FLASH
[18/10/2017] France : 54% des condamnés pour jihad en 2014 auront purgé leur peine et seront libres en 2020 de faire devinez quoi!  |  Israël élu à la tête du COPUOS, le comité pour un usage pacifique de l’espace de l’ONU  |  JP Grumberg: Proverbe Yiddish pour les gens de gauche : ce que tu ne vois pas avec tes yeux, ne l’invente pas avec ta bouche  |  Israël attentat : un colon arabe palestinien a foncé sur des soldats israéliens avec un couteau à Gush Etzion. Terroriste blessé  |  Les constructions juives en Judée Samarie reçoivent une couverture média mondiale. L’abandon mondial du nationalisme Kurde, rien  |  Perquisition au siège du MoDem dans le cadre de l’enquête sur les emplois fictifs des assistants parlementaires européens  |  [17/10/2017] Israël refuse tout dialogue avec un gouvernement palestinien d’union avec des terroristes du Hamas  |  Grande-Bretagne : le patron du Mi5 prévient que le danger terroriste va exploser en intensité  |  Catalogne : 691 entreprises ont délocalisé leur siège social  |  Projet d’attentat par des terroristes ultra-droite: Mélenchon, Castaner et ds mosquées étaient visés selon LCI  |  10 activistes d’extrême droite qui préparaient une attaque arrêtés par la police  |  Effet Trump: la bourse franchit les 23000 points pour la 1ere fois de ses 121 années d’existence  |  Trump : « on m’a demandé si Hillary Clinton se présentera en 2020. J’ai répondu : ‘j’espère que oui !’  |  Daphne Caruana Galizia, qui a révélé les Panama Papers, a été tuée par une bombe plantée près de sa voiture  |  [16/10/2017] Israël va construire 1600 logements dans la partie Est de la capitale Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 12 juin 2013

restaurant-don-corleone-1

The réd chef – Je ne suis pas le premier à relater les faits (certes à ma façon) sur dreuz.info. Il faut dire que, vu de l’étranger, l’événement survenu en France est particulièrement choquant, et, surtout, révélateur de l’inouï culot qui caractérise les socialistes farnçais, de leur désinvolture, de leur goujaterie, tandis que le peuple, lui, subit la répression policière et judiciaire de la caste actuellement au pouvoir. L’histoire véridique relatée ci-dessous n’est pas une simple histoire marseillaise. L’histoire ci-dessous est le reflet de la caste gauche caviar, de son mépris de l’Etat de droit et de son sectarisme violent dans tous les sens du terme.

Les faits. En France, Marie-Arlette Carlotti, ministre socialiste chargée de la lutte contre l’exclusion et candidate à l’Élysée de la mairie de Marseille, est en proie à des démêlés judiciaires avec Alfredo Mauro, patron du Don Corleone, qui, précisons-le, est un restaurant de la cité phocéenne et non pas un réseau maffieux (source en bas de page). Au prétexte d’une bagarre entre les convives, la ministre Carlotti a quitté le restaurant sans régler l’addition. De plus, elle réclame – c’est la cerise sur le gâteau – une ristourne.

Le restaurateur a évidemment déposé plainte – contre la ministre chargée de la lutte contre l’exclusion – auprès du procureur de la République de Marseille pour grivèlerie alimentaire, plus précisément, une addition de 1’120 euros non réglée. La ministre, ancienne porte-parole de Jean-Noël Guérini, a en effet organisé un dîner-débat en mai dernier dans cet établissement de la rue Sainte pour présenter son bouquin « Marseille ma capitale ».

Accueillie par des manifestants opposés au mariage homosexuel avec adoptions d’enfants, la ministre a tenu à expliquer sa position sur le sujet. Mais, à la table, deux militants socialistes aux conceptions opposées sur le sujet (en effet même des socialistes sont contre ce mariage pour n’importe qui) en sont venus aux mains. Au départ, l’ambiance était bon enfant, selon Alfredo Mauro, le patron.

Mais les deux convives ont fini par se traiter mutuellement de réac et de facho (nous sommes en France). L’affaire a vraiment tourné au vinaigre, juste avant le dessert. L’un des deux socialistes s’est levé et a dégainé une bombe lacrymogène en aspergeant le visage de son contradicteur à bout portant. S’est ensuivie alors une bousculade au cours de laquelle la ministre chargée de la lutte contre l’exclusion aurait été exfiltrée par des policiers du SPHP.

Le restaurateur s’est alors retrouvé avec sa note non payée. « Nathalie Pigamo, la collaboratrice de Carlotti à Marseille, m’a rapidement rassuré et a laissé un message vocal pour dire que, malgré les incidents, la ministre réglerait la note », confie le restaurateur. Mais un mois plus tard, toujours rien. « Je les ai relancés à plusieurs reprises. Les collaborateurs de la ministre me répondaient que, faute de dessert, ils ne régleraient pas la totalité de l’addition ».

Le patron du Don Corleone a donc tout naturellement décidé de déposer une plainte et a diffusé un communiqué pour le faire savoir. « Quatre minutes plus tard, je recevais un coup de fil du ministère me pressant de démentir, sinon je ne serai jamais payé et la justice laissera traîner les choses. J’ai refusé ». En clair, cela confirme qu’en France, un ou une ministre peut faire en sorte que la justice laisse traîner les choses.

De plus, le ministère a porté plainte contre Alfred Mauro pour tentative d’escroquerie. Selon une source judiciaire marseillaise, la ministre discuterait du prix, ne souhaitant régler que 15 euros par repas au lieu des 35 euros comme prévu (soit, au total, 1’120 euros). Une ministre chargée de la lutte contre l’exclusion qui part sans payer sa facture, c’est sans doute pour donner l’exemple. Tirez-vous tous sans jamais rien payer !

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

http://www.lepoint.fr/societe/marseille-marie-arlette-carlotti-part-sans-payer-l-addition-11-06-2013-1679820_23.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz