FLASH
[15/12/2017] Amsterdam : la situation est sous le contrôle de la police, l’homme armé d’un couteau a été neutralisé  |  Israël : 3 terroristes arabes palestiniens tués lors d’affrontements  |  Amsterdam aéroport : la police a tiré sur un homme armé d’un couteau  |  Allemagne : Mülheim annule les célébrations de Hanukah en raison de la menace antisémite des magnifiques migrants de Merkel  |  Viktor Orban: « En Hongrie, il n’y aura pas de zones de non-droit. Il n’y aura pas de quartiers où nos femmes et nos filles seront poursuivies par des racailles »  |  [14/12/2017] Le Maire de Nazareth annule les célébrations de Noël en raison de la décision de Trump sur Jérusalem  |  A cause de ses propos racistes, le gouvernement demande le départ de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique  |  [13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 16 juin 2013

Le verdict est tombé vendredi en fin d’après-midi : 15 ans pour Mohamed Traoré et 12 ans pour Salif Doukouré.

« Une femme plaquée au sol par deux individus en rut. Et l’idée dans cette horreur de lui faire abjurer son homosexualité… On est chez les Inquisiteurs, on est dans le meurtre de Federico Garcia Lorca, de Pier Paolo Pasolini. » Avocat de cette jeune femme, violée en mars 2010 à Béziers par deux hommes ivres, Me Philippe Terrier s’est battu, devant la cour d’assises de l’Hérault, pour que le caractère homophobe du crime soit reconnu. « Il faut que cette barbarie soit nommée » insiste-t-il, avant de céder la parole à l’avocat général Jérôme Laurent qui, lui aussi, veut que cette circonstance aggravante soit retenue contre les deux accusés.

« À mon sens, ils éprouvent un mépris profond pour elle, motivé par sa consommation d’alcool et son homosexualité. C’est la raison pour laquelle ils ont abusé d’elle de façon odieuse », insiste Jérôme Laurent, qui requiert 15 ans contre Mohamed Traoré, qui a nié l’évidence jusqu’au bout, et 12 ans contre Salif Doukouré qui, ayant avoué et souffrant d’indéniables troubles psychiatriques, voit sa responsabilité atténuée.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ces troubles, ce « champ de la psychose » noté par l’expert missionné par la cour, Me Emmanuel Le Coz les souligne, pour défendre ce Franco-sénagalais de 40 ans, prisonnier de son errance, de sa solitude et de la violence de ses codétenus. « Vous jugez quelqu’un qui est malade au plan de sa santé mentale. Son incarcération ne sert à rien si elle n’est pas accompagnée d’un suivi. Ce n’est pas une peine que vous allez lui infliger. C’est une prescription médicale. »

Avec un client, Mohamed Traoré, qui nie alors que tout l’accable, Me Xavier Lafon fait front, tente d’instiller le doute et livre sa vérité. « L’homosexualité n’est pas le mobile du crime. N’importe quelle femme ce soir-là aurait subi le même sort. La cause, c’est l’alcool, pas l’orientation sexuelle de la victime. Trois bouteilles de whisky en quelques heures… Ce sont des gens qui ont perdu la tête à cause d’une consommation excessive d’alcool. »

La cour va se retirer pour délibérer. Salif Doukouré, dont le bégaiement s’est apaisé, prend la parole : « Je voulais en profiter, parce que je ne l’ai pas fait comme elle n’est pas là, pour m’excuser du désagrément que j’ai causé à la victime. » Mohamed Traoré ne dit rien.

Trois heures plus tard, le verdict tombe, conforme au réquisitoire. Les jurés ont tranché, Julie a bien été victime d’un viol collectif homophobe.

http://www.midilibre.fr/2013/06/15/viol-homophobe-lourdes-peines-pour-les-accuses,717210.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz