FLASH
[14/12/2017] Le Maire de Nazareth annule les célébrations de Noël en raison de la décision de Trump sur Jérusalem  |  A cause de ses propos racistes, le gouvernement demande le départ de Rokhaya Diallo du Conseil national du numérique  |  [13/12/2017] Alabama : Après la victoire de Doug Jones, aucune émeute à droite : c’est là qu’on voit qui sont les vrais fascistes  |  Tirs de missiles terroristes sur le sud d’Israël. Les habitants ont été alerté de se réfugier dans les abris  |  Pédophilie, la France a des leçons à recevoir de l’Amérique : dans l’Aude, un homme se prend seulement 5 ans de prison avec sursis pour le viol d’une fillette de 4 ans  |  La mère de l’ancien chef de l’Etat, Andrée Sarkozy, est décédée  |  Deux frères d’Adama Traoré en garde à vue dans le cadre d’une affaire de stupéfiants  |  Avec 5000 euros par mois, la députée LREM se plaint de devoir « manger pas mal de pâtes »  |  Edouard Philippe nomme un rappeur qui traite les Français de porcs, au Conseil national du numérique  |  Médiapart demande que l’académicien Alain Finkielkraut soit exclu de l’Académie Française. Sans surprise, les lecteurs de Mediapart se déchaînent dans leurs commentaires antisémites  |  Religion d’amour et de tolérance : En Egypte à l’islam très modéré, Sheema, une chanteuse pop, a été condamnée à 2 mois de prison pour « incitation à la débauche »  |  Erdogan appelle tous les pays du monde Arabe à reconnaître Jérusalem comme capitale d’un pays inexistant, l’Etat de Palestine : tout repose sur du vent  |  USA Today donne un exemple de la noblesse et du respect de la neutralité du journalisme : « Trump n’est même pas digne de nettoyer les chiottes de la librairie Obama »  |  Des Parisiens excédés, des Parisiennes sexuellement harcelées, menacent de déclencher une grève de la faim en raison du danger et de l’insalubrité des camps de réfugiés  |  En panique, le roi de Jordanie affirme maintenant que Jérusalem n’est pas le 3e mais le 1er lieu saint de l’Islam ! Le mensonge arabe est sans limite !  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 26 juin 2013
Les Black box, l'extrême gauche ultra violente de Méric
Les Black block, l’extrême gauche ultra violente de Méric

Le Point affirme que les enquêteurs disposeraient de captures d’écran de sites internet « anti-fachos » visant à identifier Esteban et sa compagne Katia.

L’altercation aurait donc pu être déclenchée par le fait qu’Esteban avait été reconnu et peut-être pourchassé.

D’après le procès-verbal du vigile présent le soir de l’agression, Clément Méric et d’autres militants auraient cherché l’affrontement.

On sait également que Clément Méric a frappé Esteban à la tête, par derrière, et que ce dernier s’est retourné et l’a frappé au visage.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

On sait, enfin, que les blackblock, ce groupuscule d’extrême gauche ultra violent, et qui n’a pas manqué de constater que seuls les skinhead d’extrême droite ont été interdits, ont refait surface, conscients que le régime leur assure une impunité relative.

D’ailleurs, dimanche dernier, plusieurs milliers de fascistes, militants de partis politiques (NPA, Parti de Gauche), de groupes anarchistes, d’associations extrémistes (Attac, SOS homophobie) et de syndicats (Unef, CGT), ont « défilé » à Paris dans le quartier de l’Opéra, pour dénoncer le fascisme d’en face.

En fait de défilé, les fascistes rouges ont fracassé de nombreuses vitrines sur leur passage.

des-manifestants-cagoules-s-en-sont-pris-aux-vitrines_611339_510x255

BNhlF2ACYAAeoAc.jpg-large

Et au passage du cortège, des personnes ont agité des drapeaux français et de la Manif pour tous à la fenêtre d’un immeuble, suscitant la colère d’un groupe de manifestants qui ont fracassé la porte de l’immeuble, dégradé les murs, cassé tout ce qui leur passait sous la main et l’ont tagué.

« Au passage du cortège, de nombreuses vitrines, notamment d’établissements bancaires, ainsi que du mobilier urbain, ont été saccagés par des casseurs qui ne respectent pas l’esprit de ce rassemblement », a décrit le ministre de l’Intérieur Manuel Valls dans un communiqué. Il « condamne avec force les actes de vandalisme commis en marge de ce rassemblement parisien », mais ne fera rien contre les casseurs.

Le double langage du ministre Valls est infect : pour quelques casseurs des Manif pour tous, ce sont les millions de manifestants qui ont été  qualifiés de dangereux extrémistes, tandis que les casseurs (peut-être les mêmes) dans la manif d’extrême gauche sont forcément des casseurs isolés qui ne respectent pas l’esprit du rassemblement.

Quatorze personnes ont été interpellées notamment pour port d’arme prohibé. Combien portaient des armes lors des Manif pour tous ? Aucun. Et ce sont eux qui sont traités d’extrémistes dangereux et se font gazer, pas les fascistes armés de l’extrême gauche.

Et bien entendu, personne n’a été emprisonné : la gauche ne s’en prend pas à ses alliés des extrêmes, elles les chouchoute.

Un préfet s’inquiète qu’à cette occasion on ait assisté au retour des «black blocks», ces violents militants d’extrême gauche encagoulés et vêtus de noir. Le préfet aurait tort de s’inquiéter : quand on fait souffler la tempête de l’injustice, on récolte le chaos et la violence.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/06/25/01016-20130625ARTFIG00301-clement-meric-une-video-accredite-la-these-de-la-mort-accidentelle.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz