Quantcast
FLASH
[18/03/2019] Attentat islamique #Utrecht : La police a identifié le suspect dans la fusillade du train: Gökman Tanis, 37 ans, turc  |  La menace terroriste a atteint son plus haut niveau à #Utrecht à la suite de la fusillade (1 mort, 9 blessés). Toutes les mosquées ont été évacuées et les écoles fermées  |  Dans un tweet, la police #Utrecht qui enquête sur la fusillade sur la place 24oktoberplein ce matin évoque maintenant un « motif terroriste possible »  |  Attentat aux Pays-Bas à #Utrecht : L’unité anti-terroriste est sur place  |  Marseille : une étudiante de 21 ans poignardée à mort par un homme qui tentait de voler son smartphone  |  Le paradoxe de Gaza : les Palestiniens n’en peuvent plus du Hamas, mais Israël a besoin d’un ennemi qu’il connaît bien  |  Israël : attentat islamique évité au tombeau des Patriarches : le terroriste armé d’un couteau a été neutralisé  |  Pays Bas : 1 mort et 9 blessés dans ce qui ressemble à un attentat islamique à Utrecht – le suspect s’est enfui  |  [17/03/2019] Grande-Bretagne : une attaque au couteau à Stanwell où un jeune de 19 ans a été poignardé hier soir, a été classée « attentat terroriste »  |  Israël attentat terroriste islamiste : 2 morts  |  [16/03/2019] Les #GiletsJaunes attaquent : à Paris, les policiers dans 2 voitures de police ont dû rebrousser chemin pour éviter d’être attaqués  |  #GiletsJaunes : des violences signalées à Paris. Les GJ ont vu que le gouvernement ne comprend que la violence, alors ils recommencent pour être vraiment entendus  |  [15/03/2019] Attentat en Nouvelle-Zélande : 1/ Dreuz 1er média francophone à révéler que l’auteur est un néo-nazi. 2/ 1er à dire que ce n’est pas un attentat islamophobe mais raciste  |  Sur @CNN, Mehdi Hasan, chroniqueur de Intercept, fait le lien entre la fusillade dans une mosquée néo-zélandaise et le président #Trump  |  Attentat néo-nazi en Nouvelle Zélande : le nouveau bilan est de 49 morts, 50 blessés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 20 juin 2013

Le kidnappeur de Wanquetin mis en examen pour tentative de meurtre

Rebondissement judiciaire dans l’affaire de la nuit des coups de couteau à Wanquetin. Ce mercredi après-midi, le voyou de 23 ans qui a enlevé et séquestré son ex-compagne dans la nuit du 14 au 15 avril après avoir agressé deux hommes avec un couteau, a été mis en examen pour tentative de meurtre, séquestration et enlèvement, ainsi que violences volontaires en récidive, à l’issue de sa présentation à un juge d’instruction béthunois.

Si le rendez-vous judiciaire béthunois avait déjà été évoqué dans nos colonnes dès mardi à la suite du report de la comparution immédiate, censée avoir lieu lundi devant un « simple » tribunal correctionnel, une mise en examen n’était pas encore dans l’air. C’est finalement le cas, avec la perspective désormais concrète d’un procès en cour d’assises. Une décision qui n’enchante guère Sébastien Blanchart, l’avocat du jeune homme de Sains-en-Gohelle : « Je n’adhère pas du tout à cette qualification car j’estime qu’on va trop vite. Il y a peut-être violences ayant entraîné une infirmité permanente, mais il aurait fallu attendre les résultats des expertises médicales ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le juge d’instruction a sans doute estimé que le suspect pouvait être mis en examen pour tentative de meurtre eu égard aux quatorze coups de couteaux infligés à l’une des victimes. « Je ne peux plus plier les doigts, il faudra plus d’un an pour que je puisse retrouver l’usage de ma main sans garantie de résultat », avait-elle confié lundi, à la barre. Le soir des faits, cette personne, ainsi qu’un autre individu, avaient reçu des coups de couteau de la part de l’ex-compagnon de la jeune femme enlevée et finalement libérée à la sortie de Wanquetin. Un suspect jaloux et violent, en cavale pendant deux mois avant son arrestation jeudi dernier par les gendarmes à Aulnoy-lez-Valenciennes.

Ce jeudi soir, il a été présenté au juge des libertés et de la détention, qui lui a signifié son placement en détention provisoire. Cela ne semblait guère faire de doute étant donné le risque d’évasion du suspect, qui a donné du fil à retordre aux enquêteurs pendant les deux mois de sa cavale. Le jeune homme avait cessé tout retrait d’argent et changeait régulièrement de carte SIM pour brouiller les pistes.

http://www.lavoixdunord.fr/region/le-kidnappeur-de-wanquetin-mis-en-examen-pour-tentative-de-ia29b6519n1345069

Loading...
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz
%d blogueurs aiment cette page :