FLASH
[19:31] Louisville va exploser ce soir. Le Grand Jury a inculpé le policier de 3 chefs d’accusation mineur. Aucune autre inculpation dans la mort de Breonna Taylor  |  La sénatrice Murkowski fait marche arrière et votera pour le siège vacant à la Cour suprême, tuant les espoirs des Démocrates de bloquer le candidat de Trump  |  la ministre des Armées reconnait que les militaires de Creil qui avaient rapatrié les Français de Wuhan le 31 janvier n’ont jamais été testés à leur arrivée en France  |  La sénatrice Kelly Loeffler publie une publicité se qualifiant de « plus conservatrice qu’Attila le Hun ». Son adversaire souligne qu’Attila était polygame et a tué des milliers de chrétiens  |  Une femme poursuit Instagram (propriété de Facebook) pour avoir espionné des utilisateurs par le biais de la caméra iPhone  |  Gucci met en vente des salopettes en denim avec un effet « tache d’herbe » pour 1 400 dollars  |  Libéralisme: Bolsonaro poursuit sa campagne de privatisation au Brésil  |  Fâchée par les liens arabo-israéliens, les Paleostiniens quittent la présidence des sessions de la Ligue arabe  |  La crise en Méditerranée orientale et les liens avec la Turquie domineront les élections présidentielles du mois prochain en Chypre du Nord  |  Pourparlers de réconciliation inter-palestiniens entre le Hamas et le Fatah en Turquie (indice : c’est la 20e fois)  |  Assange pourrait faire une tentative de suicide dans une prison britannique s’il est extradé vers les États-Unis  |  Six blessés par armes à feu à New York malgré l’affirmation selon laquelle la violence armée est en baisse  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 30 juin 2013

L’absence d’analyses ADN après le dépôt d’une plainte pour viol à Rennes en septembre 2012 a favorisé la réalisation par l’auteur de ce crime de trois autres viols et d’une tentative de meurtre.

« Ma cliente a déposé plainte à Rennes le 16 septembre dernier. Elle a laissé ses sous-vêtements à la police, persuadée qu’il était possible d’y relever des traces d’ADN. Elle est retournée plusieurs fois voir si ces analyses avaient été effectuées. On lui a répondu que ça n’avait pas été fait pour des raisons budgétaires sur décision du Parquet« , a expliqué Me Berton, du barreau de Lille.

Trois autres viols, une tentative de meurtre

Dans les deux mois qui ont suivi, trois autres viols, avec le même mode opératoire, ont été commis en France dont le dernier, à Toulouse, dans la nuit du 5 au 6 novembre, avec tentative de meurtre, la victime étant laissée pour morte, a expliqué l’avocat. Un suspect a été interpellé en novembre mais l’expertise ADN concernant la victime de Rennes n’aura lieu qu’en avril et confirmera qu’il s’agit bien du même homme.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La recherche d’ADN, 340 €, c’est trop cher

Selon l’avocat, si cette expertise avait été effectuée dès septembre, le suspect aurait figuré dans le fichier des délinquants sexuels depuis cette date, ce qui aurait facilité son interpellation et prévenu les viols suivants.

« On est face à une justice à deux vitesses et c’est inadmissible, a déploré Me Berton. On ne rechigne pas à désigner un expert à 7 500 euros pour examiner si Mme Bettencourt n’est pas sénile, ou à faire des analyses ADN dans une affaire de scooter du fils (de Nicolas) Sarkozy. Mais 340 euros pour rechercher un violeur, c’est un peu cher », a-t-il ironisé.

http://www.midilibre.fr/2013/06/28/justice-trois-viols-de-plus-a-cause-d-une-analyse-adn-non-effectuee,723975.php

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz