des ados du quartier prennent à partie un jeune Tchétchène de 16 ans dans le bus qui le ramène chez lui, et lui réclament son iPhone. Il est frappé, mis à terre et dépouillé de son téléphone. Le garçon rejoint son domicile, un hôtel de la rue de la Sablonnière à Valenton, non loin de là, le visage ensanglanté, selon ses proches.

Echaudés, une douzaine de Tchétchènes, dont des adultes, se dirigent alors vers les Graviers, bien décidés à récupérer le portable. Deux groupes se font face, s’invectivent. Les ados auraient refusé de restituer l’objet volé, les premiers coups partent.

Les jeunes du quartier sont poursuivis dans la rue et l’un deux, légèrement blessé, trouve refuge dans la cour d’une école primaire.

Des hommes tentent de le rattraper, mais rencontrent l’opposition des éducateurs qui étaient encore présents. De nombreux véhicules de police arrivent rapidement et interpellent alors 14 personnes, dont une majorité de Tchétchènes.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

L’histoire aurait pu en rester là.

Mais aux alentours de minuit, deux hommes aux visages masqués se présentent à l’entrée arrière de l’hôtel où logent les Tchétchènes. Dans une voiture garée sur le parking, ils aperçoivent quelques-uns des hommes qui ont participé à la rixe un peu plus tôt. Ils font feu et déguerpissent. Dans la vitre du véhicule, côté conducteur, il y a un trou de la taille d’un melon. Deux des hommes présents dans la voiture reçoivent des éclats de verre au visage. Légèrement blessés, ils ont été conduits à l’hôpital. L’enquête a, elle, été confiée à la police judiciaire.

« C’est une histoire de gamins, rien de plus », regrettait hier un habitant du quartier des Graviers à propos du vol de portable. « On n’a jamais eu aucun problème avec les Tchétchènes », assure-t-il. Même son de cloche chez les locataires de l’hôtel de Valenton. « Il ne s’était jamais rien passé », confirme un des deux Tchétchènes blessés, l’œil gauche encore gorgé de sang. Les familles de Tchétchènes, qui avaient été logées à Valenton par l’organisme qui prend en charge les demandeurs d’asile, ont été déplacées dans un autre centre d’accueil.

Le débile qui parle « d’histoire de gamins » a sans doute passé trop de temps en Afghanistan. Les « gamins » ne sont pas des gens armés. Les « gamins » n’attaquent pas en bande pour un iPhone. Mais les « gamins » vont revenir pour se venger, car ces « gamins » là n’abandonnent jamais.

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/chasse-a-l-homme-et-coups-de-feu-14-interpellations-08-06-2013-2877597.php

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz