FLASH
[18/01/2018] Communiqué ministère de la Santé iranien: 36 000 morts par la pollution de l’air en 2017. Téhéran : 4 810 morts par la pollution de mars 2016 à mars 2017  |  Alain Soral a été condamné aujourd’hui en appel à 10.000 euros d’amende, avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement, pour avoir publié sur son site un dessin négationniste  |  Mutinerie à la prison de Fleury-Mérogis : 123 détenus refusent de regagner leur cellule  |  Cette nuit, Tsahal et la police ont localisé les terroristes islamistes palestiniens qui ont assassiné le Rabbin Raziel Shevach le 9 janvier. Repérés, les colons arabes ont ouvert le feu. 1 a été tué et 2 autres ont été appréhendés. 2 policiers ont été blessés  |  [17/01/2018] Des Israéliens se sont rendu dans la capitale juive pour prier au Mont du Temple. Sans la présence des forces de sécurité, ils auraient été décapités aux cris d’Allahou Akbar – et l’UE veut faire croire qu’il faut partager la ville !  |  3 pays dans le monde (à part les USA), ont une rue Martin Luther King: le Sénégal, le Brésil, et Israël (King était profondément pro-israélien) – ça ne rime pas bien avec Apartheid  |  Eric Trump, votre père est-il raciste ? Mon père n’est pas raciste du tout, en fait, il ne voit qu’une seule couleur : le vert, l’économie !  |  Examen médical de Trump (par le médecin d’Obama): il ne boit pas, ne se drogue pas, ne fume pas, est en excellente santé physique et mentale – et a des gênes pour vivre 200 ans ! »  |  Pendant la nuit, Tsahal a arrêté en Judée Samarie 16 colons arabes suspectés de terrorisme  |  [15/01/2018] La gauche, toujours du côté du mal : Sadiq Khan, le maire de Londres, n’accueillera pas le président Trump, mais en 2001, il a représenté le prédicateur de haine Louis Farrakhan qui disait que les juifs sont des « suceurs de sang » et Hitler un « très grand homme »  |  Religion d’amour et de paix : en Irak, au moins 8 morts et 40 blessés dans un double attentat à Bagdad  |  [14/01/2018] Abou Hamza Hamdan, un terroriste du Hamas, a été éliminé lors d’un attentat à la voiture piégée à Sidon, au Liban  |  Sur MSNBC, un pasteur noir pro-Trump dit à la journaliste d’aller vivre en Haïti si elle doute que c’est un « pays de merde »  |  Tweet du Premier ministre indien Modi à Netanyahu: « Bienvenue en Inde, mon ami PM @netanyahu! Votre visite en Inde est historique et spéciale. Elle renforcera encore l’étroite amitié entre nos deux pays »  |  La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l’UE, selon Donald Tusk  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 11 juin 2013

Fatah-2

The réd chef – Mahmoud Abbas continue d’exiger, avant toute reprise des négociations : le gel des constructions dans les implantations ; le retour aux lignes de 1967 ; la reconnaissance de Jérusalem comme capitale palestinienne ; la libération des prisonniers ; et le retour en Israël des réfugiés palestiniens dispersés dans le monde depuis 1948.

Sur la forme, le procédé est une mufflerie. Entre gens de bonne volonté, on se met autour d’une table, sans conditions prálables, puis, on pose toutes les cartes, ouvertes, sur cette même table, jusqu’à aboutir à un compromis. Les dirigeants palestiniens prétendent faire le contraire, ce qui, en clair, signifie qu’ils sont, encore et toujours, des gens de mauvaise volonté, des muffles, des imposteurs.

Sur le fond, ce procodé est un aveu. C’est l’aveu clair et affiché de vouloir, comme par le passé, anéantir le peuple juif israélien par tous les moyens.

Le gel des constructions dans les implantations et le retour aux lignes de 1967 sont deux conditions préalables de nature raciste, antisémite, judéophobe. Elles ne tiennent pas compte de la réalité sur le terrain en 2013. Elles reviennent à déporter des centaines de milliers de Juifs afin de créer un Etat palestinien monoracial purifié de toute présence juive.

La reconnaissance de Jérusalem comme capitale palestinienne est une condition préalable de nature anachronique et belliqueuse. Si un Etat palestinien devait naître, un jour, pour la première fois dans l’histoire de cette région, alors cet Etat non pas restitué mais créé, serait essentiellement composé de la Judée et de la Samarie, car ce sont bien là les termes appropriés au plan historique, géopgraphique et anthopologique, pour parler de la « Cisjordanie ».

Dès lors, exiger que la ville de Jérusalem devienne la « capitale » d’un éventuel Etat palestinien qu’il reste à créer, cela consiste à vouloir encore une fois, à terme, déporter des centaines de milliers de Juifs et de Chrétiens afin de créer une « capitale » palestinienne monoraciale et monoconfessionnelle, purifiée de toute présence juive et chrétienne.

La libération des prisonniers (qui ne sont pas prisonniers pour avoir simplement volé une pomme à l’étalage) et le retour en Israël des « réfugiés »  palestiniens dispersés dans le monde depuis 1948 sont deux conditions préalables de nature à vouloir – par n’importe quel moyen – envoyer un maximum d’arabo-musulmans en Israël qui cesserait aussitôt d’être l’Etat hébreu, la terre des Juifs, qu’il a toujours été.

Le statut de réfugié est accordé, en termes de droit, pendant cinq, dix ou quinze ans, selon les pays. Au bout de cette période de 5 à 15 ans, le réfugié cesse naturellement d’être un réfugié, puisqu’il sollicite et obtient la nationalité de son pays d’accueil. On ne peut donc pas alléguer que celui qui était un réfugié en 1948 l’est encore en 2013.

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz