FLASH
[24/09/2018] Allo tonton, pourquoi tu tousses ? A Grenoble un musulman fiché S a tenté de mettre le feu à une chapelle, car l’islam est une religion d’amour  |  Comme promis lors de l’élection, le gouvernement italien serre la vis sécuritaire et anti-étrangers illégaux  |  La Belgique est scandalisée par la libération de Noureddine C., condamné en 2007 à 30 ans de prison pour le meurtre d’une policière  |  Pendant la présidentielle, Benalla posait avec son arme pour un selfie… sans port d’armes, mais la justice n’est pas égale pour tous  |  L’Aquarius demande l’autorisation de débarquer 58 « migrants » (le vrai terme est étrangers illégaux) à Marseille  |  Sous les pressions de l’Italie, le Panama retire son pavillon à L’Aquarius  |  Ecosse : interdiction d’arborer un drapeau palestinien (ne pas se réjouir trop vite : les drapeaux israélien, catalan, du Vatican, tricolore irlandais, etc. sont également interdits)  |  Paris : Un adolescent de 17 ans tué à coups de couteau en pleine rue. Toujours le couteau…  |  Dans un nouveau sondage Fox News, le soutien du public pour Kavanaugh a chuté de 5% à 40%  |  Une seconde femme accuse Brett Kavanaugh de comportement sexuel douteux quand ils étaient étudiants  |  Marseille : Attaqués par environ 40 racailles, la police contrainte de faire feu à deux reprises pour éviter d’être lynchée  |  Censure des voix conservatrices : James Wood viré de Twitter. A qui est-ce jamais arrivé à gauche ?  |  Des pirates ont capturé 12 marins suisses au large du Nigeria  |  [23/09/2018] La région suisse de Saint-Gall vote massivement en faveur de l’interdiction de la burqa  |  La nouvelle tenue du personnel du SAMU varois comporterait un gilet pare-balles  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 juin 2013

aurelie-filippetti_scalewidth_630 copy

Accusée d’avoir donné un coup de tête à un policier – en civil – lors de la Gay Pride de mai 2011 à Tours, Fanny P., 31 ans, militante antifasciste engagée dans la défense des sans-abri et des sans-papiers, était convoquée au commissariat de police de Tours pour s’y soumettre à un test ADN (par la salive), en vue de l’enregistrement de son empreinte génétique dans le fichier national des empreintes génétiques (FNAEG).

Soutenue par une vingtaine de militants, dont la présidente de la Ligue des droits de l’homme, Catherine Lison-Croze, et le porte-parole de Chrétiens migrants, Louis Barrot, qui ont témoigné à la barre, la jeune femme s’est longuement justifiée sur ce choix politique, confirmant son opposition au fichage génétique, évoquant une atteinte à sa vie privée et à son intimité : « Une fois qu’on est fiché, c’est à vie, ça n’est pas un acte banal, on devient suspect privilégié. »

Mais où étiez vous donc, Catherine Lison-Croze, lorsque Nicolas, le prisonnier politique de la Manif Pour Tous, a été condamné puis incarcéré pour ce même refus ? Défendez vous certains hommes plus que d’autres ? Certains ont à vos yeux plus de droits que d’autres ?

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Devons-nous vous soupçonner, madame Lison-Croze, ainsi que les militants qui soutenaient Fanny, que vous n’êtes pas vraiment engagée dans la défense des droits de l’homme, et qu’il s’agit d’une façade servant à une autre idéologie ?

La ministre Filippetti, qui s’était farouchement engagée contre les test ADN (elle les a qualifiés « d’abjection morale complètement contraire aux principes de la République »), est restée d’un silence de marbre lorsque Nicolas a été emprisonné. Etes vous opposée aux test ADN des uns, les immigrés, mais pas des autres ?

Qu’avez-vous fait de cette précieuse éthique de gauche dont vous êtes la garante, madame la ministre Aurélie Fillippetti ? Dans l’opposition, vous vouliez saisir le comité d’éthique. Votre éthique n’était donc réservée qu’à certains Français ?

touche_pas_mon_adn

[jwplayer mediaid= »50590″]

PS : Suite à un viol à Rennes en septembre 2012, le parquet a refusé de faire un test ADN sur les sous-vêtements de la victime « pour des raisons budgétaires ». Sans ce refus, trois autres viols et une tentative de meurtre auraient pu être évités.1

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

1http://www.dreuz.info/?p=49509
http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2013/06/18/Elle-refuse-le-test-ADN-100-jours-amende-a-10-1513486

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz