FLASH
[24/09/2018] Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  |  [23/09/2018] La région suisse de Saint-Gall vote massivement en faveur de l’interdiction de la burqa  |  La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  |  Après avoir accusé les policiers de -chier dans leur froc- et de ne pas -avoir les couilles- d’aller dans les quartiers difficiles, #YannMoix est invité par un syndicat policier à un reportage en zone sensible. « On verra s’il a les couilles »  |  Affaire Kavanaugh : Un 3e témoin cité par Christine Ford comme ayant été présent rejette ses allégations  |  [22/09/2018] Deux ballons chargés d’explosifs envoyés depuis Gaza atterrissent dans le sud d’Israël, aucune mention dans la presse : les journaux veulent que les Français pensent que les palestiniens sont des victimes, plus grand mensonge du siècle  |  Le multiculturalisme a tué l’utopie suédoise : Les statistiques montrent que la Suède, autrefois un pays où l’on pouvait se promener dans les rues la nuit en toute sécurité, est devenue un pays truffé de crimes  |  Suite à dénonciation anonyme, la police israélienne a arrêté un terroriste musulman de 21 ans qui planifiait une attaque terroriste dans la ville d’Afula au nord  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 26 juin 2013

liberte_press_notepad

République exemplaire…

La Russie jadis reine incontestée de la censure se gausse, et titre : « France : case prison pour les journalistes publiant le patrimoine des élus »1

Les élus n’auront pas à publier leur patrimoine, contrairement à ce que François Hollande disait souhaiter (mais le voulait il vraiment ?), considérant que leur vie privée était menacée.

Le patrimoine des élus nationaux et d’une partie des hauts fonctionnaires et élus locaux (environ 7 000 personnes) sera « consultable » par les citoyens de leur circonscription, dans les préfectures, mais les députés ont exigé qu’ils déclinent leur identité pour cela. Ainsi la vie privée des élus est protégée, mais pas celle du petit peuple.

La nouvelle loi interdit en outre aux journalistes de publier le patrimoine des élus, sous peine d’être lourdement et pénalement sanctionnés : un an de prison et 45 000 euros d’amende pour les contrevenants.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

L’on voit ce que le mot transparence peut signifier quand il est prononcé par une homme de gauche version 2013, et combien la liberté de la presse, la liberté d’information, et la liberté tout simplement jadis au cœur de leur combat, n’étaient que des prétextes pour confisquer ces droits une fois obtenus pour eux-mêmes.

Reporter sans frontière, scandalisé par cette atteinte aux Droits de la presse a lancé une pétition. Ils vont pouvoir se brosser avec leur pétition.

Clément Weill Raynal a été saqué sous un faux prétexte, car les syndicats trouvent en fait intolérable qu’un journaliste de droite soit salarié de France 3, et ils n’ont pas eu honte de déclarer que ses opinions faisaient désordre dans la maison. Reporter sans frontière arrive un peu tard…

La grande moralisation de la vie publique français, ce n’est pas pour aujourd’hui, et les « politiques » attirés par l’appât du gain et l’enrichissement personnel en profitant de leur position dominante ont de beaux jours devant eux… avec l’argent que les contribuables appauvris peinent à verser.

Et la France, classée 37e parmi les pays non répressifs en matière de liberté de la presse, ne va pas redorer son image. Le retard de la France par rapport aux autres démocraties occidentales en matière de transparence n’est pas non plus en voie de se réduire.

A titre très personnel et très égoïste, je dois avouer que je me réjouis de cette féroce atteinte à la liberté. Je me réjouis que les journalistes voient leur idéologie liberticide se retourner contre eux.

Depuis l’étranger, je ne suit pas concerné par cette loi scélérate, et peut donc, librement et légalement, ainsi que mes confrères étrangers, publier le patrimoine des élus dans l’intérêt général du public qui a payé pour l’enrichissement douteux de certains d’entre eux.

Et je conclue en disant que rien ne devrait surprendre. Lorsqu’un régime concentre tous les pouvoirs, surtout s’il s’agit d’un régime construit sur l’idéologie léguée par le communisme, l’histoire a montré qu’il ne l’utilise jamais au profit du bien être de son peuple.

Quatre ans de socialisme, l’étau se resserre, on risque bientôt d’avoir des difficultés à garder un compte à jour des atteintes à la liberté.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

1http://french.ruvr.ru/2013_06_25/France-case-prison-pour-les-journalistes-publiant-le-patrimoine-des-elus-7186/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz